16 novembre 2019

The Store de Frederick Wiseman - 1983

Premier film en couleurs pour Wiseman, et il choisit un de ses décors les plus tristes : un grand magasin de luxe à Dallas, un de ces gros blocs proposant aussi bien des fringues que des jouets ou des bijoux à un public de ménagères de plus de 50 ans triées sur le volet. Nous sommes en 1983, le capitalisme a déjà gagné la partie et peaufine ses armes : en flânant mine de rien dans les allées de Neiman Marcus, Wiseman sait ce qu'il fait. Son film est un enregistrement des méthodes pour faire du fric, qui ne se cache même plus pour... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 septembre 2019

Model de Frederick Wiseman - 1980

J'adore quand Wiseman sort un peu de ses gonds, entendez par là quand on parvient à déceler derrière son cinéma sensément objectif ses pensées secrètes et ses opinions inavouables. C'est le cas avec ce Model magnifique, a priori enregistrement neutre des journées d'une poignée de mannequins dans le monde fascinant et bling-bling de la mode, en fait vraie réflexion sur les apparences, sur la trivialité de cet univers clinquant et superficiel. Nous voici donc à l'orée de ces fameuses années 80, où la mode, l'apparence, le fric vont... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2019

Essene de Frederick Wiseman - 1972

Trois plongées cette fois-ci pour Wiseman : une dans les secrets d'alcove d'un monastère bénédictin assez obscur à l'orée des années 70 ; une dans la psyché humaine à travers le portrait d'une communauté mal soudée ; et une en austérité, puisque Essene est le film le plus spartiate de son auteur. Nous voilà donc dans un film d'hommes entre eux ou presque, puisqu'on nous présente une communauté de religieux assez fanatiques, qui non seulement ont quitté le vaste monde et ses vanités, mais passent également leur temps à réfléchir à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2019

In Jackson Heights de Frederick Wiseman - 2015

Il y a quand même quelque chose de troublant dans le projet de Wiseman, qui éclate vraiment dans ce film-là : le bougre finalement s'est mis en tête de TOUT filmer, un peu comme Balzac qui voulait montrer toute l'âme humaine. Au cours de sa riche carrière, le gars s'est infiltré partout, dans les endroits les plus inattendus et les plus secrets du monde, et a fini par trouver un systématisme dans son cinéma qui force le respect. In Jackson Heights concentre en quelque sorte en un seul film l'ambition du bougre : il s'agit d'attraper... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:19 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 mai 2019

Basic Training de Frederick Wiseman - 1971

"The U.S. Army is undefeatable." Avec sa soit-disant objectivité, il se pourrait bien que Wiseman arrive à faire passer pas mal de messages. En tout cas, avec ce film, Basic Training, qui donne à voir l'entraînement physique et moral subi par les jeunes gens de la promo 71 à Fort Knox, Kentucky, pour les faire devenir de vrais petits soldats aptes à aller se faire étriper dans la jungle du Vietnam. A priori, rien que du reconnaissable dans le cinéma déjà très en place de Wiseman : on s'installe durablement dans un lieu, on filme,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mai 2019

National Gallery de Frederick Wiseman - 2014

Après quelques films un peu hésitants dans leurs choix, Wiseman revient au très grand avec ce National Gallery passionnant, qui vous entraîne pendant trois heures dans les couloirs feutrés du vénérable musée londonien. Très difficile à priori de filmer la peinture, et même si quelques-uns ont réussi (Sokurov ou Straub entre autres), on sent que Wiseman se pose les bonnes questions dès le départ : comment faire entrer la notion de temps (c'est-à-dire le cinéma) dans l'éternité des tableaux, comment rendre compte de l'émotion induite... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2019

At Berkeley de Frederick Wiseman - 2013

Bienvenue dans la prestigieuse université de Berkeley, établissement public qui a ceci de particulier sur le sol américain qu'elle tente d'inclure en son sein les minorités ordinairement privées d'études : Blacks, asiatiques, pauvres, Chicanos, ont leur place sur les bancs de cette fac autant que les autres. Et durant les deux premières heures de ce docu en immersion, le résultat est plutôt probant : dans un élan démocratique qui leur fait honneur, profs et élèves se montrent totalement respectueux les uns envers les autres,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 mars 2019

Meat de Frederick Wiseman - 1976

35 ans avant de réaliser Crazy Horse, Wiseman avait déjà filmé de la viande sur pattes (...) avec ce film joyeusement printanier et revigorant, qui prend pour sujet la difficile et courte existence de la vache et de l'agneau moyens dans la chaîne industrielle de fabrication de steaks et de côtelettes au Colorado. Depuis son tranquille broutage dans les prairies jusqu'à sa triste fin coincée entre deux tranches de pain, on suit donc tout le processus de transformation de la pauvre bête. Quand on connaît le pouvoir fascinant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 janvier 2019

Crazy Horse (2011) de Frederick Wiseman

On pense que Wiseman va nous faire découvrir les coulisses du Crazy Horse ou les dessous (jeu de mot, 6 lettres) de la mise en scène de Philou Découfflé, mais le bougre va surtout s'attacher à nous montrer "le filage" des numéros... Même si on en prend parfois plein les yeux (je ne parle point uniquement des fessiers rebondis que Wiseman filme en long et en travers - c'est forcément tentant et on ne peut en vouloir au vieil homme) au niveau des sublimes jeux de lumières, des ombres chinoises et autres transparences, on regrette un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:27 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 janvier 2019

Boxing Gym de Frederick Wiseman - 2010

Toujours sur sa lancée "je regarde des corps à l'effort", Wiseman propose cette fois-ci de s'enfermer dans un club de boxe, et réalise un petit film sans façon (1h30, pour lui, pensez) mais absolument charmant. Oubliez les salles enfumées et crasseuses qui sentent la sueur : nous voici dans un petit gymnase de quartier d'Austin, Texas, tenu par un vieux briscard, et où viennent s'entraîner aussi bien les pros que les amateurs, les gros bras à deux neurones que les jeunes mamans, les petits vieux, les chefs de gang trop chétifs et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]