04 avril 2012

Regeneration (1915) de Raoul Walsh

Walsh, dans l'un de ses premiers films miraculeusement préservés, s'intéresse au destin d'Owen : orphelin à dix ans, il est récupéré par ses voisins qui feraient passer les Thénardier pour un couple BCBG, à dix sept ans il commence de faire parler ses poings, la vingtaine bien sonné il va devenir chef de bande puis croisera Mamie Rose (Anna Q. Nilson), une chtite de la haute qui s'occupe des plus démunis et qui va le remettre dans le droit chemin. Le film qui fait la part belle aux scènes d'action (couples de petites gens qui se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mars 2012

Du Sang sur la Neige (Northern Pursuit) (1943) de Raoul Walsh

Je restais sur une grosse série du gars Raoul dont je suis un fidèle admirateur, quel que soit le genre auquel il s'attelle d'ailleurs, mais ce film de guerre (Errol Flynn tentant d'infiltrer un réseau allemand) sur fond de neige (Ça se passe au Cânâdâ avec, entre autre, un petit passage dans cette bonne ville de Winnipeg chère à Maddin) a bien eu du mal à me tirer de ma léthargie. La faute peut-être à un scénario par trop prévisible (Flynn, agent de l'état dans le grand nord canadien tombe lors d'une patrouille sur un Nazi tout... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 février 2012

La Vallée de la Peur (Pursued) (1947) de Raoul Walsh

Deux ans avant le magnifique Colorado Territory, Walsh nous livrait cette petite perle de Pursued  ; l'affiche était alléchante, le résultat est meuh-meuh : Robert Mitchum, fidèle à lui-même, absolument extraordinaire dans le rôle de ce type à la coule victime d'une malédiction familiale, James Wong Howe signe là peut-être un des plus beaux noir-et-blanc de western (je pèse mes mots), jouant avec les noirs de façon transcendentalissime, la partition de Max Steiner est particulièrement au taquet lors de ces grandes envolées à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 février 2012

La Fille du Désert (Colorado Territory) (1949) de Raoul Walsh

C'est vrai qu'on commence un peu d'attaquer les fonds de tiroir en ce qui concerne les films noirs, mais il y a toujours une petite perle à découvrir, cachée sous un vieux mouchoir en soie... Cela dit, quoi de mieux après quelques poignées de vieilles série B, qu'un western de série A ? On s'attaque à du Walsh, c'est po de la ptite laine et disons-le franchement, ce Colorado Territory n'est franchement que du bonheur. Un héros (Joel McCrea) qui pourrait peut-être entrevoir la voie de rédemption (on peut toujours prier dans le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 septembre 2011

Celui que j’aime (The Man I love) (1947) de Raoul Walsh

"I hate fog... So lonely." Voilà un film du gars Walsh estampillé "noir" (d'après notre petite liste) assez surprenant en soi, non seulement parce qu'il n'a avec le genre qu'un vague "cousinage" (aucun meurtre - juste un chtit accident sur la fin, une ambiance jazzy avec une Ida Lupino poussant la chansonnette avec son éternelle cigarette "roadhousienne" à la main, une séquence dans le brouillard qui annonce un dernier quart d'heure chaud bouillant mais qui ne tarde point à se refroidir, des personnages qui semblent plus avoir des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2011

Sadie Thompson de Raoul Walsh - 1928

  Un petit muet qui ne révolutionnera peut-être pas le cinéma, mais qui reste ma foi bien agréable, surtout grâce à la présence plus que charismatique de Gloria Swanson. Le pari du film, et qui n’est qu’en partie réussi, c’est d’adapter un roman de Somerset Maugham, réputé pour ses dialogues et ses finesses de caractère plus que pour ses scènes d’action. Comment traduire visuellement ce style sur-littéraire, c’est le challenge, et Walsh se heurte très souvent aux « limites » du muet : trop d’intertitres, trop de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 mars 2010

Aventures en Birmanie (Objective, Burma!) (1945) de Raoul Walsh

Suivant à la lettre les instructions du père Bast*en, j'ai rempli ma mission en secondant le gars Errol Flynn dans ses aventures birmanes. Un film d'hommes entre eux, selon la formule consacrée, même si nos hommes de troupe enfouis dans la jongle rêvent de danseuses et de ptites pépètes... et de hamburger, aussi. Walsh investit le jardin botanique de Los Angeles pour y faire suer ses hommes sang et eau, et arrive malicieusement, en insérant des images d'archives toutes rayées, à nous faire croire que nos hommes sont totalement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 décembre 2009

La Charge Fantastique (They died with their Boots on) (1941) de Raoul Walsh

Errol Flynn endosse les bottes du Général Custer, et Walsh en fait un héros taillé dans la fonte - bon, après avoir lu une rapide biographie du gars, il semblerait que Walsh n'ait gardé que ce qui l'arrangeait, son côté grand défenseur des Indiens étant particulièrement monté en épingle... Mais bon, on est en 1941, et nos amis Ricains ne vont pas tarder à avoir besoin de ce genre de personnages avec plus d'honneur qu'un Prizzi. On se tape donc toute la vie du type, de ses débuts en Cadet totalement indiscipliné à sa mission dans le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
22 octobre 2008

La Piste des Géants (The Big Trail) (1930) de Raoul Walsh

Voilà ce qu'on est en droit d'appeler du bon vieux western de base avec le tout premier grand rôle de John Wayne qui ressemble même pas encore à John Wayne - à tel point que j'ai toujours cru qu'il était né vieux ce type. Raoul Walsh prend le commandement de 200000 figurants, au bas mot, avec bien 15000 charriots, et nous fait traverser pas loin de la moitié des Etats-Unis. On croise de vrais indiens tout surpris de voir des caméras, des contrées pas même foulée par le pied d'une biche, c'est ce qu'on peut appeler un vrai périple... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2008

Le Voleur de Bagdad (The Thief of Bagdad) (1924) de Raoul Walsh

Emmené par un Douglas Fairbanks au sourire carnassier, avec des pectoraux torrides, un slip en velours et un pantalon à pattes d'éph, le film garde quelques 80 ans plus tard une grande partie de son charme. Un montage intrépide, une histoire d'amour super glamour -jamais essayé le baiser sur tapis volant -, des décors en carton pâte gigantesques, des figurants à foison et des monstres qui font bien marrer. La première partie est assez virevoltante, avec un Douglas grand pickpocket qui vole de balcon en balcon grâce à une corde... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]