vlcsnap-error640

Eh oui, jusqu'à 78 ans, le gars Sam continue de s'accrocher au cinéma même si on le soupçonne sur ce coup de chercher un complément retraite. Au niveau du casting que des stars avec le regretté Philippe Léotard et son jeu toute en nuances (ou pas) et l'éternel futur jeune premier Cris Campion (Pirates puis Plus Belle la Vie...) ; une série présentée par Anthony Perkins himself qui nous fait un petit laïus introductif exquis sur nos amis les bêtes qui ont malheureusement tendance à devenir plus tard simplement notre bouffe. On se demande bien dès le départ, avec Cris Campion, ce qu'on est venu faire dans cette ferme (du malheur). Léotard, à la tête de cet élevage de poulets en batterie, est fier comme un coq et gave tout le monde à table (au menu aujourd'hui : poulet et demain aussi) avec l'extraordinaire modernisation de son exploitation.

vlcsnap-error481

Fuller nous inflige quarante minutes de cette vie campagnarde moderne sans qu'on ait grand-chose à becqueter à part peut-être un cauchemar de Cris Campion qui s'imagine déchiqueté par les poulets (images en noir et blanc, montage et musique ignobles). On s'accroche, on se dit qu'on tient le bon bout, on pense que le Cris va sauter sur la femme de Léotard puis qu'ils vont le tuer, on se fourre la crête dans l'œil (au moins dans un premier temps) : la jeune fille du couple est retrouvée ensevelie sous les grains consommés par le poulet (symbole de la production en masse, je pense) : panique à bord. Les poulets sont lâchés, Léotard (la vengeance du poulet) trouvera une fin funeste (l'abus d'alcool, il le paye dans chacun de ses films) et nos deux jeunes gens sur fond de ferme en folie (on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs) peuvent enfin tomber dans les bras l'un de l'autre ; morale de l'histoire : l'élevage de poulets en batterie est dangereux pour tout le monde, seul l’amour dans ce monde peut vaincre. On remercie Fuller pour ce message écologique sur le fil et pour ce film noir sur fond de poulets exploités - putain, ça se mérite une odyssée.

vlcsnap-error162

Full Metal Fuller