vlcsnap-error224

vlcsnap-error263

Si on a plaisir à retrouver tout le petit monde de la DGSE (Mathieu Kassovitz en tête, en agent banni qui souffre sa mère, Jean-Pierre Darroussin en second, en chef qui respire la joie et l'ulcère et en tierce la séduisante Zineb Triki et sa voix d'amande à la Emmanuelle Devos), reconnaissons que cette troisième (et dernière ?) saison est un brin mollassonne. L'essentiel de la trame tourne autour de la libération de Malotru des mains de ces sales islamistes : espoir, trahisons, coups fourrés, sales hasards... la petite histoire dure des plombes et on a peur de finir par récupérer un Kasso en kit. Les autres histoires parallèles (l'agent kurde qui a du chien ou les malheurs de Sara Giraudeau avec son stress) n'amènent finalement que peu de suspens à l'ensemble - servant apparemment simplement à faire gentiment patienter le spectateur avant de retrouver les mésaventures de Kasso avec ces chiens de terroristes... Tout cela ne se décante qu'au bout des épisodes 7 et 8 et on lâche enfin un peu un petit "ouf" de soulagement devant les quelques surprises distillées par ces épisodes - on était tellement jusque-là sur du poussif (mission foireuses, agents qui tirent la gueule...) qu'on espère enfin en prendre plein les yeux lors des deux derniers épisodes... Ce ne sera pas le cas - on aura juste droit à un joli petit moment d'émotion par téléphone interposé entre Kasso et Triki : se reverront-ils, ne se reverront-ils pas (Malotru devant inlassablement reprendre son chemin d'errance comme touché par la malédiction...?), these are the big questions ? Dix épisodes de cinquante minutes pour en arriver à ce petit éclat amoureux dans l'œil de nos deux héros, c'est tout de même un peu rêche... Heureusement qu'on aura eu droit à une ultime petite cascade de Darroussin en agent « on the field »- le type a l'air aussi à l'aise que moi dans un ULM pris dans un orage, mais on l'aime tellement le Jean-Pierre qu'on lui pardonnerait tout : va-t-il être le premier  à obtenir des "oreilles précieuses" au sein-même de DAESH, là est sa mission (même si notre homme a toujours l'obsession de retrouver Kasso).

vlcsnap-error470

On reste donc dans l'actualité diplomatique de notre temps (Etat islamique et Syrie) mais avouons que Rochant et sa troupe de scénariste ne poussent pas le bouchon très loin. Impasse totale sur les attentats en France ou en Europe (comme si la menace restait finalement lointaine), cours de géo pour les nuls sur la situation un poil "complexe" en Syrie, on attendait franchement un peu plus d'ambition en ces domaines. Si on apprécie certes, encore et toujours, le côté soft et low key du jeu des acteurs et la jolie maîtrise technique de la chose (mention spéciale pour les décors et la bande originale), on s'attendait à être franchement beaucoup plus bousculé par cette troisième saison qui joue sur du velours. Un peu dommage d'autant, disais-je, qu'on peut avoir des doutes sur la suite de la chose tant les scénaristes semblent avoir tout fait pour ne pas conclure sur un cliffhanger... Ça sent le sapin pour Malotru et Rochant.

vlcsnap-error738