16 avril 2018

Orange mécanique (A Clockwork Orange) de Stanley Kubrick - 1971

Je me fends moi aussi de mon hommage, à Kubrick (qui est mort) (il y a 19 ans, certes) avec ce film emblématique et culte qui n'a jamais réussi à m'emballer complètement. A la revoyure, eh bien toujours pas : quelque chose me semble bloquer dans le scénario, surtout. J'admire la forme, ça oui, mais je regarde le film comme un pur objet, et il me semble que le roman de Burgess était beaucoup plus clair dans ses intentions et beaucoup plus habile dans sa construction. Bon, l'histoire de base, tout le monde connaît : l'histoire d'Alex,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:47 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

19 juin 2012

Eyes Wide Shut (1999) de Stanley Kubrick

Œuvre ultime du lubrique Kubrick qu'il est toujours bon de remater pour se souvenir que les fantasmes, la tentation, le cinéma quoi, sont souvent plus bandants que la réalité. Po ici pour faire une thèse sur le bazar, juste pour énoncer deux trois idées que m'inspire la chose ; à mes yeux (ouverts... ou fermés), l'ami Bill (Cruise, plus lisse qu'un sabot artisanal et sur lequel Stanley, sans être mauvaise langue, semble parfois éviter sciemment de faire des contre-champs) titillé et enjalousé par sa femme qui lui avoue ses propres... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 septembre 2011

L'Ultime Razzia (The Killing) (1956) de Stanley Kubrick

Moi je dis que c'est dommage que le gars Stanley Kubrick ne soit pas vraiment connu ni reconnu, parce que même s'il a tout piqué à Tarantino, le type a quand même sacrément du talent... Oui, bon, faut bien essayer de trouver des angles d'approche un poil différents avant d'aborder certains films. The Killing est une petite merveille de timing, une mécanique si parfaitement réglée qu'on se régale à chaque plan (je n'exagère point, même si les travellings latéraux sont particulièrement géniaux (celui dans l'appart sur bien deux... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:20 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
29 septembre 2010

Day of the Fight (1951) de Stanley Kubrick

Un ptit doc de Kubrick sur la boxe (c'est ici pour les amateurs), allez va, je prends, à défaut d'avoir le courage de regarder son premier long Fear and Desire dans une copie pourave. Si on veut absolument s'amuser à trouver ici des racines de l'oeuvre du Titan SK, on pourrait relever en ouverture cette enfilade de scènes de K.O assez impressionnantes et ce commentaire qui évoque le désir du public de voir de l'action, des contacts physiques, de la violence quoi, comme s'il avait une véritable soif de sang à partir du moment où il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2010

Les Sentiers de la Gloire (Paths of Glory) de Stanley Kubrick - 1957

Même après 6 ou 7 visions, ce film garde une puissance incroyable. Kubrick n'en était alors qu'à ses débuts, mais le moins qu'on puisse dire c'est qu'on sent déjà là-dedans toute la virtuosité, l'intelligence, la force et l'originalité du génie futur. Chaque séquence de Paths of Glory est un nouvel émerveillement, comme une tentative à chaque fois renouvelée de prouesse technique et émotionnelle : longs travelings arrière qui épousent le trajet des tranchées, véritables spectacles à eux seuls, avec ce positionnement hyper-précis de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:48 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 juin 2007

Le Baiser du Tueur (Killer's Kiss) (1955) de Stanley Kubrick

On a commencé par le dernier Chaplin, on attaque Kubrick par son premier long. C'est certes pas les deux oeuvres les plus réussies de part et d'autre mais s'agissant du seul scénario original de Kubrick, ça vaut tout de même le détour. Non pas que l'histoire soit franchement d'une originalité folle - un coup de foudre entre voisins, un boxeur en fin de carrière et une dancing girl brisée par la vie, qui affrontent ensemble des tueurs à la petite semaine - mais avec certaines séquences (Kubrick est également derrière la caméra et au... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]