Canalblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Shangols
REALISATEURS
GODARD Jean-Luc 1 2
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
1 mai 2020

Au-delà de la Gloire (The Big Red One) (1980) de Samuel Fuller

Au-delà de la Gloire (The Big Red One) (1980) de Samuel Fuller
On achève cette odyssée Fuller (en attendant de trouver les petites scories télévisuelles manquantes du sieur) avec ce flamboyant The big red One qui prouve que lorsqu'on donne les moyens au père Sam il sait encore faire parler la poudre. On suit les...
24 janvier 2020

Shark ! (1969) de Samuel Fuller

Shark ! (1969) de Samuel Fuller
Shark ! a très mauvaise réputation et c'est en effet pas volé. C'est un peu à l'image de la promo : "le film où un requin tua un homme" - crapuleux et ignoble. Mais passons, on ne s'attendait pas à un chef d'œuvre, il y a Burt Reynolds, hein, et l'on...
23 octobre 2018

Dogface (1959) de Samuel Fuller

Dogface (1959) de Samuel Fuller
Pilote d'une série jamais diffusé (maudit Fuller), ce petit film de guerre (Afrique du Nord, 1943) fait la place belle à un chien (Samuel et les chiens, tome 1). S'agit-il du chien du titre, surnom donné à cet homme toujours en pointe qui donne l'ordre...
3 avril 2018

Les Voleurs de la Nuit (Thieves After Dark) (1984) de Samuel Fuller

Les Voleurs de la Nuit (Thieves After Dark) (1984) de Samuel Fuller
En peinture, on appellerait cela une croûte, au cinéma, simplement un navet, une daube. C'est le grand Fuller qui est aux manettes de cette merde qui bénéficie d'un casting régional de choix : on peut malgré tout respecter ceux qui sont depuis physiquement...
13 février 2018

Tinikling ou "la Madone et le Dragon" (1990) de Samuel Fuller

Tinikling ou "la Madone et le Dragon" (1990) de Samuel Fuller
Eh oui, le temps est venu d'achever cette odyssée fullerienne avec des œuvres disons moins grandioses... Nous voilà donc une nouvelle fois dans une production française qui nous emmène aux Philippines... La guerre civile est au bord d'éclater lors de...
28 novembre 2017

Shock Corridor (1963) de Samuel Fuller

Shock Corridor (1963) de Samuel Fuller
Film choc de l'ami Fuller qui n'a rien perdu de sa force de feu cinquante plus tard ; Shock Corridor ne se contente pas d'explorer le monde des malades mentaux mais propose une véritable revue des folies américaines de l'histoire contemporaine : anti-communisme,...
24 février 2017

La Ferme du Malheur (The Day of Reckoning) in Les Cadavres exquis de Patricia Highsmith (Chillers) (1990) de Samuel Fuller

La Ferme du Malheur (The Day of Reckoning) in Les Cadavres exquis de Patricia Highsmith (Chillers) (1990) de Samuel Fuller
Eh oui, jusqu'à 78 ans, le gars Sam continue de s'accrocher au cinéma même si on le soupçonne sur ce coup de chercher un complément retraite. Au niveau du casting que des stars avec le regretté Philippe Léotard et son jeu toute en nuances (ou pas) et...
16 février 2017

Un Pigeon mort dans Beethoven Street (Tote Taube in der Beethovenstraße) (1973) de Samuel Fuller

Un Pigeon mort dans Beethoven Street (Tote Taube in der Beethovenstraße) (1973) de Samuel Fuller
Un petit épisode de la série allemande Tatort réalisé par Fuller, ça ne se refuse pas ? J'en vois dans le fond qui disent "si" et ils ont tort (t'as tort aurais-je même envie de dire) car on est là dans la quintessence de la série B (télévisuelle qui...
4 février 2017

Le Jugement des Flèches (Run of the Arrow) de Samuel Fuller - 1957

Le Jugement des Flèches (Run of the Arrow) de Samuel Fuller - 1957
C'est pas encore aujourd'hui que l'optimisme de Fuller pointera le bout de son nez. Avec ce western désabusé, son amertume est toujours aussi évidente, et sa foi en l'Homme toujours aussi fragile. En tout cas, il nous propose ici un film magnifique et...
7 juin 2015

