Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Shangols
REALISATEURS
GODARD Jean-Luc 1 2
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
5 juillet 2023

La Femme qui ne voulait pas mourir (Segura magura : Shinitai onna) (1971) de Kôji Wakamatsu

La Femme qui ne voulait pas mourir (Segura magura : Shinitai onna) (1971) de Kôji Wakamatsu
Sachant que le titre anglais n'est autre que The Woman who wanted to die, il y a de quoi se demander si on se fouterait pas un peu de notre gueule... Oui, les deux titres se tiennent, certes, une fois qu'on a vu le film... mais, mais... - bref, brisons-là,...
21 mai 2022

Jeux sexuels (Seiyûgi) (1969) de Masao Adachi & Kôji Wakamatsu

Jeux sexuels (Seiyûgi) (1969) de Masao Adachi & Kôji Wakamatsu
Wakamatsu et l'un de ses scénaristes nous livrent une oeuvre définitivement vintage (la révolution étudiante fait rage - 69, pas besoin de faire un dessin) où la provocation est éminemment de mise : ils suivent un petit groupe d'étudiants branleurs, sans...
3 février 2022

Orgie (Rankô) (1967) de Kôji Wakamatsu

Orgie (Rankô) (1967) de Kôji Wakamatsu
Il a beau avoir fait des films comme d'autres pondent des œufs, Wakamatsu parvient toujours à nous tenir éveillé et tendu tout au long de ses œuvres, certes de courte durée, mais toujours exaltantes... Les prétextes de départ sont toujours un peu les...
7 juillet 2021

La Famille du Sexe (Sei kazoku) (1971) de Kôji Wakamatsu

La Famille du Sexe (Sei kazoku) (1971) de Kôji Wakamatsu
Sacré Kôji qui, même dans ses films les plus mineurs comme cette "légère" et troublante variation incestueuse, est capable d'insuffler une atmosphère bougrement malaisante. Il faut bien reconnaître que la situation de départ est pour le moins étrange...
18 juin 2021

Morceau cubique humide (Nureta sai no me) (1974) de Kôji Wakamatsu

Morceau cubique humide (Nureta sai no me) (1974) de Kôji Wakamatsu
Respect, une fois n'est pas coutume, envers la traduction française du titre : au lieu d'un Des dès mouillés par trop prosaïque (on aurait automatiquement imaginé Dédé sous la pluie), ce Morceau cubique humide est subtilement poétique et renvoie ce faisant...
20 mai 2021

Crimes sexuels (Seihanzai) (1967) de Kôji Wakamatsu

Crimes sexuels (Seihanzai) (1967) de Kôji Wakamatsu
Kôji Wakamatsu eut l'esprit toujours en alerte et n'eut de cesse de nous brosser le portrait (sexuel) de marginaux. Il jette ici son dévolu sur un jeune gars qui collectionne les aventures autant capables de brancher des types qui se branlent dans des...
6 avril 2021

La Fleur secrète (Hika) (1971) de Kôji Wakamatsu

 La Fleur secrète (Hika) (1971) de Kôji Wakamatsu
Kôji et son art (éventuel) du minimaliste : un homme, une femme, une barque, un suicide et bing l'action est lancée... L'homme agonise, la femme l'achève en lui portant un coup dans la nuque avec un morceau de bois bien pointu avant de retourner cette...
20 mars 2021

Crimes sexuels contemporains : les Confessions d'un Démoniaque (1969) de Kôji Wakamatsu

Crimes sexuels contemporains : les Confessions d'un Démoniaque (1969) de Kôji Wakamatsu
Même pas la place de placer le titre original (Gendai sei hanzai ankokuhen : aru torima no kokuhaku) ce qui a tout de même son importance si on veut être à même de faire le distinguo parmi les douze œuvres tournées cette année-là (je n'en ai vu que sept,...
1 mars 2021

Marie, la Prostituée (Baishunfu Maria) (1975) de Kôji Wakamatsu

Marie, la Prostituée (Baishunfu Maria) (1975) de Kôji Wakamatsu
Il est bon, après un film ignoble, de se laver l'esprit cinématographique avec une bonne série bis signée du sieur Wakamatsu : un type qui ne triche pas, qui n'a pas le temps de tergiverser, capable de faire douze films par an, pas toujours des chefs-d'œuvre,...
11 septembre 2020

