03 octobre 2017

LIVRE : Made in China de Jean-Philippe Toussaint - 2017

"Je refermai mon carnet, et je songeai que ce Journal du tournage de The Honey Dress que j'envisageai d'écrire pourrait bien être, à l'arrivée, une sorte de Fuir, le roman que j'ai écrit qui se passe en Chine, pour la plongée opérée dans la Chine contemporaine, avec l'évocation de ses décors urbains, de ses ambiances et de ses odeurs vénéneuses de chou rance et de chaleur humide, mais un Fuir sans intrigue, sans arrière-plan romanesque, un Fuir où ne subsisterait que l'aspect documentaire de la Chine d'aujourd'hui, la simple chronique... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

03 octobre 2017

47 Meters down de Johannes Roberts - 2017

Ah un p'tit film de requins, ça faisait longtemps. Et ça fait longtemps qu'on n'en a pas eu un bon, disons depuis, à vue de nez, Jaws. Eh bien, les amis, tenez-vous bien, car je le dis tout net : en voilà un tout à fait potable, et même très agréable. Bon, bien sûr, c'est pas du Bergman, mais ce Johannes Roberts sait de toute évidence fabriquer du très bon divertissement et vous en donner pour votre argent. Si vous avez envie de regarder gentiment des acteurs se faire croquer par de patibulaires squales, vous pouvez vous replier sur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 octobre 2017

LIVRE : Sexe et Mensonges - La Vie sexuelle au Maroc de Leila Slimani - 2017

"On maintient les gens frustrés, comme ça, leur principal souci, c’est de savoir avec qui et comment ils vont baiser plutôt que de se rebeller contre leurs conditions de vie." "Pour vivre heureux (et pouvoir baiser tranquille), il faut vivre caché", "Tout est possible... tant qu'on est discret - et faire l'amour dans les toilettes, on ne m'enlèvera pas l'idée que c'est moins romantique et confortable que dans sa chambre ou sa cuisine", "l'Enfer, ce n'est point Dieu mais le regard des autres - saloupiot d'hommes", c'est à ce genre de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2017

On connaît la Chanson d'Alain Resnais - 1997

Voilà une petite sucrerie qu'il est très agréable de se repasser tous les 10 ans, histoire de vérifier que ce vieux briscard de Resnais a su, à une époque, faire le pont entre ses expérimentations du début et des clins d'oeil au cinéma populaire d'aujourd'hui. On connaît la Chanson est un petit essai sans immense ambition, mais il touche secrètement, simplement, directement. Comme les chansons de variété qu'il utilise, le film sait faire vibrer notre corde sentimentale la plus enfouie, quitte à verser parfois dans la sentimentalité... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
01 octobre 2017

LIVRE : Imitation de la Vie d'Antoine Mouton - 2017

J'ai beaucoup reculé l'instant fatidique d'écrire cette chronique, parce que, voyez-vous, malgré mon intelligence infinie et ma sensibilité légendaire pour comprendre les textes, je n'ai absolument rien capté à ce roman-là. Mais ce qui s'appelle rien. Derrière ce titre sirkien se cache en effet un texte qui prend volontairement le contre-pied de nos attentes, commençant une trame pour la remplacer aussitôt par une autre, nous faisant croire qu'on va suivre tel personnage pour mieux le faire disparaître corps et bien à la page... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2017

LIVRE : Défense de Prosper Brouillon d'Eric Chevillard - 2017

Le brave Eric Chevillard a oeuvré pendant quelques années dans les colonnes du supplément "Lire" du Monde, disant parfois du bien des livres (c'était chiant), parfois du mal (c'était brillant). Il tire aujourd'hui de cette expérience ce livre absolument imparable, un truc gratuitement méchant qui ne peut que faire la joie de tout adepte de littérature. Défense de Prosper Brouillon est l'éloge d'un auteur, en l'occurrence un auteur très populaire, un de ceux dont le seul nom suffit à renflouer les caisses des éditeurs dès que paraît un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

30 septembre 2017

Le Redoutable de Michel Hazanavicius - 2017

Il est toujours bon de s'attaquer aux statues du Commandeur ; et il est de plus utile de rappeler que JLG est un être faillible, parfois ridicule, flou politiquement, bref un mec qui fait des jeux de mots idiots, se gratte les fesses et pique des crises de jalousie comme tout le monde. Mais le faire comme le fait Hazanavicius, en donnant des petits coups de poing dans le biceps, en attaquant comme un roquet au niveau des mollets, non. Son tout petit film est à la hauteur du minable roman de Wiazemski dont il est l'adaptation :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:38 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
29 septembre 2017

Step by Step (1946) de Phil Rosen

Phil Rosen, réalisateur prolixe qui a notamment sévi sur la série des Charlie Chan (oui, désolé Bastien, je ne les ai pas tous vus...), nous livre un petit condensé de thriller-noir (une heure pétante) avec un petit sens de la dérision bien venue : si le MacGuffin est un peu tiré par les cheveux (une sombre histoire d'espions allemands... après-guerre), on apprécie plus la spécificité du héros ; l'excellent Lawrence Tierney se retrouve une bonne partie du film... en maillot de bain ; suite à l'oubli de sa clé dans sa bagnole, il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 septembre 2017

Le Dernier Nabab (The Last Tycoon) d'Elia Kazan - 1976

Le dernier Nabab est la preuve qu'il ne suffit pas de réunir tout ce que le grand cinéma a d'artistes compétents pour réussir un film. Le générique est pourtant impressionnant : Fitzgerald au roman d'origine, Pinter au scénar, Jarre à la musique, et De Niro, Nicholson, Curtis, Mitchum, Jeanne Moreau, Milland, Pleasence et j'en passe devant la caméra, n'en jetez plus : on a là le ghotta du bon goût, l'assurance du succès. Mais Kazan se casse les dents sur cette histoire complètement dévitalisée. Le film est complètement privé... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2017

Scanners de David Cronenberg - 1981

Si Scanners a pris quelques rides au niveau de son esthétique, il reste encore brillamment fûté au niveau de sa trame. Thème éminemment moderne en effet, et éminemment cronebergien d'ailleurs : les combats entre le corps et la science, la monstruosité que cette dernière peut générer, la mutation des corps. Ici, ils vont prendre la forme d'une lutte à mort entre deux frères génétiquement modifiés, qui représentent chacun une face opposée de ce que la médecine peut produire, espoir et carnage. Suite à une expérience passée portant sur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]