Sans Espoir de Retour (Street of No Return) (1989) de Samuel Fuller

Sans Espoir de Retour (Street of No Return) (1989) de Samuel Fuller
Les années 80 ont produit une poignée de chefs-d’œuvre et une bonne quantité de nanars. Parlons de l’un de ses nanars. Street of no Return est sans doute l’une des pires adaptations de Goodis avec Rue Barbare (qui ne m’a laissé d’ailleurs aucun réel souvenir...
5 novembre 2014

Les Maraudeurs attaquent (Merrill's Marauders) (1962) de Samuel Fuller

Les Maraudeurs attaquent (Merrill's Marauders) (1962) de Samuel Fuller
On ne pourra jamais remettre en cause le fait que Fuller rime avec guerre. Il nous livre ici une nouvelle preuve qu’il excelle dans le genre en nous contant cette histoire de soldats qui voyagent jusqu’au bout de la jungle… Et pourtant, au départ, dois-je...
16 octobre 2014

It Tolls for Thee in Le Virginien (The Virginian) (1962) de Samuel Fuller

It Tolls for Thee in Le Virginien (The Virginian) (1962) de Samuel Fuller
Pas toujours facile à dénicher les contributions cinématographiques du gars Fuller (ces maudites odyssées qui nous font devenir des Indiana Jones du septième Graal) ! Il s’agit, mes amis, attachez-vous bien, d’un épisode de The Virginian : si pour les...
30 juillet 2014

Porte de Chine (China Gate) (1957) de Samuel Fuller

Porte de Chine (China Gate) (1957) de Samuel Fuller
Cela faisait longtemps que l'on avait laissé de côté notre odyssée Fuller. On retrouve le Sam en 54 en Indochine. La mission, si Angie Dickinson (des jambes si longues qu'elles peinent à tenir dans le cadre, même en largeur) l'accepte, est la suivante...
5 juillet 2012

Maison de Bambou (House of Bamboo) (1955) de Samuel Fuller

Maison de Bambou (House of Bamboo) (1955) de Samuel Fuller
Un film noir, en couleur, tourné en scope, au Japon ? Pourquoi pas, vu que c'est le gars Samuel Fuller aux manettes. Passée cela dit la séquence d'ouverture - une attaque de train rondement menée -, on s'installe rapidement dans la bonne vieille série...
14 avril 2012

Ordres secrets aux Espions nazis (Verboten !) (1959) de Samuel Fuller

Ordres secrets aux Espions nazis (Verboten !) (1959) de Samuel Fuller
C'est toujours un plaisir de découvrir un film de Fuller, même si celui-ci ne fait pas partie de ses plus grandes réussites. La séquence d'ouverture est en tout cas suffisamment prenante pour mériter le détour : trois soldats ricains écument une ville...
4 avril 2012

Le Démon des Eaux troubles (Hell and high Water) (1954) de Samuel Fuller

Le Démon des Eaux troubles (Hell and high Water) (1954) de Samuel Fuller
Voilà bien longtemps que je n'avais pas tenté le film de "sous-marin". Et je comprends finalement pourquoi : même quand c'est signé Samuel Fuller, le film de sous-marin c'est chiant comme la pluie. Moi qui suis fan du grand Samuel, il faut bien avouer...
14 janvier 2012

Baïonnette au canon (Fixed Bayonets) (1951) de Samuel Fuller

Baïonnette au canon (Fixed Bayonets) (1951) de Samuel Fuller
Film "d'hommes entre eux" réalisé avec les moyens du bord par l'ami Fuller qui, tout en sachant gérer les quelques scènes de pétarades propres au genre, parvient à nous montrer toute la tension ressentie par une poignée d'hommes. On suit donc une petite...
9 novembre 2011

