12 septembre 2018

La dernière Lettre de Frederick Wiseman - 2002

Le seul film de fiction de Wiseman pourrait bien être au bout du compte son plus "documentaire", ou en tout cas son plus documenté. Il y a dans cette heure grave et dense une émotion certes poignante, mais il y a aussi, on le sent, une véritable recherche quelque peu anxieuse dans cette tragique période de l'histoire contemporaine : la déportation et l'extermination des Juifs d'Ukraine. Adaptant un extrait du beau roman de Vassili Grossman, Vie et Destin, le bougre plonge avec douleur dans cette histoire, et en revient comme d'entre... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2018

Domestic Violence 2 de Frederick Wiseman - 2002

Petit tour en enfer tome 2. Wiseman quitte le foyer d'accueil des femmes battues pour s'enfermer cette fois dans un tribunal spécialisé dans les affaires de violence conjugale. Autrement dit : après les victimes, voici les coupables. On voit défiler une pleiade de couples, madame ayant porté plainte contre monsieur qui tente de se justifier ou de minimiser le truc (on entend sans arrêt la fameuse phrase : "Je suis pas un violent, j'ai jamais levé la main sur elle... Là, je l'ai juste poussé, j'avais bu", ce genre de choses),... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juin 2018

Domestic Violence de Frederick Wiseman - 2001

Toujours aussi fun dans le choix de ses sujets, Wiseman a dû quand même souffrir un peu en s'enfermant dans l'asile pour femmes battues "The Spring" à Tampa, pour plus de 6 heures de métrage en pays de douleur (une deuxième partie m'attend). Ce foyer semble être le refuge de toute la violence conjugale du monde, s'y retrouvent toutes ces femmes couvertes de bleus et d'ecchymoses, violentées et dominées depuis des années par des maris alcooliques, frustrés, drogués, dépressifs et qui compensent leur lose-attitude par des coups à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 mai 2018

Primate de Frederick Wiseman - 1974

Il ne fait pas bon être un singe à Atlanta, c'est moi qui vous le dis. Wiseman pousse les portes d'un énième lieu secret, en l'occurrence un centre d'expérimentations sur les primates, et filme ça dans la longueur, sans commentaire, on connaît la chanson. Dans le noir et blanc crayeux de ces années 70, l'expérience est éprouvante, d'autant que cette fois, l'absence de voix off nous renvoie à notre propre observation, et qu'elle s'avère assez pénible. Dans un premier temps, le film est plutôt agréable, voire même drôle par endroits.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2018

Hospital de Frederick Wiseman - 1970

Nouvelle excursion en vase clos pour Wiseman, qui choisit cette fois-ci les hauts murs d'un hôpital de New-York pour nous livrer son enquête de l'intérieur habituelle. C'est encore une fois génial. Avec une distance très juste et en même temps mystérieuse (on se demande vraiment comment le gusse arrive à filmer des moments de vérité aussi intenses, à être là au moment où ça se passe, à capter ainsi les remous du monde en ne filmant qu'un petit détail), la caméra attrape des instants de vie, captés à l'arrache mais cadrés avec une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mars 2018

Titicut Follies de Frederick Wiseman - 1967

La vache ! Pour son premier film, le gars Wiseman s'annonce façon taureau avec un docu qu'il serait euphémique de traiter de coup de poing. Déjà adepte des lieux fermés d'ordinaire invisibles du grand public, il s'enferme au sein de l'enfer sur terre, un hôpital psychiatrique pour aliénés criminels, et capte hébété cet univers à la Dante, encore complètement dépassé par ce qu'il voit. Et le fait est qu'il y a de quoi l'être : cet endroit est digne de nos pires cauchemars, qu'on croirait directement issu du XIXème siècle ou... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 janvier 2018

Belfast, Maine de Frederick Wiseman - 1999

La vie ordinaire d'une petite ville ordinaire de l'Amérique ordinaire : Wiseman radiographie son temps en tentant d'avoir une vision quasi-exhaustive, sur plus de 4 heures, de Belfast, bourgade prolétaire moyenne, qu'il va filmer en long et en large, s'introduisant dans chaque lieu pour en tirer une séquence. On entre ainsi au commissariat, au lycée, à l'hôpital, à l'église, à la conserverie, à la prison, au tribunal, au cours de danse ou de théâtre, chez les pêcheurs et les chasseurs, au ball-trap, au dancing, et chez Mr Dupont et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 janvier 2018

Public Housing de Frederick Wiseman - 1997

Radiographie de la misère sociale et de la grandeur de l'Amérique à travers un quartier pauvre de Chicago, en proie au chômage, au désoeuvrement et à la drogue. Wiseman ne change rien à ses méthodes et s'enfonce façon espion dans cette communauté soudée par une certaine idée de la solidarité, et en même temps abandonnée par les institutions. Il en rapporte un docu très complet, qui s'intéresse aussi bien aux impasses qu'aux espoirs de ces gens, pour le pire ou pour le meilleur. On reste fasciné par ces longues séquences filmées très... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2017

Law and Order de Frederick Wiseman - 1969

Quotidien mouvementé de la police de Kansas City dans le quartier noir des années 60 : voilà un sujet à prendre indéniablement avec des pincettes, tant est facile de fabriquer un film de propagande, pour un parti ou l'autre. Wiseman y va donc en assumant complètement une certaine subjectivité, et avec l'honnêteté intellectuelle qui le caractérise. On verra dans ce docu en "caméra embarquée" une bonne trentaine de cas, des plus graves (violences conjugales) aux plus anodines (une cliente à laquelle un chauffeur de taxi essaye... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2017

La Comédie-Française ou l'Amour joué de Frederick Wiseman - 1996

Nouvelle plongée sans masque dans les arcanes très secrètes et d'ordinaire fermées de la vénérable institution française. Pour cette exploration d'un univers étranger, Wiseman y va sans complexe, plantant comme à son habitude sa caméra à bonne distance, s'effaçant le plus possible pour capter les moments grandioses ou minuscules de la Comédie Française, se refusant à tout commentaire, tout sous-titre, toute subjectivité dans sa façon de regarder les choses, enregistrant patiemment et pendant de longs mois le quotidien de la maison... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]