08 mai 2008

Frankenstein de James Whale - 1931

Je n'avais pas revu Frankenstein depuis 3 ou 4 ans, et je tiens ici à m'en excuser publiquement. J'ai beau le connaître à peu près par coeur, c'est toujours la même marrade à chacune de mes visions. C'est l'archétype du film d'épouvante des années 30, qui se prend au sérieux comme c'est pas permis, qui traite les acteurs par-dessus la jambe et se consacre uniquement au plaisir du spectateur : on imagine la jeune fille de 1931 se serrer à la vue de l'horrible Boris Karloff contre le garçon qui a lâché 3 cents pour l'emmener au cinéma,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2007

La fiancée de Frankestein (Bride of Frankenstein) (1935) de James Whale

C'est vrai que cela fait pas très sérieux de s'assoupir devant ce que certains tiennent pour LE chef-doeuvre du film d'horreur - c'est là je crois toutes mes limites dans la distanciation du genre, me passionnant moins pour l'atmosphère angoissante du truc (rahh Frankenstein n'est point mort, et la pauvre femme du village de crier tout son saoul) que pour les à-côté fendards: ce docteur Pretorius ressemble vachement à Jean Cocteau, nan?, la fiancée du Monstre est coiffée comme Grace Jones période électrocution années 80, ou encore... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 avril 2007

La Valse de l'Ombre (Waterloo Bridge) (1931) de James Whale

James Whale (le gars de Frankenstein) est au commande avant un remake réalisé en 1940 par Melvyn LeRoy avec Vivian Leigh en héroïne. Myra (Mae Clarke, chtit bout de femme énergique), une fille de "mauvaise vie" et petite choriste à ses heures, racole les soldats dans les rues de Londres. Elle croise inopinément lors d'une alerte le très jeune Roy, soldat canadien en mission. Celui-ci se méprend sur le genre de fille qu'elle est et tombe immédiatement amoureux d'elle - en temps de guerre, tout se fait dans la précipitation et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 novembre 2006

L'Homme invisible (The invisible Man) (1933) de James Whale

L'homme invisible est super vénère, il est incapable de redevenir comme avant. En plus comme il a bu une saloperie de médicament indien qui délave les couleurs (sûrement le secret de la lessive chinoise), il a tendance à devenir irrascible - en gros, ben puisque j'ai plus d'enveloppe charnelle vous allez en baver niarkkkkkk. C'est assez court mais il y a quand même quelques bons moments comme la panique qu'il crée à l'auberge dans laquelle il est descendu pour jouer au petit chimiste, les cris hystériques de la tenancière, la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1