Violences à Park Row (Park Row) (1952) de Samuel Fuller

Violences à Park Row (Park Row) (1952) de Samuel Fuller
"Don't let anyone ever tell you what to print. Don't take advantage of your free press. Use it judiciously for your profession and your country. The press is good or evil according to the character of those who direct it." Samuel Fuller est décidément...
19 juin 2011

Le Port de la Drogue (Pickup on South Street) (1953) de Samuel Fuller

Le Port de la Drogue (Pickup on South Street) (1953) de Samuel Fuller
Encore un bien bon film du gars Samuel qui bénéficie d'un duo d'acteurs assez explosif au premier rang (Richard Widmark, pickpocket sans scrupules et Jean Peters : dès le premier regard qu'ils échangent, on sent que ces deux-là vont littéralement fusionner...)...
18 avril 2011

Police spéciale (The naked Kiss) (1964) de Samuel Fuller

Police spéciale (The naked Kiss) (1964) de Samuel Fuller
Un Fuller qui vient clore (chronologiquement) notre longue série (subjective) de films noirs américains et qui le fait en beauté avec ce portrait de femme courage. Pas facile quand on est une ancienne prostituée d'avoir une seconde chance, et l'amie Kelly...
9 avril 2011

Les Bas-Fonds new-yorkais (Underworld U.S.A) (1961) de Samuel Fuller

Les Bas-Fonds new-yorkais (Underworld U.S.A) (1961) de Samuel Fuller
Très grand film noir de Samuel Fuller, Underworld U.S.A est un plaisir pour les yeux (Hal Mohr à la photo est prodigieux) déroulant une sombre histoire de vengeance qui laisse littéralement à bout de souffle. On se retrouve happé dès le départ par les...
18 janvier 2011

Kimono pourpre (The Crimson Kimono) (1959) de Samuel Fuller

Kimono pourpre (The Crimson Kimono) (1959) de Samuel Fuller
Un départ tonitruant de bonne vieille série B - une strip-teaseuse en tenue de travail (...) qui se retrouve à courir comme une dingue dans la rue (il y a d'ailleurs un petit côté A Bout de Souffle dans cette fuite effrénée et cette musique cuivrée) -...
30 novembre 2008

Dressé pour tuer (White Dog) (1982) de Samuel Fuller

Dressé pour tuer (White Dog) (1982) de Samuel Fuller
Le bouquin de Romain Gary (Chien blanc) au départ, le Fuller aux manettes et au scénar, assisté de Curtis Hanson (L.A. Confidential, tout de même... bon 8 Miles aussi...) et au final un film qui tient méchamment la route sur le fond. Je dis surtout sur...
5 mars 2008

J'ai vécu l'Enfer de Corée (The Steel Helmet) (1951) de Samuel Fuller

J'ai vécu l'Enfer de Corée (The Steel Helmet) (1951) de Samuel Fuller
Il est donc question dans ce film de Fuller de casque en acier puisque le Sergent Zack, seul rescapé de sa section, a eu la chance de s'en sortir vivant miraculeusement : fait prisonnier par l'ennemi coréen, la balle tirée sur lui en pleine tête a ricoché...
4 mars 2008

Le Baron de l'Arizona (The Baron of Arizona) (1950) de Samuel Fuller

Le Baron de l'Arizona (The Baron of Arizona) (1950) de Samuel Fuller
Après le western, Fuller s'attaque à la destinée assez incroyable d'un homme qui a tenté en 1912 de revendiquer tout l'Arizona. Travail de longue haleine pour cet homme (Vincent Price, calculateur et finaud à souhait) qui va choisir une petite fille abandonnée...
1 mars 2008

J'ai tué Jesse James (I shot Jesse James) (1949) de Samuel Fuller

J'ai tué Jesse James (I shot Jesse James) (1949) de Samuel Fuller
Y'a de la qualité, comme on dit, dans cette toute première œuvre de Fuller qui suit à la trace le fameux "lâche" Robert Ford. On s'attend au départ à une montée en pression entre Jesse et Bob jusqu'au coup de théâtre final annoncé dans le titre, mais...