28 juin 2016

Folie-Folie (Movie Movie) (1978) de Stanley Donen

Stanley Donen nous propose deux films pour le prix d'un, l'un en hommage aux bons vieux films noirs dans le milieu de la boxe, l'autre aux comédies musicales des thirties. Tout en respectant à fond les codes des genres, Donen se fait volontairement satirique en multipliant les rebondissements et les coïncidences "heureuses". Dans la première partie, on a franchement l'impression que Donen nous livre un concentré d'une douzaine de films : un simple petit livreur qui ambitionnait de devenir avocat entame une carrière de boxeur pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 juin 2016

Welcome to Leith (2015) de Michael Beach Nichols & Christopher K. Walker

Leith est une petite ville tranquille (à peine une trentaine d'habitants) du Dakota Nord (il reste même encore des indiens : plus désert et plus zen comme paysage, tu fais plus). Débarque avec sa barbe blanche et ses cheveux longs de gourou LE connard suprême, j'ai nommé Craig Cobb, champion du monde toute catégorie de la défense de la suprématie blanche (celui-là même dont le test ADN ne se montrera guère probant quant à ses origines 100 % "caucasiennes"). Comme les terrains ne sont pas chers, non seulement il s’en procure un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 juin 2016

Game of Thrones - saison 6 - 2016

On prend les mêmes et on recommence. Au départ, comme d'hab, on est complétement perdu : qu'est-ce qu'ils vont foutre à Dornes (Allier) et qui assassine qui ? On reprend nos marques dès le second épisode avec ces cinquante minutes débitées en dix tranches de cinq pour nous donner des nouvelles de l'ensemble du royaume et des quarante-huit personnages principaux. En un mot, on s'ennuie, il y a bien des promesses pour que des armées se foutent sur la tronche mais rien ne se passe. As usual, la série reprend un peu du poil de la bête à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
27 juin 2016

The Man who came back (1931) de Raoul Walsh

Toujours un plaisir de retrouver le couple borzagien de Street Angel et de Lucky Star, j'ai nommé Janet Gaynor et Charles Farrell. Dommage, tout de même, que cette œuvre ultra-théatralisée (un comble chez Walsh) se contente de longues scènes ultra-bavardes mettant en scène notre petit couple dans la tourmente... Lui est un fils à papa alcoolo qui mène une vie de patachon ; il se retrouve littéralement banni par son père qui l'envoie d'abord à San Francisco (où le gars continue de faire la bombe) puis, de force, à Shanghai (là, il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2016

None shall escape (1944) d'André de Toth

De Toth n'attend pas la fin de la guerre pour juger les responsables nazis et livre avec ce None shall escape une œuvre une nouvelle fois très solide. Lors du procès de Wilhelm Grimm (pas vraiment un conte...), plutôt que de considérer que l'homme n'a fait "qu'obéir aux ordres", plusieurs témoins vont raconter ce que furent sa vie, ses choix, ses décisions... monstrueuses. Alexander Knox campe superbement ce Grimm qui au départ n'a l'air de rien avec ses grosses moustaches roublardes : mais il va savoir lui donner, au fil du temps... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 juin 2016

Cute girls (Jiushi liuliu de ta) (1980) de Hou Hsiao-Hsien

Tout premier film de HHH qui s'essaie à la comédie romantique locale. Il a depuis renié ce film (qui eut un certain succès en salle) et c'est tout à son honneur. En un mot comme en cent, c'est cucul la praline à mort et formellement sans grand intérêt. Il est donc question de mariage arrangé (l'héroïne est promise à un Chinois revenant de France - elle apprend d'ailleurs le français pour faire genre : une minute de comédie très exploitable en classe de FLE mais c'est bien tout...) et d'amouuuur... Notre chtite chinoise n'est pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 juin 2016

La Vallée des Poupées (Valley of the Dolls) (1967) de Mark Robson

Le film date de 1967 et semble déjà affreusement daté... Du scénar (le destin croisé de trois femmes dans le "show business", leurs hommes, leurs pillules (dolls en anglais, ce qui semble avoir échappé au traducteur du titre en français), leurs problèmes...) aux jeux des actrices (Patty Duke dans un "rôle" à Oscar (une pétillante chanteuse abusant de l'alcool et des fameuses pillules - inspired by Judy Garland) est aussi crédible que moi en pom-pom girl cubaine), de la musique sirupeuse signée John Williams (nominé aux Oscars... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 juin 2016

Jane got a Gun de Gavin O'Connor - 2016

Film de genre raté chapitre 2. Réaliser un western aujourd'hui semble être une sorte de fantasme. Et c'est vrai qu'à l'époque de Tarantino et des écrans verts, la tentation est grande de s'y risquer, on compensera le manque de talent par les effets numériques, t'inquiète pas. D'autre part, le fantasme est tout aussi dévorant de faire un western dont le personnage principal serait une femme : on sait depuis Sharon Stone que filer des bottes et un gun à une fille peut être super sexy, et ça donne en plus un vague alibi féministe au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2016

Everybody wants some !! (2016) de Richard Linklater

Très déçu par ce dernier opus de Linklater : non pas que j'en attendais monts et merveilles mais disons tout de même plus de subtilités (vous remarquerez quand même que je vous ai mis en photogrammes les meilleurs morceaux - ouais, quand je suis colère, je pars en vrille). Cela pourrait être la suite de Boyhood (qui contenait quelques jolis petits moments et qui se révélait parfois même presque émouvant - Gols grince des dents) puisqu'il s'agit de suivre l'un de personnages de cette "œuvre-somme" à l'université. Juste avant la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2016

Femme de Feu (Ramrod) (1947) d'André de Toth

André de Toth est à la baguette de ce western noir de la plus belle eau. Veronica Lake incarne THE femme fatale de cette histoire où les cadavres vont s'amonceler autour d'elle. Héroïne avant tout de western, Lake est une âme fière, butée, rebelle qui s'oppose aux décisions de son père et à son désir de la voir marier avec l'homme le plus puissant de la vallée ; si elle est vénéneuse, toxique, c'est presque malgré elle : elle ne cherche pas à ensorceler les hommes juste pour le plaisir ou pour avoir l'impression de les dominer ;... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]