18 juin 2018

LIVRE : Lettre à D. d'André Gorz - 2006

Un petit livre qui vaut tous les gros, aucun doute. Gorz délaisse ses inspirations et son langage philosophiques pour s'intéresser à ce qui a été finalement le plus intéressant dans sa vie, ce qui, sans qu'il arrive à le reconnaître jusqu'à aujourd'hui, en a été la finalité : sa femme, être admirable qui l'a accompagné toute sa vie, et qui, à 80 ans passés, lui apparaît encore désirable et parfaite. Le voilà donc sur ses vieux jours se fendant d'une vibrante lettre d'amour très touchante à sa bien-aimée. 58 ans d'amour qui se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juin 2018

LIVRE : La Fille qui brûle (The Burning Girl) de Claire Messud - 2017

Autopsie d'une amitié dans l'Amérique contemporaine. Messud a son ton bien à elle pour parler du sujet hyper-surfait du passage à l'âge adulte, et trouve sa voie et son originalité avec ce roman minéral, très joliment balancé et très juste dans ses personnages. Elle le fait à travers le destin de deux gamines inséparables, que la vie va pourtant séparer. Julia et Cassie (diminutif de Cassandra, c'est dire le tragique qui sous-tend ce roman) sont amies depuis la maternelle, et vivent de jolies petites aventures d'enfant dans la sombre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2018

LIVRE : La Fourrure blanche (White Fur) de Jardine Libaire - 2018

En hommage au combat des cheminots, rien de tel qu'un bon vieux roman de gare (quand cela commence comme ça, c'est jamais bon signe - limite remplissage). Oh, une jolie couverture, un départ intrigant (une jeune femme pointant un type avec un fusil sur un lit) et l'erreur est vite faite. De là à se taper 300 pages ? Oui, bon gardez vos remarques, c'est bientôt l'été, libérons-nous l'esprit. Soit donc une jeune Portoricaine sans trop d'éducation mais forcément jolie qui rencontre un jeune gars hyper classe, hyper riche, hyper. Ça... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2018

Domestic Violence 2 de Frederick Wiseman - 2002

Petit tour en enfer tome 2. Wiseman quitte le foyer d'accueil des femmes battues pour s'enfermer cette fois dans un tribunal spécialisé dans les affaires de violence conjugale. Autrement dit : après les victimes, voici les coupables. On voit défiler une pleiade de couples, madame ayant porté plainte contre monsieur qui tente de se justifier ou de minimiser le truc (on entend sans arrêt la fameuse phrase : "Je suis pas un violent, j'ai jamais levé la main sur elle... Là, je l'ai juste poussé, j'avais bu", ce genre de choses),... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 juin 2018

Jeux d'espions (Hopscotch) (1980) de Ronald Neame

Début des années 80, le British Ronald Neame n'a pas la licence mais veut se faire son petit James Bond de poche. Sans gadget. Sans Roger Moore mais avec Walter Matthau (qui est moins charismatique, moins finaud, moins drôle... pas un grand fan du Walter je me rends compte). Sans Jamie Lee Curtis mais avec Glenda Jackson (un peu moins de classe, mais elle tient son rang). Avec Sam Waterston mais sans moustache. Le principe est clair : mis au rencart, l'agent Matthau décide d'emmerder les services secrets anglais. Voyageant autour du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 juin 2018

LIVRE : Scherbius (et moi) d'Antoine Bello - 2018

Deuxième livre de Bello que je lis, et j'aime définitivement bien cette écriture modeste, cet esprit tout en discrétion qui pousse le sieur à écrire sans forcément viser le chef-d'oeuvre inoubliable, mais en faisant toujours attention à ce qu'il écrit et en donnant le plus de plaisir possible avec les moyens qu'il a. Le gars arrive en tout cas à trousser des scénarios solides autour de la triste condition humaine, et à insuffler un agréable suspense aux rouages du cerveau. Cette fois, il invente un personnage délicieux, Scherbius,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 juin 2018

Journey to a Wedding (in General Electric Theater) (1960) de Herschel Daugherty

Je ne vous apprendrai rien, je le sais, en vous disant que lorsqu'on part sur une odyssée au long cours sur Shangols, on va jusque dans les petits recoins cachés du cinéma - ou de la téloche... Voici, donc, pour votre plus grand plaisir, une petite chose mettant en scène la divine Gene Tierney qui fait un énième retour (sur le petit écran) cinq ans après The left Hand of God. Oui, bon, c'est très léger, aussi bien en terme de durée (à peine trente minutes) qu'en terme de scénario : une jeune femme sort de prison après avoir tué... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2018

LIVRE : Le Manuscrit inachevé de Franck Thilliez - 2018

Putain que c'est mauvais... Je vais hurler avec les loups ce coup-ci, et clamer avec tous les critiques que voilà assurément un des pires objets que vous puissiez trouver en librairie en ce moment. J'ai voulu tenter Thilliez (dont j'avais déjà, je m'en suis souvenu après, peu goûté le nazouille Vertige, rappelez-le moi la prochaine fois), vous me retrouvez consterné devant l'indigence de cette écriture d'adolescent, cette tramette prétentieuse et incohérente et cet univers archi-vu. Même si vous ne cherchiez qu'un livre de plage... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 juin 2018

Le Mystère du Château maudit (The Ghost Breakers) (1940) de George Marshall

George Marshall donne un peu plus de marge et de chose à jouer à Paulette Goddard qu'Elliott Nugent (The Cat and the Canary) et ce pour notre plus grand plaisir. Même si la partie "hantée" est un peu congrue (attendre le dernier tiers), on aime à suivre tout au long de la première heure la nymphette Paulette, s'esclaffant face à l'orage, souriant en flirtant (elle doit encore se taper Bob Hope comme partenaire) ou encore en nuisette (qu'elle porte ma foi très bien avec ses jambes de gazelle). Paulette hérite d'un château hanté à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2018

American Vandal saison 1 - 2017

Mais qui a tagué 27 bites sur les voitures des profs de ce lycée bien-pensant et élitiste américain ? Le coupable idéal semble être Dylan Maxwell, abruti de base habitué aux vannes de très bon goût, cancre avéré, sous-débile dépourvu d'alibi que tout accable. Mais le gars se défend de cette blague-là. Un élève apprenti cinéaste vole à son secours et va réaliser ces huit épisodes haletants pour découvrir la vérité : et si sous les apparences vernissées des bons élèves se cachaient des monstres et de viles pulsions les poussant à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]