25 octobre 2016

Les Dames du bois de Boulogne de Robert Bresson - 1945

Fin de l'odyssée bressonesque, avec ce petit film pas encore bien stable, mais qui marque quelques points tout de même. Le style Bresson y est encore hésitant, mais on sent indéniablement la marque d'une personnalité dans cet objet étrange, atone malgré les tonnes de sensibilité qui s'y expriment, à distance et en même temps vénéneux. On se croirait dans Les liaisons dangereuses, mais au XXème siècle : Hélène, pour tester son amant, lui fait croire à une rupture. Elle découvre alors que ce dernier est soulagé, et souffrait lui aussi... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2016

LIVRE : Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo - 2016

Triste humanité. En décrivant la vie d'une exploitation fermière au début du XXème siècle, puis en 1980, dans les premiers temps de la fièvre porcine, Del Amo réussit un livre vénéneux, violent, qui en dit long sur les hommes dans leurs rapports aux animaux et dans leurs relations entre eux. Et le portrait est à charge. Il n'y a strictement aucune porte de sortie dans cet univers minuscule, et c'est d'abord Eleonore, première génération de victime, qui est sacrifiée à l'autel de la domination masculine et de la guerre. La première... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 octobre 2016

L'Héritage (L'Eridita Ferramonti) (1976) de Mauro Bolognini

Un bon vieux film historique familial de Mauro Bolognini porté par un casting de choix (Sanda, Quinn, Fabio Testi), une musique morriconienne sirupeuse et bénéficiant d'images saturées de filtres. On est dans la bonne vieille reconstitution (fin du XIXème avec costumes et tout) et les règlements de compte intra-familiaux qui charclent (Quinn, retraité millionnaire, conchie ses trois enfants : une opportuniste qui s'est maquée avec un fonctionnaire haut placé, un gigolo-joueur malin en business, et le petit dernier qui l'a pourtant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 octobre 2016

La Planète des vampires (Terrore nello spazio) de Mario Bava - 1965

Ah c'est pas tout à fait du cinéma hollywoodien qui nous est proposé là, ça rape les yeux, les acteurs post-synchronisés sont tout à fait nuls, c'est kitsch, mais le fait est que voilà un film intrigant et assez réussi. L'univers est typique de la SF classique : lumières qui clignotent bêtement, combinaisons (légèrement SM) de cuir qui moulent les formes, planète hostile, tout y est. Sur cette planète atterit à l'arrache un vaisseau spatial à la recherche d'un autre vaisseau porté disparu. L'équipage est alors sujet à une série... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 octobre 2016

LIVRE : Petit Pays de Gaël Faye - 2016

Ah le beau livre tendre et lumineux mais qui sait aussi être violent et tendu, ah le beau livre bien écrit dans une grammaire correcte, ah le beau livre qui dit des choses sur la politique d'un pays ignoré de tous, ah le beau livre qui vous charmera et raflera certainement un paquet de prix littéraires impressionnants. Avec les mots, certains, en cette rentrée, tentent des choses (Malte, Lang, Del Amo), et d'autres considèrent que la lecture doit être aisée et qu'un livre est une petite chose à consulter le soir avant de s'endormir.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
22 octobre 2016

La Légende de Zatoichi (vol. 22) : La Fureur du Manchot (Shin zatô Ichi: Yabure! Tôjin-ken) (1971) de Kimiyoshi Yasuda

Avec Yasuda on est entre de bonnes mains (il a réalisé six épisodes de la série) et j'avoue que cet épisode très politique mettant en scène un Chinois (Yu Wang, le fameux manchot) et l'incontournable masseur jap Shintarô Katsu est indubitablement un des plus réussis. Plusieurs raisons à cela avant de revenir sur ce fameux aspect politique : tout d'abord, le scénar est épuré à l'extrême ; un gang recherche un gamin et un Chinois qui ont interrompu une procession (Le Chinois n'a fait que défendre les parents du gamin qui ont été... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2016

Courts-Métrages, Clips & Pubs de David Lynch (1967-2015)

Six Men Getting Sick (six times) (1967) est une pure expérimentation graphique, qui prend pour base une sorte de tableau à la Bacon que Lynch triture à l’envi. Six personnages-tronc, donc, dans des couleurs grisâtres, qui vont muter, se fondre l’un dans l’autre, créer d’autres formes, et finir par gerber des flots de couleurs, le tout sur fond de sirène d’alarme, et répété six fois. Me demandez pas, je dirais, mais tout de même : ça montre l’importance de la peinture et de l’animation dans l’univers lynchien, et ce film marque... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 octobre 2016

Des Apaches de Nassim Amaouche - 2015

Nassim Amaouche est un gars discret, qui fait ses petits films dans son coin, et leur confère un charme certain. Après Adieu Gary, qui pêchait justement par trop de modestie, il revient avec une chronique kabyle à son image, retirée et intrigante. Samir n'a pas connu son père, et le retrouve à l'occasion de l'enterrement de sa mère. Celui-ci va l'entraîner dans les arcanes de la kabylie parisienne, avec ses codes, ses rituels, ses secrets un peu inquiétants et ses habitudes ringardes. A la découverte quasi-documentaire de cette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 octobre 2016

Les Malheurs de Sophie de Christophe Honoré - 2016

Un film bien bancal que celui-là, qui vous fait passer tour à tour de l'indifférence à l'admiration, de l'ennui à l'émerveillement. C'est au finish que Honoré parvient à nous toucher, et finalement ça fait du bien de se trouver face à un cinéma subtil et maladroit, qui se cherche autant qu'il se trouve, à l'heure où l'efficacité est de mise. Voilà deux fois que Honoré recherche l'impureté et une certaine forme d'amateurisme (après l'âpre Métamorphoses), en tout cas à se mettre en danger, et rien que pour ça la vision des Malheurs de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 octobre 2016

Des Filles pour l'Armée (Le Soldatesse) (1965) de Valerio Zurlini

Zurlini, même dans un contexte des plus dramatiques (la guerre entre l'Italie et la Grèce, pendant la seconde guerre mondiale - un conflit souvent oublié mais qui donna lieu à son lot de massacres absurdes entre les deux anciennes "grandes civilisations"), parvient à réaliser un film qui laisse une place prépondérantes aux femmes ; la mission donnée au jeune et ténébreux Tomas Milian (as le Lieutenant Martino) est sur le papier relativement glauque : fournir de la Grèce, où il est cantonné, à l'Italie des filles (d'origine grecque... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]