06 octobre 2017

Deux Hommes en Fuite (Figures in a Landscape) (1970) de Joseph Losey

Très bonne surprise que ce film de Losey (il me déçoit rarement le Joseph, il faut dire) qui nous propose de suivre pendant 100 minutes deux forcenés traçant leur route en Andalousie. A ma droite, le starbé Robert Shaw, bourrin, sanguinaire, qui aime à s'épancher, chemin faisant, sur sa petite vie familiale. A ma gauche, le taiseux et jeune Malcolm McDowell qui se paye un road trip en pleine nature un an avant d'être pris au piège dans Orange mécanique (autant qu'il en profite). On ne sait point ce qu'ils ont fait, dans quel pays... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 octobre 2017

Broadway Danny Rose (1984) de Woody Allen

Bon, j'admets, c'est peut-être pas le Woody Allen le plus captivant, l'histoire d'un loser qui s'occupe de losers, mais il y a au moins dans le fond, derrière toute la causticité, un vrai amour pour ces seconds couteaux du monde artistique. Bien que la trame va jusqu'à inclure un flash-back dans le flash-back (un comique raconte une aventure, la "meilleure" aventure de cet imprésario, Danny Rose (notre Woody) et évoque, dans son récit, un épisode antérieur - le meilleur poulain du Danny qui tramait de le quitter juste avant de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2017

Le Secret de la chambre noire de Kiyoshi Kurosawa - 2017

KK déménage et va voir sous d'autres latitudes si ses fantômes y sont aussi. Il choisit pour s'installer un pays qui n'est pas réputé pour sa production de spectres, la France, mais réussit haut la main la transposition de son univers dans cette nouvelle culture. On reconnaît notre Kurosawa à des kilomètres, il suffit d'une tenture qui bouge légèrement, d'un coup de vent, d'un hors-champ inquiétant pour que sa marque y soit. Voici donc le film peut-être le plus cinéphile de son auteur, qui parvient à rester fidèle à ses motifs tout... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2017

LIVRE : Henry Miller : portrait de l'artiste en clown avec des ailes de Gilles Plazy - 2009

Ré-écriture d'un livre dont il n'était visiblement pas satisfait (et il n'était pas le seul), Mona l'ange noir de Miller, ce portrait sensible du bon Henry est un objet étrange, ni tout à fait biographie, ni tout à fait essai. Disons que Plazy trouve un subtil milieu entre les rêveries personnelles autour des grands textes milleriens, et des retours fréquents sur la vie tourmentée du bougre. Et ça lui va bien. L'auteur ne cherche absolument pas à rendre compte de la vie entière de Miller, des mille et une anecdotes déjà trouvées chez... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2017

LIVRE : Sur l'Ecriture (On Writing) de Charles Bukowski - 1945-1993

23 ans après sa mort, on continue d'exhumer régulièrement des écrits du bon maître. C'est parfois quelconque, mais c'est de temps en temps miraculeux, comme ce On Writing, compilation de lettres de Bukowski qui courent sur 50 ans et ont toutes pour sujet : l'écriture. Bon, et la bibine et les putes et la dèche aussi, hein, le tout étant lié en un chez le gars Hank. En tout cas, pour tous ceux qui tenaient ce génie pour un amateur dilettante aviné, ne sachant qu'utiliser l'insulte et la grossièreté, voilà le livre qui devrait les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 octobre 2017

Le Maître de la Prairie (The Sea of Grass) d'Elia Kazan - 1947

On reconnaît notre gars Kazan à mille lieues, même quand il déguise ses individus pensants en cow-boys et fait mine de s'intéresser à la prairie et aux canassons. The Sea of Grass n'est pas son meilleur film, non, mais il y a comme toujours une pâte psychologique dans le moindre de ses petits évènements, et une manière de densifier les situations, de leur donner une aura, qui n'appartient qu'à lui. Le film est très riche, et pourrait être étudié en fac de psycho. C'est vrai que Kazan oublie du coup d'en faire un spectacle, mais on... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 octobre 2017

L'Etrange Vice de Madame Wardh (Lo strano vizio della signora Wardh) (1971) de Sergio Martino

Un petit giallo hispano-italien, cela ne peut que rafraîchir les idées en ce début du mois d'octobre. Edwige Fenech is Julie Wardh et la donzelle a un vice : une petite tendance sadique, une légère excitation érotique à la vue du sang. Autour d'elle gravite une belle brochette de serial lovers, l'un d'eux pouvant même être le fameux serial killer qui sévit avec son rasoir dans cette petite bourgade autrichienne ; il y a, dans l'ordre, son mari Neil, un businessman qui la néglige ; vient ensuite le fameux Jean, une brutasse qui l'a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2017

The Honey Dress (2015) de Jean-Philippe Toussaint

Quelque peu curieux malgré tout de voir le résultat de ce film après avoir lu Made in China où Toussaint dévoile quelques petites anecdotes gentiment drolatiques lors de la préparation du tournage, je me penchai sur la vision de cette petite chose de 7 minutes. L'histoire (librement adaptée d'un extrait de Nue - du même auteur) tient en un pot de miel : une mannequine se fait oindre le corps de miel et entre sur le podium avec des abeilles lâchées à ses trousses... Que pensez-vous qu'il arrivât ? (je suis sympa, je laisse du... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 octobre 2017

LIVRE : Made in China de Jean-Philippe Toussaint - 2017

"Je refermai mon carnet, et je songeai que ce Journal du tournage de The Honey Dress que j'envisageai d'écrire pourrait bien être, à l'arrivée, une sorte de Fuir, le roman que j'ai écrit qui se passe en Chine, pour la plongée opérée dans la Chine contemporaine, avec l'évocation de ses décors urbains, de ses ambiances et de ses odeurs vénéneuses de chou rance et de chaleur humide, mais un Fuir sans intrigue, sans arrière-plan romanesque, un Fuir où ne subsisterait que l'aspect documentaire de la Chine d'aujourd'hui, la simple chronique... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 octobre 2017

47 Meters down de Johannes Roberts - 2017

Ah un p'tit film de requins, ça faisait longtemps. Et ça fait longtemps qu'on n'en a pas eu un bon, disons depuis, à vue de nez, Jaws. Eh bien, les amis, tenez-vous bien, car je le dis tout net : en voilà un tout à fait potable, et même très agréable. Bon, bien sûr, c'est pas du Bergman, mais ce Johannes Roberts sait de toute évidence fabriquer du très bon divertissement et vous en donner pour votre argent. Si vous avez envie de regarder gentiment des acteurs se faire croquer par de patibulaires squales, vous pouvez vous replier sur... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]