07 mars 2016

La Lune s'est levée (Tsuki wa noborinu) (1955) de Kinuyo Tanaka

Second film de Kinuyo Tanaka sur un scénar d'Ozu et de Ryôsuke Saitô qui est un poil en deça, à mes yeux, que son premier film : il s'agit ici de trois soeurs célibataires (la benjamine Mie Kitahara as Setsuko, la cadette Yôko Sugi as Ayako et l'aînée Hisakao Yamane as Chizu) en quête de mari, même si la timidité l'emporte sur le sens de l'initiative ; heureusement Setsuko (la plus vivante et l'actrice qui porte le film aussi bien dans les scènes de comédie, dans la première partie, que dans les séquences "émotion" sur la fin) va... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2016

Lettre d'Amour (Koibumi) (1953) de Kinuyo Tanaka

Kinuyo Tanak est la première femme cinéaste nippone. Il s'agit de son tout premier film. Et il est, je pèse mes mots, absolument extraordinaire. Des retrouvailles amoureuses avec un suspense à la Hitchcock (je m'emballe, mais il y a en tout cas des gros plans (sur les mains en particulier) dignes du maître), des séquences fortes sublimement découpées (je ne vais pas vous faire un cours de grammaire cinématographique mais Tanaka a l'art de changer d'angle, dans un timing parfait avec les paroles et les émotions des personnages),... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]