10 octobre 2018

Gens du Lac de Jean-Marie Straub - 2018

85 ans, le Straub, et il ne bouge pas d'un iota avec ce film toujours aussi austère et exigeant, aussi chiant aussi, hein. Pour cette fois, il s'intéresse à un roman de Janine Massard, qui a enquêté sur les rapports des pêcheurs du lac Léman avec la résistance. On y suit donc le périple de Paulus, brave pêcheur suisse, qui de jour traque le brochet comme tout bon traqueur de brochet, échangeant les informations sur son butin avec ses collègues comme si de rien n'était, et la nuit aide les résistants à passer le lac, en silence, dans... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 août 2018

La Madre de Jean-Marie Straub - 2012

S'il y en a un dont on peut dire qu'il est cohérent et fidèle à lui-même, qu'il ne plie jamais face aux diktats et aux modes, qu'il sait rester vaille que vaille debout face aux vents, c'est bien le compère Jean-Marie. Entre deux courts-métrages radicaux, le voilà donc nous proposant un court-métrage radical qui ne choquera pas l'afficionado de base (ce que, mine de rien, je suis devenu avec le temps, voir cette putain d'odyssée) : ça commence donc, bien sûr, par un écran noir de 5 bonnes minutes au cours duquel il nous est tout... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 novembre 2016

Où en êtes-vous, Jean-Marie Straub ? de Jean-Marie Straub - 2016

Petit film de commande du Centre Pompidou qui permet de prendre quelques nouvelles de JMS. Eh ben ça va, merci, le compère est zen comme un moine bouddhiste, et passe son temps dans des pantalons bariolés à filmer ses chats dans une maison grand luxe au bord d'un lac. C'est un film anecdotique qui n'a pas dû demander beaucoup d'efforts à Straub, mais finalement c'est un de ses films les plus simples et c'est pas dommage. Ça s'apparente à un Cavalier encore plus épuré. Quatre plans donc, dont un raté (le premier) : deux chats qui se... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 janvier 2016

L'Aquarium et la Nation de Jean-Marie Straub - 2015

Riez, riez, commentateurs ironiques : mon odyssée straubienne continuera même sous les sarcasmes, rien n'arrêtera la marche glorieuse de la straubic-attitude. Bien, donc, L'Aquarium et la Nation... Ça commence par 12 minutes de plan fixe sur un aquarium à l'intérieur duquel s'ébattent quelques jolis poissons ; d'abord muet, puis accompagné de musique, ce plan est suivi de la lecture à la table d'un texte de Malraux par un pépère placé devant une baie vitrée (voyez le lien ?), plan lui-même suivi d'un extrait de La Marseillaise de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 janvier 2016

Kommunisten de Jean-Marie Straub - 2014

Pas un peu feignasse, sur ce coup, le Jean-Marie ? Son nouveau long (très long) métrage (1h09) est en fait composé uniquement de 10 minutes inédites. Le reste est une suite d'extraits d'oeuvres anciennes, de La Mort d'Empedocle à Ouvriers Paysans, le tout assemblé pour voir si des fois ça pourrait pas faire sens d'une façon ou d'une autre. Bon, le fait est que si vous arrivez à rester éveillé, oui, un certain sens se dégage de cet assemblage hétéroclite qui valse avec les styles, les époques et les genres. Disons qu'il est question... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2016

La Guerre d'Algérie de Jean-Marie Straub - 2014

J'aime bien les films de 2 minutes de Jean-Marie Straub : ils sont aussi chiants que les autres, mais ils ne durent que 2 minutes. La Guerre d'Algérie est donc un des plus regardables du gars récemment. Constitué de deux plans seulement, entrecoupés de noirs, il rapporte un "incident" survenu alors qu'un soldat se voit ordonner par son lieutenant de raser un village algérien au lance-flammes : le gars se retournera contre le gradé, incapable d'accomplir ce geste. Le texte, annoné façon outre-tombe durant les noirs, rappelle comment... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 mai 2015

Un Conte de Michel de Montaigne de Jean-Marie Straub - 2012

Vous aimez Montaigne ? Pas de panique, Jean-Marie Straub se charge d'inverser la tendance et de le faire entendre comme l'auteur d'une langue absconse et incompréhensible. Voici donc un des films les plus inregardables de son auteur, et Dieu sait pourtant que ce n'est pas le premier. Inregardable d'abord parce qu'il est en grande partie constitué d'un écran noir ; quand l'image revient, c'est pour nous montrer la statue de bronze de Montaigne dans un parc, sous différents angles, ou, enfin un peu de vie, l'image d'une comédienne en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 avril 2015

A propos de Venise de Jean-Marie Straub - 2014

M'est avis que le père Straub va finir par filmer des écrans noirs. En tout cas, ce cru 2014 joue sur l'annulation de presque tout : plus de figure humaine dans le cadre, plus de mouvements de caméra, plus de variations de plans. C'est du rigorisme poussé à bout, ou presque : un seul cadre, pratiquement. On voit donc pendant 15 minutes un arbre au bord d'un lac, dont l'eau vient lécher le trons, avec parfois, ô miracle, un ou deux canards qui traversent le champ là-bas derrière. Que ça, même si on se rend compte qu'il y a en fait 6... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 mars 2015

Dialogues d'Ombres de Jean-Marie Straub - 2013

Aaaaaaah le retour de Straub, ça faisait longtemps sur ce blog. Nouvelle plongée en aridité, donc, et disons que si ce n'est pas complètement agréable, c'est pas non plus plaisant. Mais il faut ce qu'il faut si nous voulons boucler l'odyssée la plus exigente de Shangols. Pour cette fois, la douleur ne dure qu'une vingtaine de minutes, c'est déjà ça. Et la douleur se teinte d'une pointe d'intérêt, ne le nions pas. Toujours comme ça avec Straub : c'est pas un bon moment, mais il en reste toujours quelque chose de beau finalement. Bien... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2012

Un Héritier de Jean-Marie Straub - 2011

C'est sur les genoux (et sans les rotules) que je termine cette improbable odyssée straubienne qui m'aura coûté quelques années et autant de neurones (à noter quand même qu'à l'heure où j'écris Straub est encore en vie, et qu'on n'est donc pas à l'abri). Un Héritier la conclue avec brio, puisqu'on a droit ici à un des films d'action de son réalisateur : dans sa première scène, il est même constitué d'un travelling caméra à l'épaule, ce qui dans le cinéma du bon Jean-Marie, s'apparente à une cascade. On y parle la langue de Maurice... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]