21 février 2017

Marquis (1989) de Henri Xhonneux

Henri Xhonneux et Roland Topor (les créateurs de Téléchat, respect éternel) s'associent pour mettre en scène ce film hybride qui rend autant hommage à Buffon pour l'aspect des créatures qu'au Marquis de Sade pour le contenu. Quelques semaines avant la prise de la Bastille, on retrouve notre célèbre Marquis incarcéré. Le gars passe son temps à écrire et à s'entretenir avec Colin, son sexe - des discussions à bâtons rompus où l'on sent souvent poindre le désaccord. Dans les cellules adjacentes se trouvent l'ancien chef de la police... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 février 2017

Chouf de Karim Dridi - 2016

Un petit film noir avé l'assent, réalisé relativement au cordeau, c'est pas si mal. Dridi ne cherche pas à faire l'original et déroule sa trame implacable en artisan. La seule spécificité du truc, ce sont les acteurs, amateurs, tous des tronches pas possible, avec le verbe rare et souvent incompréhensible. Le film va chercher une sorte d'authenticité, de véracité dans les caractères, et du coup se charge d'un poids documentaire qui en fait tout le sel. On croit à ces caïds pas commodes, aussi bien dans leurs actes violents (on tire... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2017

Les Flics ne dorment pas la Nuit (The new Centurions) (1972) de Richard Fleischer

Fleischer en ce début des années 70 fait son petit film à la gloire de nos amis flics, des êtres dévoués, souvent, mal aimés, certes, mais dévoués, donc, de façon parfois aveugle ... On ne peut pas dire que ce soit vraiment un portrait à charge (seules exceptions : un flic qui n'est pas très poli avec une prostituée et un autre qui descend une victime (armée) à la place du coupable : la bavure classique qui semble faire partie du métier...), le cinéaste s'attachant surtout à montrer que nos gars ont une vie de merde pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2017

Insiang (1976) de Lino Brocka

Voilà un film philippin vintage qui nous emmène dans les tréfonds de cette capitale grouillante où la promiscuité fait des ravages : il est question d'une relation triangulaire on ne peut plus trouble (la mère, son amant et la fille d'icelle) ; si on apprécie l'aspect éminemment réaliste de la chose, on fait un peu plus la fine bouche devant un dernier quart d'heure qui flirte avec le "mélodrame mélodramatique" (tendance "soap" pour être caustique). Il n'en demeure pas moins, malgré ces petites réserves finales, que le portrait de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2017

LIVRE : Le Bureau des Assassinats (The Assassination Bureau) de Jack London & Robert L. Fish - 1963

Même si le sieur Jack London n'a pas eu le temps de finir cet ultime ouvrage (ce que fit Fish), on se régale devant ce récit d'aventures sur fond de sens de l'honneur et de la "justice". Au début du siècle, une certaine société composée de membres de "l'élite" intellectuelle ouvre ce fameux bureau : le principe est simple - vous avez quelqu'un à tuer ? Ils le feront pour vous... pour peu que la personne, après une petite enquête, semble avoir mérité son sort... Le problème se complique quand un certain Hall fait la requête suivante... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 février 2017

L'Economie du Couple (2016) de Joachim Lafosse

Petite radioscopie d'un couple en crise par Lafosse. Sur un scénario de Mazarine Pingeot (!), le cinéaste belge nous donne à voir un best of des engueulades et des tensions entre deux êtres avec enfants. Quinze ans de mariage pour aboutir à ce huis-clos où les petites mesquineries fusent, où les deux êtres quoique l'un dise, quoique l'autre fasse, ne sont jamais d'accord. Elle le dit, elle ne l'explique même pas, elle ne le supporte plus. Il baisse la tête, essaie encore d'y croire mais finit toujours par faire la petite réflexion... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2017

Lotte (2016) de Julius Schultheiß

Premier film allemand qui possède une certaine énergie, en reposant sur l'abattage de son héroïne Karin Hanczewski as Lotte, mais qui demeure un petit peu court en bouche. Lotte est une donzelle dans la trentaine au caractère bien trempé mais qui ne semble au demeurant vouloir s'encombrer de certaines responsabilités. Dès le départ elle se fait éjecter par son petit ami et se retrouve à devoir camper à droite à gauche chez d'anciennes connaissances ; elle tombe finalement sur un bon plan en ayant la garde d'un appart un peu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2017

La Légende de Zatoichi (vol. 26) : L'Odyssée finale (Zatôichi) (1989) de Shintarô Katsu

Treize ans après le dernier épisode de la série, Shintarô Katsu remet lui-même le couvert et permet à ce masseur aveugle mythique qu'il a pris tant de plaisir à interpréter durant toutes ces années de livrer un baroud d'honneur. Outre le fait de constater que notre héros a morflé avec l'âge et qu'il semble moins intrépide que par le passé (il se prend d'ailleurs une rouste d'entrée), on grimace dès le départ devant l’image un peu terne pour ne pas dire verdâtre qui ne semble pas retrouver le granulé et le format vintage d'origine.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2017

J'ai même rencontré des Tziganes heureux (Skupljači perja) d'Aleksandar Petrović - 1967

Un film-culte, puisqu'il s'agit du premier film dans lequel on entend la langue tzigane. Bien, ceci dit, examinons cette oeuvre avec l'objectivité qui nous caractérise (quoi ?). Certains trouveront là-dedans matière à s'émerveiller devant l'authenticité de la chose, et c'est vrai : le film est souvent proche du documentaire, utilisant ses comédiens amateurs dans toute leur vérité. On sent que ce qu'on voit à l'écran est très proche de la réalité. Le monde qui nous est décrit est rude, brutal, les femmes y sont battues et considérées... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2017

Au Feu ! (Gori vatra) de Pjer Žalica - 2003

Une comédie beaucoup plus finaude que ce qu'on pourrait attendre, qui fait qu'on se retrouve bien content au final. Sur le papier, on doute un peu : juste après la guerre en Yougo, les tensions entre communautés sont encore à plaies ouvertes. La venue de Bill Clinton dans un petit village bosniaque est annoncée. L'occasion de faire semblant que tout va bien, et de faire le ménage, pour quelques instants, entre haines, rancunes et petits trafics divers. Žalica dresse un portrait bigarré de la population locale : il y a les putes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]