Histoire de la Violence de l'Undergound japonais 3 : la Bête haineuse (Nihon bôkô ankokushi : Onjû) (1970) de Kôji Wakamatsu

Histoire de la Violence de l'Undergound japonais 3 : la Bête haineuse (Nihon bôkô ankokushi : Onjû) (1970) de Kôji Wakamatsu
Dernier volet de cette trilogie du prolifique Wakamatsu qui, en ce début d'années 70, ralentit tout de même la cadence : après douze films en 69, il n'en réalisera que 6 l'année suivante... Un troisième tome qui nous fait plonger toujours dans le petit...
21 juillet 2020

Histoire de la Violence de l'Underground japonais 2 : le Violeur (Zoku Nihon bôkô ankokushi: Bôgyakuma) (1967) de Kôji Wakamatsu

Histoire de la Violence de l'Underground japonais 2 : le Violeur (Zoku Nihon bôkô ankokushi: Bôgyakuma) (1967) de Kôji Wakamatsu
Deuxième partie de ce triptyque qui, comme vous l'aurez sans doute deviné, est à placer sous le signe de la douceur et de la tendresse. Après l'histoire de violeurs à travers les âges, voilà l'histoire d'un homme, violeur et meurtrier ; la question qui...
14 juillet 2020

Histoire de la Violence de l'Underground japonais : le Sang de l'Homme étrange (1967) de Kôji Wakamatsu

Histoire de la Violence de l'Underground japonais : le Sang de l'Homme étrange (1967) de Kôji Wakamatsu
Même pas la place de mettre le titre original Nihon bôkô ankokushi : Ijôsha no chi. C'est chose faite. Wakamatsu, l'homme qui tourne plus vite que son ombre, nous offre un opus, qui, une nouvelle fois, avec un minimum de moyens, nous offre une histoire...
7 avril 2020

Paysage de 17 ans (17-sai no fūkei : Shōnen wa nani o mita no ka) de Kôji Wakamatsu - 2005

Paysage de 17 ans (17-sai no fūkei : Shōnen wa nani o mita no ka) de Kôji Wakamatsu - 2005
Ça faisait quelques temps qu'on n'était pas allé faire un tour dans le cinéma ovniesque de Wakamatsu. J'ai donc choisi ce film issu d'une période moins connue de sa filmographie, les années 2000. Le temps n'a pas assagi notre bon bougre, puisque voici...
29 octobre 2012

Le Soldat Dieu (Kyatapirâ) (2010) de Kôji Wakamatsu

Le Soldat Dieu (Kyatapirâ) (2010) de Kôji Wakamatsu
Petit clin d’œil au gars Wakamatsu qui R.I.P. depuis peu. Il n’est rien de dire, en tout cas, qu’il nous livrait avec l’un de ses ultimes films une œuvre « torturée » ; imaginez du peu : un type revient de la guerre sans bras, ni jambe - il était parti...
6 janvier 2011

Naked Bullet (Otoko goroshi onna goroshi : hadaka no zyudan) (1969) de Kôji Wakamatsu

Naked Bullet (Otoko goroshi onna goroshi : hadaka no zyudan) (1969) de Kôji Wakamatsu
Pas mauvais du tout, ce petit polar de Wakamatsu réalisé à une époque où il tournait plus vite que son ombre et qui nous donne notre lot de règlements de compte, de trahison, de coup de feu, de femmes victimes et tortines et de désespoir – il me semble...
27 décembre 2010

Shinjuku Mad (Shinjuku maddo) (1970) de Kôji Wakamatsu

Shinjuku Mad (Shinjuku maddo) (1970) de Kôji Wakamatsu
Wakamatsu a beau enchaîner les films comme personne, il nous livre quelques pépites dont il serait bien dommage de se passer. Shinjuku Mad n'est certes pas la plus déjantée de ses oeuvres - un scénar, qui plus est, des plus abordables et une construction...
8 décembre 2010

Violence sans Raison (Gendai sei hanzai zekkyo hen : riyu naki boko) (1969) de Kôji Wakamatsu

Violence sans Raison (Gendai sei hanzai zekkyo hen : riyu naki boko) (1969) de Kôji Wakamatsu
On se reprend une petit dose de Wakamatsu (un troisième coffret venant de sortir) avec cette oeuvre dont le titre français ne prête pas à rire : la jeunesse nipponne en cette fin des années 60 est on ne peut plus désoeuvrée, on le savait, et Wakamatsu...
21 août 2010

