09 mars 2009

Revanche (2008) de Götz Spielmann

La vengeance est un plat qui se mange froid, mais dès lors qu'on imagine une choucroute froide (pardon, il s'agit d'un film autrichien, disons alors le Bauernschmaus), on se rend bien compte que ce n'est pas toujours aussi évident... Ce film autrichien, nominé de façon assez surprenante quand même aux Oscars, possède au départ une architecture qui n'est pas sans rappeler celle de 71 fragments du père Haneke - bien qu'ici cela soit tout de même beaucoup moins complexe puisque l'on suit surtout cinq personnages : une petite frappe... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
  1