28 septembre 2016

Judex (1963) de Georges Franju

Il y a quand même quelque chose de jubilatoire dans ce Judex. Les quinze premières minutes sont proprement éblouissantes, Franju plantant l'atmosphère avec une mise en scène et des cadres proprement parfaits au service de ses personnages : le banquier véreux, le secrétaire à la crinière et la barbe blanche qui ne parviennent point à cacher un oeil malicieux, le détective pataud Coquentin qui ferait passer d'entrée de jeu Jean-Pierre Léaud, chez Truffaut, pour Sherlock Holmes, la jeune fille (Edith Scob) à l'allure de colombe... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

28 septembre 2016

LIVRE : Au Commencement du septième jour de Luc Lang - 2016

Voilà tout simplement mon coup de coeur de la rentrée, une pavasse qui vous amène tout doucement au bout de ses 700 pages sans qu'on ait eu le temps de reprendre son souffle, avec un naturel et une "logique" épatantes. Pourtant, les trois parties qui constituent ce roman son éclectiques, constituant presque 3 livres différents : un ersatz de polar, un semblant de roman champêtre et psychologique, un récit de voyage... Mais il y a un lien évident entre les trois parties, qui fait qu'on est bien dans un seul roman, et qui plus est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 septembre 2016

Conjuring 2 : Le Cas Enfield (Conjuring 2) de James Wan - 2016

Les films d'horreur se suivent et se ressemblent, je suis très touché par l'aide de mon compère, qui lui permet de constater mon désarroi (mais où est le Grâal ?), et je commence à me lasser, c'est vrai, de découvrir ces films photocopiés, interchangeables et pauvrissimes. Non pas que Conjuring 2 soit inregardable, non, c'est même plutôt amusant dans la mise en scène. Moins de jump-scares, plus de soins accordé aux atmosphères, aux ambiances (et c'est vrai qu'en 2h15, on a le temps de contempler ces atmosphères néo-gothiques et de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 septembre 2016

Sinister (2012) de Scott Derrickson

Dans l'attente du retour en pleine bourre de mon comparse, je me suis essayé à aller sur ses terres pour dénicher une perle du film d'horreur. Le fait est qu'on est souvent plus avisé de suivre les conseils de nos chers commentateurs que ceux d'un ami croisé lors d'une soirée... Tu verras, Sinister, ça fout à fond les chocottes. Vision faite, je dois reconnaître que cela fout vraiment les chocottes de voir qu'on réalise encore ce genre de film. Soit donc Ethan Hawk (Hoax ? Une expression, le gars, à base de froncement de sourcils) en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 septembre 2016

La Vie des Morts (1991) d'Arnaud Desplechin

Première œuvre de l'ami Desplechin un peu brouillonne et éclairée à la lampe torche qui paraît comme une esquisse du transcendant Un Conte de Noël. Dès la séquence d'ouverture il est question de couper la branche d'un arbre (généalogique, c’estle symbole) : il ne saura presque pas question d'autre chose, dans ce film, où les morts semblent venir ponctuer les rencontres familiales. C'est l'un des plus jeunes qui, cette-fois ci, s'est mis un coup de fusil et les discussions vont bon train autour des raisons d'un tel acte... ou de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2016

La Légende de Zatoichi (vol. 21) : Le Shogun de l'Ombre (Zatôichi abare-himatsuri) (1970) de Kenji Misumi

Toujours un plaisir de retrouver Misumi aux manettes avec en plus cette fois Shintarô Katsu en coscénariste et la star Tatsuya Nakada en ronin jaloux. Ce volume 21 fait indéniablement partie des tous meilleurs épisodes avec un Zatoichi en pleine bourre, flirtant avec deux femmes, se retrouvant au lit avec un jeune homme (le premier passage gay friendly (quoique, pas si friendly que cela quand on y songe) dans toute la série), devant décimer la moitié de la population mafieuse du Japon ainsi que leur chef qui a la particularité... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2016

Ma Loute de Bruno Dumont - 2016

Dumont avait bien senti qu'il m'avait enthousiasmé avec son P'tit Quinquin. Il a donc voulu réitérer l'expérience sur grand écran, convaincu qu'il est désormais un réalisateur de comédie. Et moi, je dis bravo, belle tentative de prendre à contre-pied à la fois les amoureux de son cinéma passé (dont je suis) et ceux qui avaient grincé des dents devant l'impureté et les bravades de sa série télé. Nous voilà à cheval entre un univers déjà connu chez Dumont (les gars du Nord, la lutte des classes, la présence hyper forte du paysage) et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:12 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
24 septembre 2016

Dernier Train pour Busan (Boo-san-haeng) de Yeon Sang-ho - 2016

Arriver à fabriquer un film de zombies original semble chose impossible après les 40000 productions sur le thème. Yeon Sang-ho ne se prend pas la tête avec ça : il vous trousse allègrement un film qui semble être une compilation des scènes les plus marquantes des autres, les met bout à bout avec un sens du montage assez désolant, fait semblant de parler vaguement de l'état de la Corée du Sud contemporaine, histoire de rentrer dans la catégorie "horreur politique" qui marche bien aujourd'hui, et voilà. Tout ça est fait sans aucune... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 septembre 2016

Heart of a Dog (2015) de Laurie Anderson

Voilà ce qu'on pourrait être en droit d'appeler "un poème visuel animalier" ou encore "un poème filmique sur l'impalpable" - je crains d'avoir déjà perdu nos deux lecteurs. Laurie Anderson est une artiste touche-à-tout (musicienne etc, ai-je envie de dire) que l'on pourrait également présenter (pour le lecteur plus versé dans le people) comme l'ultime femme de Lou Reed (le film se clôt d'ailleurs sur le sublimissime Turning time around et rien que pour cela, cela mérite d'aller jusqu'au bout). Je vous vois venir de loin, vous êtes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2016

LIVRE : Babylone de Yasmina Reza - 2016

Ouh là là, pas facile de rentrer dans ce livre de la gâte Reza qui s'essaie au "thriller auto-fictif" - mais content d'en sortir - : l'histoire donc d'un voisin, vous ou moi, qui cherche à capter l'attention de son petit-fils (par alliance), qui doute, qui aime à parler à son chat en italien et qui finit par étrangler sa compagne - elle fait chier à toujours vouloir parler de poulets bio, j'aurais fait comme lui... (Vous allez me dire "c'est un peu décousu comme résumé" - pas mieux, vous l'aurais compris, la chose ne m'a guère... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]