656248_dv_l_f_1_Le film le moins politiquement correct et le plus vulgaire, pardon grossier, de ces dernières années. Billy Bob Thornton fait une composition qui ferait passer Joe Pesci pour De Villepin. Terry Zwigoff ne s'embarasse pas à prendre des gants, quand il y va, c'est à donf : le Père Noël vomit, se pisse dessus, insulte les enfants et préfère les fesses larges. Oui le Père Noël est un homme comme les autres même s'il picole un peu trop et se fait braqueur une fois par an... Alors bon, au final, certes, l'honneur est sauf, Santa se prend d'affection pour un enfant - ce sont des trucs qui arrivent - et se refait une morale en attendant de guérir et de purger une année de prison. Malgré tout on a passé une heure et demie légèrement en dehors des sentiers battus (pas facile de filer un rôle à un nain black) et même si l'ensemble reste juste un cran au-dessus de la ceinture, il faut saluer la volonté de mettre de temps en temps les pieds dans le plat dans cette Amérique plus puritaine qu'un pull angora.