La Saison de la Terreur (Gendai kosyokuden: teroru no kisetsu) (1969) de Kôji Wakamatsu

La Saison de la Terreur (Gendai kosyokuden: teroru no kisetsu) (1969) de Kôji Wakamatsu
Wakamatsu n'en finira jamais de nous surprendre avec ces petits films qui, sans avoir l'air, finissent toujours pas vous péter à la gueule. On pense, cette fois-ci, au départ, qu'il va verser dans le burlesque teinté d'ironie - deux flics mettent sur...
17 août 2010

Running in Madness, Dying in Love (Kyôsô jôshi-kô) (1969) de Koji Wakamatsu

Running in Madness, Dying in Love (Kyôsô jôshi-kô) (1969) de Koji Wakamatsu
Encore une oeuvre bien barrée du sieur Koji. De la révolte, du sang, du coït à tout bout de champ et une fatalité qui finit malgré tout par fracasser l'esprit libertaire des deux personnages principaux qui ont pourtant tenté d'y croire. Le film commence...
17 novembre 2009

Sex Jack (Seizoku) de Kôji Wakamatsu - 1970

Sex Jack (Seizoku) de Kôji Wakamatsu - 1970
On ne peut pas dire que Wakamatsu est un cinéaste traditionnel. Après La Vierge Violente , sorte de trip halluciné mélangeant religion et politique, le voilà avec Sex Jack flirtant avec le happening engagé à la Godard. Difficile de cerner le fond de ce...
5 novembre 2009

Quand l'Embryon part braconner (Taiji ga mitsuryô suru toki) (1966) de Kôji Wakamatsu

Quand l'Embryon part braconner (Taiji ga mitsuryô suru toki) (1966) de Kôji Wakamatsu
Tourné en cinq jours, ce huis-clos infernal entre un patron et une employée est une superbe petite mécanique, un véritable tour de force formel et charnel, qui parvient à rendre hommage à la femme tout en montrant la façon dont un homme tente de la réduire...
3 novembre 2009

La Vierge Violente (Gewalt! Gewalt: Shojo Geba-geba) de Kôji Wakamatsu - 1969

La Vierge Violente (Gewalt! Gewalt: Shojo Geba-geba) de Kôji Wakamatsu - 1969
Mon camarade a bien vendu ce cinéaste que je ne connaissais pas : un petit coup d'oeil donc à une des nombreuses productions de Wakamatsu. Au hasard, La Vierge Violente ... Ah ben pas déçu. Disons qu'on assiste pendant une heure à un mix entre Salo de...
2 novembre 2009

Va, va Vierge pour la deuxième Fois (Yuke yuke nidome no shojo) (1969) de Kôji Wakamatsu

Va, va Vierge pour la deuxième Fois (Yuke yuke nidome no shojo) (1969) de Kôji Wakamatsu
Tourné en quatre jours avec trois francs six sous sur le toit d'un immeuble, ce film de Wakamatsu sidère par sa facture - et son aspect jusqu'au-boutiste -, au delà de la brutalité ou de l'aspect pornographique de certaines scènes. S'il nous sert des...
1 novembre 2009

Les Secrets derrière le Mur / L'Amour derrière les Murs (Kabe no naka no himegoto) (1965) de Kôji Wakamatsu

Les Secrets derrière le Mur / L'Amour derrière les Murs (Kabe no naka no himegoto) (1965) de Kôji Wakamatsu
Un petit film japonais pour vous remonter le moral ? Ouais, ben pas celui-là alors. Ce n'est pas vraiment le genre de film où perce un quelconque espoir : malgré la sensualité évidente qui se dégage de ces corps féminins filmés au plus près, le final...
5 septembre 2008

Les Anges violés (Okasareta hakui) (1967) de Kôji Wakamatsu

Les Anges violés (Okasareta hakui) (1967) de Kôji Wakamatsu
Lorsqu'il est question de sexe et de sang, il faut reconnaître que nos amis nippons n'y vont pas avec le dos de la cuiller. Il serait cependant un peu mesquin de réduire ce film à une débauche d'érotisme ou de violence - le titre français est non seulement...
Derniers commentaires
Cycles
Cycle Collection Criterion 1 2 3 4 5 6
Cycle Cinéma Japonais 1 2 3 4 5 6 7
Cycle Festival de Cannes 1 2
Cycle Western 1 2 3
 
 
Best of 70's      80's      90's      00's      10's