05 mars 2020

Le nouveau Monde (Nybyggarna) (1972) de Jan Troell

Voilà ce qu'on est en droit d'appeler une bien belle fresque américano-suédoise : pas moins de 6h30 (avec le précédent volet) des aventures de Max et Liv ; ce second volet, comme son titre l'indique, est consacré à l'exploitation de la terre américaine. Max continue de cultiver des patates et de faire des gamins à tour de bras, asséchant plus la pauvre Liv que la terre. Max, parti de rien, fait malgré tout son beurre, construisant des granges, défrichant, s'achetant un bœuf puis tuant un bœuf pour sauver l’un de ses gosses,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 février 2020

Les Emigrants (Utvandrarna) (1971) de Jan Troell

Dans la peau d'un migrant suédois en route pour les States en ce milieu du XIXème siècle. Jan Troell, c'est la certitude d'avoir de la belle ouvrage, de la reconstitution au micron (tous les tissus datent de l'époque, j'en mettrais ma main sous la hache) sans jamais donner l'impression d'un livre d'images. C'est vivant car royalement interprété (Max von Sydow, Liv Ullmann... on a le gratin) et l'ensemble des petites saynètes de vie est assemblé avec une grande fluidité, une évidente cohésion. L'on suit principalement la vie de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2015

Les Feux de la Vie (Har har du ditt liv) (1966) de Jan Troell

On a un peu peur, au début de la vision de cette « fresque initiatique suédoise » de 2h40, d’assister à un reportage sur tous les boulots manuels liés au bois dans la contrée d’Ikéa. En suivant notre héros-adolescent, on découvre ainsi le travail en rivière pour convoyer les troncs ou encore le travail de coupe de bois… C’est passionnant (…) et surtout dangereux (l’un de ses comparses meurt en plaçant un bâton de dynamique dans le premier job, un gamin de son âge est écrasé par un tronc dans le second) : on ne se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 août 2010

Instants éternels (Maria Larssons eviga ögonblick) (2008) de Jan Troell

Instants éternels est un magnifique film suédois forcément soigneusement photographié - avec toujours plein de ptites touches orangeâtres, genre - un peu comme si Sven Nykvist n'était pas mort, et qui dresse le portrait d'une mère courage - sept bambins (on la surnomme Blanche-Neige au village...), un mari alcoolo-violent mais bon bougre quand même - qui, quand même, heureusement pour elle, a une passion, comme pour pouvoir se raccrocher à... Instant éternels est, oui, magnifique, plein de sensibilité, comme si cela pouvait être... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]