28 janvier 2019

Oriana (1985) de Fina Torres

Voilà une caméra d'or vénézuélienne qui vaut le détour de par son atmosphère envoutante (quoique un peu pesante parfois) et ce mystère, ces mystères qui planent tout du long sur le récit, sur les récits... Alors même que le film est quasiment muet, que les événements sont rares, il y a tout un monde qui nous reste obscure et ce jusqu'aux dernières minutes du film où cette longue rêverie se permet enfin de livrer tous ces secrets (secrets qui étaient là tout du long sous nos yeux mais qu'on avait autant de mal à déchiffrer que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]