21 février 2018

Il a plu sur le grand Paysage de Jean-Jacques Andrien - 2012

Mon voyage dans les Fourons, chapitre dernier. Revoilà notre bon vieux Jean-Jacques de retour dans les Fourons austères et pentus de sa Belgique rurale : il y a tourné une fiction, il y a observé les mutations culturelles, c'est cette fois-ci aux dangers de la mondialisation galopante sur la paysannerie qu'il s'intéresse, fabriquant un documentaire qui cache sous son calme apparent une colère de syndicaliste. Il faut dire que les lois sur les quotas laitiers étranglent de plus en plus nos braves éleveurs, contraints la plupart du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2018

La Tragédie de la Mine (Kameradschaft) (1931) de Georg Wilhelm Pabst

Voilà un bien joli petit hymne à l'amitié franco-allemande tourné en des heures super apaisées... Humour, bien sûr, puisque l'on est 13 ans après la fin des dernières hostilités et 8 ans avant le début des prochaines. Mais Pabst ne mange pas de ce pain-là et se voudrait résolument optimiste (sans être dupe – on reviendra sur la conclusion du film). Il prend comme point de départ l'explosion d’une mine française située à quelques encablures de la frontière allemande. Les rapports entre les deux contrées sont un poil tendus (la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2018

Pionniers à Ingolstatd (Pioniere in Ingolstadt) (1971) de Rainer Werner Fassbinder

En dehors d'un certain plaisir toujours renouvelé de retrouver la chtite Hanna Schygulla, avouons que l'histoire de ces pionniers à Ingolstadt est loin de soulever un enthousiasme délirant... Une histoire simples de soldats construisant un pont (entre hommes et femmes, entre militaires et civils ?... d'où l'idée d'un petit pont de bois qui ne tenait plus guère ?...) et traquant la gorette dans cette ville à l’atmosphère mortelle. On suit la trajectoire de deux jeunes femmes, Hanna as Berta, jeune bonne vierge qui se dit prête à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 février 2018

Mémoires de Jean-Jacques Andrien - 1984

Ma journée aux Fourons, chapitre 2. Andrien revient sur les lieux de son premier crime (Le Grand Paysage d'Alexis Droeven), mais passe ce coup-ci du côté documentaire. Et ça lui va bien mieux au teint. Cette fois, foin des petits problèmes de transmission paternelles, on est dans le nerf du sujet, dans la viande : ce minuscule territoire de la Belgique vient d'être annexé à une région flamande, et du coup sa population, francophone à 70%, se voit contrainte d'adopter le flamand comme langue officielle. Ça se passera pas comme ça,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2018

Le Grand Paysage d'Alexis Droeven de Jean-Jacques Andrien - 1981

Pendant que mon camarade se tape des comédies pétillantes, je m'occupe de la partie austère de ce blog, je me demande à quel moment je me suis fait avoir. Le Grand Paysage d'Alexis Droeven est un film qui tire la gueule, et ce pour plusieurs raisons. D'abord c'est un film belge. Ensuite, il se passe dans la partie la moins riante de ce cher pays du rire, dans les Fourons, groupement de villages étiques du Nord-Est, pris entre rivalités linguistiques entre Wallons et Flamands et ruralité menacée des années 80. Enfin parce qu'il y est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 février 2018

La Dame du Vendredi (His Girl Friday) (1940) de Howard Hawks

Alors oui, j'entends déjà ici ou là quelques mauvaises langues dire que La Dame du Vendredi ne serait que du "théâtre filmé" avec beaucoup de dialogues... Mes amis, je veux bien rester lucide et modeste, mais soyons franc : His Girl Friday demeure le film le plus rapide du monde, un film où le répliques s'enchaînent comme un immense rail de coke pendant 90 minutes... Ouais, il y a quelques faux-raccords notamment dans la toute première séquence, ouais, attends je te jure, ahah - vous me faites rire... Le film est donc une sorte... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:09 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

18 février 2018

Esther et le Roi (Esther and the King) (1960) de Raoul Walsh et Mario Bava

Pas forcément facile à dénicher ce péplum de Walsh et Bava qui propose, dans la version dvd une image assez dégueulasse (pas à la mesure, forcément, du gars Bava) et au niveau du script un vrai combat d'hommes au niveau du brushing, de la pâte dentifrice et des séances d'UV (on est déçu pour le gars Richard Egan qu'on aime tant mais il est définitivement battu (au niveau look) par l'ersatz de Tony Curtis : Rik Battaglia). Heureusement, il y a, tatata, Joan Collins, plus fade que n'importe quelle actrice du siècle dernier - Dieu... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 février 2018

Cameraperson (2016) de Kirsten Johnson

Après avoir fait le tour du monde avec sa caméra (de la Bosnie au Nigéria, des Etats-Unis au Liberia...), tournant divers documentaires pour différents individus lors de ces vingt-cinq dernières années, Kirsten Johnson nous livre un petit best of de ses propres images. Si elle n'a pas tourné sur le front d'une quelconque guerre, elle a passé notamment du temps à rencontrer en Bosnie des victimes (ainsi des femmes violées) ou des personnes revenant habiter sur les lieux dont ils avaient été chassés : un exemple certes parmi tant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 février 2018

LIVRE : Cette Putain si distinguée (Esta Puta tan distinguida) de Juan Marsé - 2016

Retour à la littérature contemporaine avec ce roman espagnol très élégant. Sous des allures de polar politique à la Costa-Gavras, Marsé raconte les affres de la création pour un écrivain ambitieux contraint de s'adapter à la vulgarité de la vie. Le gars a en effet à son actif quelques romans, son ambition est définitivement d'oeuvrer pour les Belles Lettres, mais le voilà qui obéit à une commande de cinéma : faire le premier traitement d'un scénario qui concerne un vieux fait divers, un projectionniste qui a étranglé une pute dans sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2018

Coco de Lee Unkrich - 2017

Lee Unkrich, déjà responsable de ce que le cinéma d'animation a fait de mieux ces dernières années (Finding Nemo et Toy Story 3) revient nous assassiner une nouvelle fois avec ce petit bijou d'émotion et de beauté, maniant dans un genre dédié aux enfants des thèmes douloureux et difficile : ici, la mort, tout simplement, en tout cas le deuil et le souvenir. C'est l'histoire d'un môme qui se retrouve à la jointure des deux mondes, à l'occasion de la Fête des Morts célébrée au Mexique : d'un côté les vivants, famille sympathique... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]