Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Shangols
REALISATEURS
GODARD Jean-Luc 1 2
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
17 janvier 2020

Désirs volés (Nusumareta yokujô) (1958) de Shôhei Imamura

Désirs volés (Nusumareta yokujô) (1958) de Shôhei Imamura
Premier film d'Imamura qui se lance, sur le ton de la comédie romantique, dans le film de troupe (de théâtre) avec tous les aléas de la chose : le manque d'argent, les flirts à gogo et les embrassades dans les coins de tente, la déconnade, les beuveries...
15 novembre 2019

Désir inassouvi (Hateshinaki Yokubo) (1958) de Shôhei Imamura

Désir inassouvi (Hateshinaki Yokubo) (1958) de Shôhei Imamura
Un "film de tunnel" nippon, comment ne pas être preneur surtout quand il est signé d'un Imamura en début de carrière. Ils sont cinq, comme les cinq doigts de la main, pour récupérer dans un ancien abri des cachets de morphine qui ont été enterrés dix...
6 décembre 2017

L'Anguille (Unagi) (1997) de Shohei Imamura

L'Anguille (Unagi) (1997) de Shohei Imamura
J'aime beaucoup Shohei Imamura mais je dois reconnaître que lors de cette seconde tentative, L'Anguille m'a encore un peu glissé des mains. Non pas que je me sois particulièrement ennuyé à la vision de cette histoire à la fois tendre, triste et échevelée......
26 mai 2017

La Ballade de Narayama (Narayama bushikō) de Shōhei Imamura - 1983

La Ballade de Narayama (Narayama bushikō) de Shōhei Imamura - 1983
A cheval entre farce et mélodrame, documentaire naturaliste et portrait de moeurs, témoignage à charge et solennité humaine, bref à cheval, en gros, sur tous les genres du cinéma nippon, Imamura réalise un film magnifique et dérangeant qui marque les...
1 mai 2013

Pluie noire (Kuroi Ame) (1989) de Shohei Imamura

Pluie noire (Kuroi Ame) (1989) de Shohei Imamura
Imamura prend donc le parti, en adaptant le bouquin d'Ibuse, de se concentrer non pas sur la semaine qui a suivi l'explosion de la bombe (ce qui représente en tout et pour tout simplement un quart d'heure du film : mais on a tout de même droit alors,...
5 octobre 2011

Histoire du Japon racontée par une Hôtesse de bar (Nippon Sengoshi - Madamu onboro no Seikatsu) (1970) de Shohei Imamura

Histoire du Japon racontée par une Hôtesse de bar (Nippon Sengoshi - Madamu onboro no Seikatsu) (1970) de Shohei Imamura
Voilà une œuvre du père Imamura qui ne manque point de causticité : la confrontation entre l'histoire de cette femme dans le Japon d'après-guerre et les images d'archives d'événements internationaux ou propres au Japon, n'est pas sans provoquer des commentaires...
25 août 2010

Profonds Désirs des Dieux (Kamigami no Fukaki Fokubo) (1968) de Shohei Imamura

Profonds Désirs des Dieux (Kamigami no Fukaki Fokubo) (1968) de Shohei Imamura
Pour le petit occidental de base (pick me, pick me), les films d'Imamura demeurent jamais réellement faciles d'accès. A défaut d'en comprendre toutes les subtilités, on peut tout de même s'immerger totalement dans ces oeuvres pleines de sauvagerie humaine...
22 mai 2009

Désir meurtrier (Akai satsui) (1964) de Shohei Imamura

Désir meurtrier (Akai satsui) (1964) de Shohei Imamura
Décidément pas lésé sur la marchandise avec ces trois oeuvres d'Imamura signées au début des années 60. On retrouve une nouvelle fois la trajectoire d'une femme, marquée par des antécédents peu favorables - une sorte de malédiction héritée de sa grand-mère...
20 mai 2009

La Femme Insecte (Nippon konchuki) (1963) de Shohei Imamura

La Femme Insecte (Nippon konchuki) (1963) de Shohei Imamura
Portrait d'une femme qui traverse l'histoire du Japon, de sa naissance en 1918 en pleine campagne à son retour de Tokyo pour aller vivre chez sa fille, qui gère collectivement une ferme, au début des années 60. Comme l'insecte qui trace sa route en ouverture,...
17 mai 2009

Filles et Gangsters (Buta to gunkan) (1961) de Shohei Imamura

Filles et Gangsters (Buta to gunkan) (1961) de Shohei Imamura
Le titre français, plutôt fade, est loin de la signification du titre original qui signifie : Cochons et cuirassés; de cochons, il sera tout du long question, des cochonneries dans les bordels nippons avec les gorettes au trafic de porcs en passant, bien...
27 mai 2008

Kanzo sensei (1998) de Shohei Imamura

Kanzo sensei (1998) de Shohei Imamura
Imamura prouve une nouvelle fois tout son talent dans cette histoire située vers la fin de la Seconde Guerre alors que la folie douce semble s'être emparée peu à peu de nos amis Nippons. On retrouve tous les excès de son style particulier, un réalisme...
10 novembre 2007

Le Pornographe (Jinruigaku nyumon: Erogotshi yori) (1966) de Shohei Imamura

Le Pornographe (Jinruigaku nyumon: Erogotshi yori) (1966) de Shohei Imamura
En terme de sexualité, on ne peut pas dire qu'Imamura s'embarrasse vraiment de quelconques tabous : il y a dans Le Pornographe au moins 342 idées qui seraient censurées dans un film américain de nos jours ; bon certes il pousse le bouchon un peu loin...
24 mars 2007

Eijanaika de Shohei Imamura - 1980

Eijanaika de Shohei Imamura - 1980
J’avoue que ce film me laisse un peu rêveur : je n’ai absolument rien compris à sa trame. Mais quand je dis rien, c’est rien. Défaut de concentration ou pas, en tout cas, je me suis laissé complètement égarer par la foule de personnages, par les millions...
4 janvier 2007

La Vengeance est à Moi (Fukushû suruwa wareniari) de Shohei Imamura - 1979

La Vengeance est à Moi (Fukushû suruwa wareniari) de Shohei Imamura - 1979
Basé sur l'histoire vraie d'un tueur japonais, le film retrace brillamment avec de multiples flash back, à la fois les meurtres, l'enfance et le passé récent du tueur, mais aussi l'enquête et surtout sa période de cavale de 78 jours... Traitant des rapports...
Derniers commentaires
Cycles
Cycle Collection Criterion 1 2 3 4 5 6
Cycle Cinéma Japonais 1 2 3 4 5 6 7
Cycle Festival de Cannes 1 2
Cycle Western 1 2 3
 
 
Best of 70's      80's      90's      00's      10's
 
Ecrivains