18 septembre 2010

Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) (Lung Boonmee Raluek Chat) d'Apichatpong Weerasethakul - 2010

Une palme d'or couillue cette année, puisque Oncle Boonmee se heurtera sûrement à la horde des critiques du genre "on n'y comprend rien, c'est lent et donc chiant", etc. Je précise donc que je n'ai pas compris grand-chose à ce film, mais que peu me chaut : il y a belle lurette que j'ai arrêté d'essayer de saisir le cinéma de Weerasethakul. Comme dans ses précédents objets, on est confronté à l'éternelle question du scénario dans les films du bon Thailandais : un film doit-il raconter une histoire, si oui doit-elle être... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 novembre 2007

Mysterious Object at Noon (Dokfa nai meuman) d'Apichatpong Weerasethakhul - 2000

Un film assez barré, il faut bien le reconnaître, et qui échappe en grande partie à la compréhension, mais ma foi un bidule finalement très intrigant, qui emporte le morceau sur sa globalité. Non parce que pris par bribes, c'est parfois un peu chiant, et trop abscons pendant un bon moment. Mais petit à petit, un charme indéniable se dégage de ces plans larges d'un noir et blanc faussement crasseux, de ce regard bienveillant sur la population rurale thaïe, de ce rythme lentissime, et surtout de cette histoire de fou furieux développée... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 septembre 2006

Blissfully Yours (Sud senaeha) d'Apichatpong Weerasethakul - 2002

Non non non et non. Il ne suffit pas qu'un film thaï d'Art et Essai soit chiant pour que l'on crie au chef d'oeuvre. Là, je m'inscris en faux. Oui ok, les héros rentrent dans la forêt comme un retour dans le ventre maternel. Et ? Un coït, une tite pipe et un plan sur une bite birmane et on crie au génie sensualiste de l'Apichatpong... Une maladie de peau, un masque que l'on met en forêt et on devrait voter pour Nicolas Hulot ??? D'accord c'est monté avec trois bouts de ficelles et c'est déjà bien d'en arriver là, mais est-on vraiment... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


  1