12 novembre 2018

Courts-Métrages de Jean Luc Godard (1957-58)

Charlotte et Véronique ou Tous les Garçons s'appellent Patrick (1957) Ecrite par Rohmer, cette petite bluette garde encore son charme. On reconnaît déjà le grand Eric dans cette petite variation sur la séduction - il placera également un des épisodes des Rendez-vous de Paris (Les bancs de Paris) dans ce même Luxembourg. Le même homme donc, Patrick, drague à tour de rôle deux jeunes filles qui vivent dans le même appart. Elles discourent sur leur rencontre pour finalement se rendre compte que non seulement c'est le même, mais qu'en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 octobre 2018

Une Bonne à tout faire de Jean-Luc Godard - 1981 (repris en 2006)

Là, Shangols est plus que jamais à la pointe du pointu. Voici un court inédit de JLG, qui a une bien curieuse histoire : réalisé en 1981 dans les studios énormes de Coppola (on reconnaît, ce me semble, les décors de One from the Heart) pour un projet pharaonique qui n'a jamais vu le jour, il a été repris par Godard pour son expo à Beaubourg en 2006, qui n'a pas non plus vu le jour ; aujourd'hui, la seule trace visible est ce plan volé (mais consenti par le maître) qui filme un écran de télé diffusant le film à deux mètres de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:40 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
03 juillet 2018

Spot pour le 22ème Festival Jihlava IDFF de Jean-Luc Godard - 2018

Toujours à la pointe de la pointe de l'improbable et de l'in-analysable, le gars Shang m'a offert sur un plateau ces 45 secondes de JLG, odyssée exhaustive oblige. Chat échaudé craignant l'eau froide, je me hâterai d'être prudent, et indiquerai en préambule qu'il se pourrait que ce petit film soit de Godard, mais, si ça se trouve, non. Ça, c'est fait. Bon, alors : une seule phrase ("Et même si rien ne devait être comme nous l'avions espéré, cela ne changerait rien à nos espérances"), prononcée bien entendu par la voix asthmatique et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2018

Vent d'Ouest de Anonyme (et attribué quelques heures à Jean-Luc Godard) - 2018

Sur double injonction (un long métrage sélectionné au festival de Cannes et une lettre très motivante d'un collectif pour lui rappeler ses engagements politiques passés), JLG revient encore une fois d'outre-tombe et nous adresse ce court-métrage sépulcral et d'une jeunesse folle. Le bougre est encore bien branché sur l'actualité visiblement, puisque Vent d'Ouest, après Le Vent d'Est dans les années 70 qui écoutait les injonctions communistes de nos voisins européens, s'intéresse aux combats d'aujourd'hui, en l'occurrence la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 mars 2017

Le Pont des Soupirs (in Les Ponts de Sarajevo) (2014) de Jean-Luc Godard

Toujours un plaisir de découvrir une pépite du Jean-Luc même s'il faut la voir vingt fois d'affilée pour essayer d'en extraire un sens (ou le contre-sens... Ce qui n'est jamais si loin chez Godard qui par essence dit non à toute « proposition »). Dans Les Ponts de Sarajevo, il semblerait (mais libre à quiconque de me contredire) que Godard enchaîne le court Ecce Homo (daté de 2006 et jamais vu pour ma part auparavant), Je vous salue Sarajevo (réalisé en 1993 et déjà évoqué dans ces colonnes) et donc Le Pont des Soupirs,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 février 2017

Une Femme coquette (1955) de Jean-Luc Godard

Avouons que c'est un peu comme tomber sur le Graal (vous pouvez pas comprendre) : le tout premier court de JLG (Jean-Luc Godard présente un film mis en scène par Hans Lucas (sic)) est soudainement visible ! Autant dire que c'était quelque chose d'inespéré, le genre de bobine qu'on ne pensait trouver que sous une latte de l’appart du cinéaste après sa mort. Godard fait alors dans l'adaptation littéraire, oui monsieur, en s’inspirant d’une nouvelle de l'ami Maupassant intitulée "Le Signal". L'histoire est celle d'une jeune femme... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 août 2015

Vrai faux Passeport de Jean-Luc Godard - 2006

Le voilà donc, ce fameux film introuvable que JLG avait prévu pour être projeté en boucle à son expo à Beaubourg. Ironie du sort : il n'y a pratiquement aucun plan de Godard dans Vrai faux Passeport, hormis quelques écrans de textes et un ou deux plans pris dans ses propres films. Mais comme souvent dans sa dernière partie de carrière, la mise en regard d'un plan sur l'autre, le mixage entre deux extraits de films qui n'ont a priori rien à voir l'un avec l'autre, constituent en quelque sorte une troisième image, signée Godard... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 mars 2015

Prix suisse, remerciements, mort ou vif de Jean-Luc Godard - 2015

Godard reçoit un prix du cinéma suisse, il fallait bien s'attendre à ce qu'il réagisse à cette insulte suprême. Il le fait par un petit film abscons, taquin et cheap dont il a le secret depuis quelques temps. Le pépère a l'air en forme, si l'on en croit l'humour à base d'auto-moquerie qu'il y pratique. On le voit rentrer à la maison après une longue balade ("un soldat rentre au pays, a marché, a beaucoup marché") et s'écrouler sur la moquette dans une sorte de parodie d'infarctus, qui va déclencher une sorte de récitation hébétée et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 décembre 2014

Adieu au Langage de Jean-Luc Godard - 2014

Toujours tâche ardue que de parler des longs-métrages récents de JLG, tant la majeure partie du sens se retrouve en général dans les limbes de l'expectation dubitative. Adieu au Langage ne faillit pas à la règle, et se situe à l'exact endroit de ma perplexité. On avait laissé notre Jean-Luc en plein accès morbide, on sait depuis les Histoire(s) du Cinéma qu'il creuse sa tombe et fait ses adieux à tout. Or, malgré le titre de ce nouvel opus, le voilà étrangement léger, ce qui veut dire que, dans ses grands moments, le film est d'une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 mai 2014

Khan Khanne de Jean-Luc Godard - 2014

Conçu comme une missive envoyée à Gilles Jacob pour expliquer son absence au festival de Cannes, ce petit film de Godard s'avère être une très jolie clé pour pénétrer son monde intérieur actuel. On sait le compère de plus en plus retiré dans sa lointaine province au milieu de ses VHS, et être ainsi en prise directe avec lui est chose précieuse. Godard n'est plus vraiment de ce monde, il ne cesse de le clamer un peu partout : il appartient désormais à un passé, ou à un univers entièrement cinématographique, simplement encore attaché... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]