25 novembre 2018

Et Dieu... créa la Femme (1956) de Roger Vadim

Et Vadim créa le bon vieux nanar français familial teinté d'érotisme. Heureusement grâce à la pellicule Eastmancolor, les couleurs sont belles, le drapeau français recomposé peut faire péter toute sa superbe (photogramme ci-dessus), le Sud, putaing, n'a rarement paru aussi jouli et beau. Les Américains adorent ce bleu de la mer si français, ce blanc savon marseille si français, ce rouge pétant des robes de Brigitte si français. Et Vadim créa un Jean-Louis Trintignant tout petit, une espèce d'avorton à côté de la masse Christian... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2014

Barbarella (1968) de Roger Vadim

  Dès le générique d’ouverture, on sent qu’on va au-devant d’un grand film féministe d’un haut niveau intellectuel. Ou pour être plus terre-à-terre devant cette Jane qui lévite en réalisant un magnifique tête-à-queue, qu’il va s’agir d’un des films les plus cons de son époque. Vadim excelle à filmer un scénar insipide (Barbarella part à la recherche de Duran-Duran (mais que font les Dupont-Dupond ?) sur une planète hostile : ce dernier, capable de développer des armes alors même que l’on vit dans une ère galactique... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]