22 juillet 2013

Inland Empire (2007) de David Lynch

Bon, vous prenez 10 boîtes de puzzles de 2000 pièces; vous mélangez le tout; vous en jetez 3 poignées dans un égoût, 2 dans une poubelle, et une que vous cachez dans votre appart. Vous gardez une pièce que vous mélangez dans la bouffe du chien. Et là vous obtenez un immense foutoir. Comme le répète plusieurs fois Laura Dern "Mais je ne comprends pas ce que je fais là?" - Tout pareil. Tout ça pour finir par la faire vomir sur le fameux Hall of Fame... On se demande jusqu'à quel point Lynch se fend la gueule dans son coin. Pourtant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:57 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

22 avril 2012

Dune - extended edition (1984) d'Alan Smithee

Que David Lynch n'ait même pas voulu signer cette version longue de son film ne met pas en confiance. On savait depuis longtemps que Dune - l'original - n'était pas un chef d’œuvre mais restait "visible" pour un film de S.F. du début des années 80 ; là, on a quand même l'impression d'un ratage terrible tant cette version est molle, poussive, sur-explicative... On a droit dès le départ à un genre de petite B.D. pour nous expliquer le "contexte" ; le truc est longuet et absolument inutile, ce pauvre narrateur, qui va ensuite revenir... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 juillet 2011

Lady blue Shanghai (2010) de David Lynch

Dior (et John Galliano en directeur artistique qui est donc passé depuis des limbes lynchiennes aux limbes éthyliques fascisantes...) a eu la bonne idée de commander ce petit clip au gars Lynch qui passa donc dans ma contrée sans même m'en avertir (le respect dans tout ça, oublie...). Une histoire forcément claire comme l'eau du Huangpu avec une Marion Cotillard qui va avoir la surprise de trouver dans sa chambre d'hôtel non point une oreille mais une sacoche Dior bleue opalescente. Prise de panique, elle appelle la sécu, leur conte... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 avril 2009

Courts-Métrages de David Lynch (1967-2009)

Six Men Getting Sick (six times) (1967) est une pure expérimentation graphique, qui prend pour base une sorte de tableau à la Bacon que Lynch triture à l’envi. Six personnages-tronc, donc, dans des couleurs grisâtres, qui vont muter, se fondre l’un dans l’autre, créer d’autres formes, et finir par gerber des flots de couleurs, le tout sur fond de sirène d’alarme, et répété six fois. Me demandez pas, je dirais, mais tout de même : ça montre l’importance de la peinture et de l’animation dans l’univers lynchien, et ce film marque... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 septembre 2007

Twin Peaks - Fire Walk with me (1992) de David Lynch

Il n'y avait pas encore de Lynch dans ce blog, ce qui, pour le plus grand réalisateur américain, semble un comble, tout de même. A la re-vision, 14 ans après, de Twin Peaks, on ne peut que se replonger dans ses émotions de l'époque, époque donc où les errances cacochymes du gars Lynch pouvaient passer à côté du jeune homme plein de sève que j'étais. Je me souviens avoir été plus qu'intrigué par cet OVNI filmique à l'époque, et avoir gardé un certain malaise incompréhensif à la sortie. Aujourd'hui, je n'aurai qu'un mot :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


  1