vlcsnap-2002-02-04-11h11m39s45

Toujours bien aimé les bêêêtes et comme à Shanghai même les insectes ont du mal à survivre, je me suis dit, tiens, un peu de dépaysement : partons au Kenya, là, ce soir, sans avoir à faire nos valises. Alors je sais, c'est produit par Walt Disney qui n'a pu s'empêcher de nous calquer une histoire à la con sur ces images d'animaux sauvages qui n'avaient absolument rien demandé : et vas-y que je te donne des noms à chaque bête, que j'imagine n'importe quoi dès que la moindre bête a le malheur de bâiller (le lion s'emmerde car il a joué aux cartes toute la nuit...), que je te falsifie les champs-contre champs pour faire monter un pseudo suspense... Je me suis, qui plus est, tapé un narrateur... canadien qui articule comme Henri Dès quand il parle à des enfants ou à des débiles. Bon, coupez le son - cela vous évitera en plus une bande originale omniprésente et dégoulinante - et vous pourrez alors vraiment apprécier ce que l'on est en droit d'appeler de bien belles images : on se demande d'ailleurs comment font les cameramen (ah sont malins, les bougres... Je vais pas me taper le making-of quand même...) pour parvenir à filmer d'aussi prêt ces créatures quand même achement méfiantes ; il y a certains travelling qui sont à mourir - le guépard poursuivant une gazelle qui n'ira pas plus moins, ce groupe de lions qui s'avancent dans la plaine... et certains gros plans absolument incroyables - la tronche des bébés guépards ou ce face-à-face entre le lion et le crocodile... Bref, c'est un trrrrrrrrrrès beau documentaire animalier qui n'avait pas besoin de scénariste.   

vlcsnap-2002-02-04-11h13m02s97