01 décembre 2022

Le Doigt sur la gâchette (At Gunpoint) d'Alfred L. Werker - 1955

Un petit trésor inconnu que ce western-là, le genre de petit machin tout de sensibilité qui me ravit et me rappelle les grands Boetticher ou Hellman. Alfred Werker n'a pas laissé leurs traces dans l'histoire du cinéma, mais si on en juge par ce At Gunpoint, c'est injuste : voilà un gars qui, tout en honorant le cahier des charges et la commande le plus professionnellement du monde, parvient à instiller dans son film des petites scènes absolument craquantes tournées vers les personnages et les sentiments. On se retrouve tout ému... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mars 2022

Repeat Performance (1947) de Alfred L. Werker

ll est des films qui partent d'une excellente idée, à la lisière entre le polar et le fantastique (un meurtre... comment ai-je pu en arriver là ?... si je pouvais revenir un an en arrière ! Ça tombe bien, c'est que prévoyait justement de faire le scénario) qui se terminent en trombe (autant dire dans la droite lignée d'un film noir - twist et causticité en sus) mais qui, au niveau de la garniture, dans l'entre deux, ne proposent finalement rien de vraiment alléchant. Et c'est bien dommage... On s'était tout de suite attaché à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 février 2022

Le Guêpier (Walk East on Beacon !) (1952) de Alfred L. Werker

On a connu Werker beaucoup plus inspiré que dans cette oeuvre "d'époque" où il sert la soupe au FBI ; le film loin d'être unique en son genre tente gentiment de démontrer par A+B que rien ne peut échapper au FBI : des hommes de terrain, des filatures au taquet, une réflexion des pontes en amont pour parer à toutes les éventualités, des moyens techniques dignes de James Bond (un appareil-photo monté sur un phare (mobile !) de bagnole : c'est trop fun), bref Hoover et ses hommes quadrillent la ville (de Boston, ici) et les espions... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 avril 2011

Shock (1946) d'Alfred L. Werker

Voilà un film noir du gars Werker bien loin de nous mettre... en état de choc - pour les jeux de mots foireux sur le titre, on a quasiment fait le tour. Une fois la séquence d'ouverture passée, vous pourrez comme moi passer le reste du temps à manger des fraises et caresser gentiment votre chat sans que cela gène un soupçon votre concentration ni pète en quoi que ce soit la tension de ce scénario bien faiblard. Alors oui, il y a bien au début ce rêve de la donzelle (voilà deux ans qu'elle attend son mari de retour de la guerre, la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2011

Il marchait la Nuit (He walked by Night) (1948) d'Alfred L. Werker (& Anthony Mann)

L'amateur de film noir devrait trouver son bonheur dans ce film de Werker auquel Mann a apparemment grandement contribué. La vraie réussite tient à cette volonté de suivre les démarches de la police dans ses moindres détails, dans son côté le plus laborieux, le plus fastidieux (interrogatoires de suspects (fallait po traîner ce soir-là en ville avec une fine moustache), analyses en laboratoire des moindres éléments, établissement d'un portrait-robot, tournée sans fin dans les commissariats (au cas où le criminel viendrait de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]