07 novembre 2011

The Ward de John Carpenter - 2011

10 ans que JC ne nous avait pas bricolé de long-métrage, autant vous dire qu'on attendait ça avec impatience, nous autres les fanas du maître. Bon, on va pas non plus trop faire les malins : The Ward est un film honnête, d'un classicisme plutôt attachant, qui répond gentiment à son cahier des charges, mais on est quand même très loin du Carpenter qu'on adulait jadis. C'est bien normal, vu l'âge du capitaine : le film est légèrement ringard, franchement démodé en ces temps où on filme les zombies en temps réel caméra à l'épaule... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2010

Elvis de John Carpenter - 1978

Je termine cette odyssée Carpenter avec une rareté, une biographie d'Elvis Presley assez inattendue de la part du fan de monstres politiques. Autant le dire : ce n'est pas le film le plus intéressant de JC, même si on suit plutôt avec plaisir les aléas de la vie du King, Carpenter choisissant toujours l'option de la simplicité et de la modestie plutôt que de charger inutilement la mule. Tout est dans l'ordre traditionnel du biopic : enfance, ascension, doutes et chute, aucune surprise ne vient émailler ce schéma calibré; mais on peut... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2009

Halloween de John Carpenter - 1978

Il y a eu un avant-Halloween, et un après-Halloween, mais il est clair que l'après ne sera jamais tout à fait le même que l'avant (Lao-Tseu). Pour faire plus clair, Carpenter signe en 1978 le film d'horreur ultime, qui est à la fois la somme de ce qu'il a ingurgité comme films de genre et le départ de nouvelles règles du jeu pour ses successeurs. Ceux qui n'ont pas encore vu ce classique pourraient penser, à ces mots, que le film est d'une complexité terrible ; c'est tout le contraire : Halloween est une épure totale, faisant le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:24 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 mai 2009

L'Antre de la Folie (In the Mouth of Madness) de John Carpenter - 1994

817ème vision, et toujours le même bonheur. In the Mouth of Madness ne cesse jamais de dévoiler des trésors encore enfouis, et chaque nouvelle vision est une redécouverte. Je ne suis pas loin de clamer que voilà le meilleur film de JC (aux côtés de The Thing et de They live, s'il me fallait établir un classement) : il parvient là-dedans à allier toutes les qualités éparses dans ses autres productions : vertigineux dans le fond, brillantissime dans la forme, terrifiant, drôle et furieusement malpoli, on a droit à notre John au top de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
02 mai 2009

Les Aventures d'un Homme invisible (Memoirs of an Invisible Man) de John Carpenter - 1992

Peut-être pas le film le plus profond ni le plus audacieux de son auteur, mais ce Memoirs of an Invisible Man est un moment charmant et fin, à rattacher disons à la veine la plus populaire du roi John (Starman surtout, dont il partage plus d'un point commun). A cette époque-là de sa filmographie, le gars avait du fric, et c'est vrai que tout est élégant là-dedans, de la photo très travaillée aux effets spéciaux, de la musique au casting très glamour (Daryl Hannah, Sam Neill). Trop élégant peut-être pour un Carpenter, dont on cherchera... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2009

Les Aventures de Jack Burton dans les Griffes du Mandarin (Big Trouble in Little China) de John Carpenter - 1986

Pour beaucoup (y compris pour Carpenter lui-même), ce film est un des meilleurs de JC ; pour moi il est l'un des pires, si ce n'est le seul vrai navet de l'oeuvre du maître. J'ai beau l'avoir vu 5 ou 6 fois (et vous noterez mes efforts et ma constance), je n'arrive pas à voir en quoi ce film peut être intéressant, surtout au vu de l'ensemble de la carrière de Carpenter, qui nous a habitués quand même à d'autres profondeurs. Si on est bien luné, on y verra un hommage rigolard à la série Z : le film revendique une débilité profonde,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


08 avril 2009

Ghosts of Mars de John Carpenter - 2001

Dernier long-métrage à ce jour du grand JC, et on ne peut pas dire qu'on reste sur une bonne impression. C'est comme si, sous prétexte qu'on ne lui octroie plus un kopeck pour travailler, le gars mettait son point d'honneur à réaliser son film le plus coûteux en terme de projet. Ghosts of Mars est démesuré côté effets spéciaux et explosions de décors, mais le manque de moyens saute aux yeux : c'est cheap comme c'est pas permis, et ça tombe du coup dans la série Z totale. Tout est naze : la musique (mais ça c'est pas vraiment... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mars 2009

Christine de John Carpenter - 1983

Ah c'est sûr que ce n'est pas le plus subtil des Carpenter, ni le plus inventif ; mais quand même : malgré une réalisation un poil fade comparée aux grandes audaces habituelles du maître, malgré une interprétation plus marrante qu'autre chose, malgré une certaine propension à nous souligner soigneusement tout ce qu'il faut comprendre, Christine est un film attachant, et qui a le mérite de parler des ados avec leur langage. Carpenter filme cet univers avec toute l'opacité et l'étrangeté souhaitées : un ado qui devient un homme, ça a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2009

Vampires de John Carpenter - 1998

Après la poilante colère de mon ami Shang sur Honor de Cavalleria (on a trois lecteurs, on vient d'en perdre deux), je me devais de revenir à du lourd en matière d'entertainment. C'est chose faite avec ce gros machin bizarre du roi John, Vampires, qui doit être en gros à l'opposé d'Albert Serra dans l'histoire du cinéma. J'avoue que je ne sais pas trop sur quel pied danser à la vision de ce film kitsch et en apparence con comme un panier : est-ce du premier degré bédé-ique, et dans ce cas-là un immonde navet complètement ringard ?... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 janvier 2009

Prince des Ténèbres (Prince of Darkness) de John Carpenter - 1987

Un peu partagé par cette énième vision de Prince of Darkness, considéré par beaucoup (dont moi jusqu'à présent) comme un chef-d'oeuvre. C'est vrai qu'au niveau de la pure mise en scène, c'est un des Carpenter les plus aboutis. Le sens de l'espace du compère prend ici toute son ampleur, par l'utilisation maximum des possibilités de son décor. Chaque pièce de cette église est utilisée dans ses moindres recoins, jusqu'à un vertigineux jeu de proximité/distance entre les monstres et leur victime dans la dernière demi-heure. Par la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:59 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


  1  2  3    Fin »