12 mai 2021

Chino (Valdez, Il Mezzosangue) de John Sturges - 1973

Mais que diable est allé faire John Sturges dans cette histoire ? Ou plutôt pourquoi être allé chercher ce cinéaste, certes jadis habile faiseur mais aujourd'hui vieillissant, pour réaliser cette ode paresseuse à la nature, qui rate à peu près tout ce qu'il entreprend au niveau purement westernien de la chose ? On ne sait, mais le fait est que le résultat est piètre, et qu'on serait même prêt à ériger Chino en fossoyeur ultime du genre : le western fut, mais au vu de cet ennuyeux opus, on se dit qu'il est définitivement mort et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 août 2020

Sur la Piste de la grande Caravane (The Hallelujah Trail) de John Sturges - 1965

Le vieux briscard du western qu'est John Sturges a bien dû se rendre compte que le vent tournait dans les années 60, et qu'il fallait sûrement ajouter quelque chose à ses films de cow-boys classiques pour être de leur temps. Il tente donc la farce, tout en gardant comme base les Indiens, la cavalerie et les carioles. Mais l'humour lui allant comme une paire de skis à un lombric, le résultat est assez consternant, et ce film qui aurait eu tout pour plaire chez Billy Wilder ou Blake Edwards devient poussivissime sous le trait très... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2020

Fort Bravo (Escape from Fort Bravo) de John Sturges - 1953

Ah décidément, il y a des réalisateurs plus compétents que d'autres, surtout quand il s'agit de vous fabriquer du film de genre. Peut-on inscrire Sturges dans les grands du western ? Moi je dis banco, le bougre nous ayant plus d'une fois régalés dans l'exercice. Tenez, il suffit de jeter un oeil sur Fort Bravo pour voir qu'on a là un regard personnel, un talent particulier, une manière bien à soi de fouiller les personnages, et un sens de l'image et du spectacle qui ne se dément jamais. Soigneusement séparé en deux parties très... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2020

La grande Evasion (The Great Escape) (1963) de John Sturges

Un bon vieux classique qu'il est bon de se retaper en ces temps d'enfermement (plus ou moins) "volontaire". Et si on creusait des tunnels pour s'échapper ? C’est sur ce principe mince comme un fil que repose toute l'intrigue des deux-premiers tiers : où creuser, comment évacuer la terre, comment étayer, quand sortir ?... On connaît la rengaine et les morceaux choisis du film : le poêle qu'on déplace et sous lequel on creuse, la terre que chacun évacue en faisant sa promenade, le bois des lits que l'on récupère… Il faut... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2019

Coup de Fouet en retour (Backlash) de John Sturges - 1956

C'est pas à mon vieux gars John Sturges qu'on va apprendre à tricoter un bon western de derrière le buffet de mamie. Une fois encore il répond on ne peut plus présent avec ce très beau film sensible et mouvementé, et qui atteint même dans sa deuxième moitié une grandeur qu'on pourrait presque rapprocher d'un Kazan. Il y a dans la quête de ce brave et honnête Jim Slater une demande un peu désespérée de père, et dans celle de la forte et fragile à la fois Karyl un besoin d'amour que ces deux déclassés de la vie rendent avec une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 février 2017

Joe Kidd de John Sturges - 1972

Sturges semble avoir déposé les armes avec ce western tardif. En tout cas, il nous offre un film complètement privé de sève et de personnalité, surfant juste avec roublardise et sans imagination sur la célébrité de Clint. Il y a pourtant du beau monde à tous les postes : Lalo Schifrin à la (mauvaise) musique, Elmore Leonard au scénario, Robert Duvall en second rôle, on peut espérer passer un bon petit moment. Malheureusement, Joe Kidd semble bien être une erreur dans leur filmographie à tous. Le pire là-dedans est bien le scénario,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2016

Les Sept Mercenaires (The Magnificent Seven) de John Sturges - 1960

Non mais alors là, c'est un peu le film rêvé, THE divertissement idéal. Une distribution impeccable remplie de stars, un scénario en béton qui multiplie les petites phrases historiques, de l'action, de la finesse psychologique parfois, une musique inoubliable, une photo glamourissime... On ne peut pas demander beaucoup plus au cinéma du samedi soir, ce serait vraiment faire la fine bouche. The Magnificent Seven est un classique, qui arrive pourtant assez tard dans l'histoire du western, et il mérite entièrement son statut. Le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
04 novembre 2015

Les Aventuriers du Désert (The walking Hills) (1949) de John Sturges

Du beau monde dans les rangs de ce western mâtinée de "noir" et couvert de sable : John Ireland en flic aventurier, le grand Randolph Scott en rancher, William Bishop en homme traqué, Arthur Kennedy, Ed Buchanan et cherry on the cake, la femme aux yeux couleurs de lac artificiel Ella Raines (Here come the Raines, again, pour les afficionados). Il y a quelque chose d'étrange, de particulier dans l'atmosphère de ce film un peu hors norme : une ouverture à la frontière franco-mexicaine que n'aurait pas renier Welles, une salle de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 octobre 2015

Le Trésor du Pendu (The Law and Jake Wade) (1958) de John Sturges

John Sturges réalise un nouveau petit western nerveux comme on les aime : à ma gauche, Robert Taylor as Jake Wade aux yeux plus clairs que son passé trouble - ancien bandit, il est dorénavant shérif dans une petite bourgade et à la colle avec la mignonne Patricia Owens. Comme il est joueur, et un type d'honneur, il part délivrer dans une bourgade voisine son ancien partner (qui l'avait sorti par le passé d'un mauvais step). A ma droite, ce bon vieil enfoiré de Richard Widmark : Robert le libère mais Richard lui en veut toujours... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2012

Sept Secondes en Enfer (Hour of the Gun) (1967) de John Sturges

Je ne sais si je suis in the mood for western ou si j’ai simplement la main heureuse - bon je ne choisis pas non plus n’importe quel western spaghetti al dente, entendons-nous bien - mais j’ai franchement passé un excellent moment avec cette version de la légende Wyatt Earp. James Garner (stoïque, hiératique, moustachique, la voix plus profonde qu’une cave) is le fameux Wyatt et se révèle absolument royal. Jason Robards campe le Dr Holliday, encore plus détruit par l’alcool que son quasi-homonyme, toussoteux, souffreteux mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]