vlcsnap-2013-05-25-21h57m17s246

vlcsnap-2013-05-25-21h57m58s139

Allez, c'est mon anniv' et c'est ma tournée. Voici donc (courbette respectueuse, amis de KG) le premier film inachevé du grand Eustache. Comme il n'y a pas de bande-son (attendez, ne rêvez pas non plus), on est prêt à croire sur parole ce qu'en disent Les Cahiers  « Un homme invite des amis, pour leur donner lecture d'un texte sur le cinéma dont il est l'auteur et qui vient d'être publié. On pense qu'il s'agit de « Vivre le film », l'article publié par Jean-Louis Comolli dans les "Cahiers". L'ambiance a quelque chose de très Nouvelle Vague ». Ouais. Cet objet guère identifiable serait librement inspiré d'une nouvelle de Maupassant et vous pourrez retrouver sur les divers photogrammes - vous remarquerez que pour l'occasion, je ne suis pas rat - Paul Vecchiali ou André S. Labarthe. Un appart en duplex, un couple qui baisouille (bien jolis gros plans de baisers, faut savoir s'accrocher à la moindre parcelle cinématographique excitante) quand les autres ne sont point là : oups, les voilà qui rappliquent, allez hop on change d'étage (c'est the gag de la chose qui dure tout de même 7 minutes 15), un lecteur, donc, des auditeurs laudatifs ou dubitatifs et une caméra hésitante qui se laisse aller à des panoramiques de folie : pour fougueusement balayer la pièce en captant, au passage, les divers occupants avant de finir sur un tableau ou la fenêtre...

vlcsnap-2013-05-25-21h58m16s62

vlcsnap-2013-05-25-21h58m52s165

Bon, il serait un peu abusé de dire qu'il y a déjà là-dedans tout le génie de l'apache Eustache. Ceci dit, c'est vrai, sans vouloir paraphraser Les Cahiers, on est indéniablement plus dans une approche New Wave à la Godard vintage que dans le cinéma carré en champ / contre-champ du papy Carné (oui, cela faisait longtemps qu'on n'avait pas relancé nos amis de M.C... C'est juste pour la forme) ; c'est peut-être aussi que le Jean n'avait pas le matos, un pied de caméra devant alors coûter un bras. Pour une trouvaille, c'est une trouvaille, et à défaut de ressentir l'ivresse des grands soirs, on se contentera de savourer cette petite bière (je suis, qui plus est, bêtement, à court de rhum) goûtue et pointue... C'est dans le titre du site, on ne vous prend pas de court. Cheers.  

vlcsnap-2013-05-25-22h00m16s245

vlcsnap-2013-05-25-21h59m11s117