17 juin 2021

Le Discours de Laurent Tirard - 2021

Je préfèrerais avoir pour ami Jean-Luc Godard ou Céline Sciamma, ça m'éviterait d'aller voir, un peu par obligation, des choses comme Le Discours. Que voulez-vous ? Il faut savoir être sociable. Voici donc l'adaptation de (l'inadaptable) roman de Fabrice Caro, déjà, reconnaissons-le, un peu bancal au niveau du scénario. Caro est drôle, très drôle, mais il échoue complètement à monter une histoire qui se tient et à ménager une progression dramatique à ses gags, d'où l'impression de lire plutôt un recueil de bonnes vannes qu'un vrai... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juin 2021

LIVRE : Comme des Bêtes de Violaine Bérot - 2021

Alors oui, tiens, en passant, cette petite chose montagnarde, cette petite intrigue chorale, où disons-le, tout cela fleure bon la campagne, le cul-terreux et la gentille simplicité... Au départ, une enquête : un gamin un peu dérangé (surnommé l'Ours...) qui vit avec sa mère a été retrouvé dans une grotte alentour avec une gamine qu'il aurait élevée ! D'où vient la gamine, que faisait-elle avec ce fou dangereux ? Les flics interrogent les autochtones qui livrent tous leur point de vue sur ces deux (+1) habitants en marge. L'Ours... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 juin 2021

Judo (Yau doh lung fu bong) (2004) de Johnnie To

Cela faisait longtemps qu'on ne s'était pas repenchés sur la carrière de Johnnie To et la parution prochaine de cet opus relativement méconnu chez nos amis Criterion nous donne l'occasion d'y revenir. Si on voulait faire court, on pourrait dire simplement : trois personnages, trois problèmes, trois combats, un twist. On doit bien avouer qu'on a eu quelque peu du mal à trouver un fil conducteur précis au machin ; certes, on pourrait se contenter de dire qu'il y a cette ancien champion de judo qui, pour une raison secrète... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2021

Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé - 2020

Mignon tout plein, ce petit dessin animé français ambitieux et ouvragé, qui se pique de mélanger l'univers enfantin et le discours plus adulte, espérant que le second va interagir avec le premier. Le grand combat de Chayé, c'est la place des femmes dans une société masculine, et le bougre pratique un féminisme qui est tout à sa gloire en situant son histoire dans un univers où la gente féminine n'a guère sa place : le western, ses hors-la-loi, ses bonnes vieilles réactions machistes et sa psychologie aussi épaisse qu'une blague de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2021

LIVRE : L'autofictif repousse du Pied un Blaireau mort de Eric Chevillard - 2020

L'ami Gols ayant quelque peu jeté l'éponge sur la lecture de ce journal quotidien chevillardesque, je décidai ce beau matin de prendre la suite (après les corneilles, un blaireau, je suis fidèle). Nous ne dirions point que nous avions hâte de voir comment l'auteur s'était dépatouillé du confinement (ce n'est déjà plus d'actualité, ma bonne dame) mais on présumait tout de même chez notre écrivain fétiche une certaine capacité à voir les choses de façon quelque peu originale et drôle. Et il l'est. Alors oui, peut-être que certaines... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2021

Cléo de 5 à 7 (1961) d'Agnès Varda

40 ans avant Jack Bauer, Agnès Varda invente le film en temps réel avec une héroïne un peu moins musclée mais beaucoup plus blonde. Il y a définitivement très peu de déchets dans les débuts de ces réalisateurs de la Nouvelle Vague et sans faire le vieux barbon on attend toujours la suivante... Peut-être que l'envie, la passion, ce désir incandescent de pellicule se sont tout simplement envolés depuis. Bref, les déambulations de Cléo dans ce Paris sixties, du Pont-Neuf à la Salpétrière en passant par le parc Montsouris, demeurent un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2021

L'Intruse (Dangerous) d'Alfred E. Green - 1935

Le charme certain des petites séries B des années 30 opère incontestablement à la vision de Dangerous, minuscule film agréable réalisé par un honnête artisan. Pas de traits saillants, pas de grandes séquences géniales, mais une manière habile de dérouler une trame bien écrite, sans se mettre en avant, ça peut suffire. Nous voici dans un drame moral à la limite du mélodrame : un architecte parvenu tombe par hasard sur une ancienne star du théâtre qui a changé sa vision de la vie à une époque. Il va prendre cette actrice, devenue... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2021

LIVRE : Kra : Dar Duchesne dans les Ruines de l'Ymr (Kav: Dar Oakley in the Ruin of Ymr) de John Crowley - 2020

Un héros (Dar) et un pays (Ymr) qui finissent tous les deux par un "r", autant d'éléments qui d'entrée de jeu ne pourraient plaire à Gols. Et pourtant, ce roman foisonnant, vaut son coup de bec, remue les plumes. Crowley, auteur apparemment mythique aux States et peu traduit en France, nous donne à voir l'évolution de l'humanité par l'intermédiaire d'une corneille (et pas un corbeau, rien à voir). Rien de moins. Pour corser l'affaire, Dar est une corneille immortelle qui possède une certaine faculté pour passer du pays des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 juin 2021

Putney Swope (1969) de Robert Downey Sr.

Décidément l'humour à l'arrache de l'ami Downey Sr. me passe un peu à travers même s'il faut reconnaître au gars, dans ce film hautement indépendant, toutes les audaces. Après la mort inattendue du président de cette boîte de publicité, Putney Swope (le seul black du board) est élu (de façon tout aussi inattendue : comme il était interdit de voter pour soi-même, tout le monde a voté pour celui qui avait le moins de chance d'être élu). Il prend rapidement les commandes de la boîte, mettant en place ses brothers et coupant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2021

Romeo & Juliet (2021) de Simon Godwin

On quitte Olivier mais on reste dans Shakespeare avec cette version pour le moins dépoussiérée de Roméo et Juliette. Godwin se la joue Von Trier en investissant un théâtre, avec des décors minimalistes (mais pas de craie, tout de même), et tourne sa version en 17 jours "pendant une pandémie mondiale" comme nous l'indique gentiment le générique de fin... Du côté positif, on note immédiatement la jeunesse et la fougue du casting (multiculturel, sans clan en fonction de ses "origines" ethniques - la route fut longue mais on y... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]