66yE0fMOp2zPSd6mBxtf6Gq94HhSsnFPouX7bggO2dgA1foZJHYjbw-cover-largePremier roman écrit d'une main indignée, l'autre étant levée poing serré façon révolutionnaire : Partout le Feu est un livre qui brûle, tellement fiévreux qu'il sent l'auto-combustion imminente. Le sujet étant la fin du monde, programmée et contemplée béatement par une humanité passive, on peut comprendre que la dame soit en colère. Elle trousse donc un texte qui sent l'urgence de partout, celle de crier, d'en découdre, de tout renverser, et de publier avant l'apocalypse aussi. Laetitia est une militante écolo à deux doigts de plonger dans la rébellion pure et dure, puisqu'elle fomente avec ses collègues activistes un attentat en bonne et due forme. Née trente-sept minutes avant Tchernobyl, la jeune fille ne supporte plus de voir les déchets nucléaires enterrés au petit bonheur, et a décidé d'agir et de lutter contre la passivité des politiques et des hommes en général. le roman se situe à l'orée du Grand Soir, suivant dans la tension les faits et gestes de Laetitia se préparant à plonger dans la "furie verte" ; récit à la fois d'un groupe, d'une communauté arc-boutée autour d'un même but, et de la jeune fille elle-même, bloc de colère et en même temps être complexe et pluriel. Laetitia est une urbaine, une fille complètement dans la modernité, et qui tout à coup cherche à retrouver une certaine forme de pureté de minéralité. Minéralité qui passe par l'écriture : le texte est écrit en vers libres, si on peut dire, dans une tentative de fluidité totale. Pas de ponctuation, un flot de mots scandés par leurs mise en place dans la phrase, dans la page. Cette tentative (qui peut paraître pesante après pas mal d'auteurs récents qui ont choisi cette forme, de Ponthus à Beauvais) s'avère payante : Partout le Feu est superbement balancé, le lecteur est emporté par un mouvement musical et rythmé qui fonctionne très bien. On se retrouve au bout de ces longues scansions comme échoués, en en ayant pris plein la tête façon remous océaniques. Et il y a même un aspect informatique dans ce choix, comme une suite de sms envoyé à la va-vite, là aussi option pertinente pour parler du monde d’aujourd’hui, et des nouvelles formes que l'activisme peut revêtir. Entre roman, poème et essai politique, le livre fait son bonhomme de chemin dans nos cerveaux, et apporte sa pierre au grand combat écologiste actuel. Pas mal du tout.