20 avril 2018

Jurassic Park de Steven Spielberg - 1993

Envie de gros divertissement américain et de film culte l'autre soir, c'est parti pour la fête aux dinosaures, d'autant que ce film de Spielberg n'avait eu qu'une fois l'heur de ma vision, à sa sortie. Re-situons : Jurassic Park est placé dans la très longue traversée du désert artistique pour Steven (les années 90), l'époque où on avait cessé de chercher de la personnalité derrière ses gros machins spectaculaires, et où il fallait se contenter de se remplir les yeux à défaut du cerveau quand on allait se taper un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 avril 2018

Ready Player One de Steven Spielberg - 2018

Je n'ai que très rarement vu un de ces gros blockbusters qui tâchent dont les ados raffolent, mais là je viens d'en prendre un shoot qui me laisse dans un état proche de la serpillière usagée. Ready Player One vous fait passer par une épreuve visuelle très éprouvante, et on doit toutes les cinq minutes baisser les yeux devant les flashs d'images subliminales, de sons tonitruants, d'écrans remplis de millions de détails que Spielberg nous offre à regarder et à écouter, le cerveau en berne et les sens titillés façon épilepsie. C'est... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:39 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
05 février 2018

Pentagon Papers (The Post) de Steven Spielberg - 2018

Plus d'un (dont moi) aurait eu du mal à se relever de l'immonde géant sucré qui peuplait le précédent film de Spielberg ; pas lui, les amis, et le voilà qui nous revient en très grande forme, et qui nous sert un film solide et raffiné dont il a le secret depuis quelques temps. The Post entre dans la catégorie de ses films qui retracent l'histoire de l'Amérique (Lincoln, Le Pont des Espions), mais il est sans conteste le plus joueur, le plus lumineux et le meilleur des trois. Il s'agit de retracer un tournant assez marquant de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:51 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
28 avril 2017

Le Bon Gros Géant (The BFG) de Steven Spielberg - 2016

Je l'ai repoussée, la vision de ce film, je le sentais pas, un sentiment. Mais je ne m'attendais tout de même pas à tomber sur un navet. Tout est raté dans The BFG, depuis le scénario jusqu'à la technique, et de la part du mec le plus bourré de thunes imaginatif du cinéma américain, ça fait mal. On se croirait revenu aux temps funestes de Hook, sauf que le film souffre en plus d'une imagerie puérile qui lui enlève le côté douloureux et troublant du sus-cité. Bon, en gros, c'est l'histoire d'une petite fille (insupportable tête à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
26 janvier 2017

Amblin' de Steven Spielberg - 1968

"♫ Il rentrait chez lui, là-haut dans le brouillard,elle descendait dans le midi, le midiiiiii ♫" Rhaaaa le bon temps des autostoppeurs à fleurs dans les cheveux et de l'amour dans les champs de blé. Spielberg, encore dans ses langes, réalise ce court-métrage fait de bric et de brocs, et s'inscrit pleinement dans la mode hippie de son époque. Inondé de musique entre la country et le planant, il raconte sans paroles la rencontre de deux vagabonds tout jeune et tout joli sur le bord d'une route, et leur périple jusqu'au Pacifique où... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 janvier 2016

Le Pont des Espions (Bridge of Spies) (2015) de Steven Spielberg

"Peu importe ce que les gens pensent (de vous), vous savez ce que vous avez fait." Steven Spielberg, soutenu par les frères Coen au scénar, réalise un bon film de propagande. Ouh là, je vous vois d'ici vous hérisser devant la formule choc... Je vais me calmer et y revenir. Spielberg a toujours été un bon story-teller et il nous storytelle une nouvelle fois une aventure qui se suit les yeux fermés. On sent le parfait artisan pour nous prendre par la main et nous emmener en pleine guerre froide de l'autre côté du mur (en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2015

La Mascotte (The Mission) de Steven Spielberg - 1985

Je ne connaissais pas ce moyen-métrage de Spielberg, pourtant réalisé dans la grande époque du maître (entre Indiana Jones et le Temple maudit et La Couleur pourpre). Ça paraît incroyable : voilà carrément un des sommets de la carrière du gars, je le dis avec un rictus nerveux au coin de la bouche, un petit chef-d'oeuvre discret qui s'est même encore bonifié avec l'âge. Aujourd'hui, connaissant les thématiques secrètes et tourmentées de Spielberg, on se rend compte que The Mission marquait une sorte de point d'orgue de son univers :... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:34 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
15 août 2015

Les Dents de la Mer (Jaws) de Steven Spielberg - 1975

Toujours difficile de s'attaquer à un film que tout le monde connaît par coeur, surtout quand c'est pour hurler avec les loups : voilà l'achétype du film de divertissement parfait, et c'est comme si Spielberg inventait le moule du genre, imposait les règles du jeu de l'efficacité américaine pré-numérique. Le film est impeccable, à tous les postes, et même quand il ne l'est pas (les effets spéciaux), Spielberg dépasse la contrainte pour inventer d'autres façons de faire monter l'angoisse. Son requin mécanique est tout pourri ? Qu'à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:46 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
03 février 2013

Lincoln de Steven Spielberg - 2013

Il y avait longtemps que Spielberg ne m'avait pas déçu ; c'est chose faite avec ce lourdingue film académique qui le voit très malheureusement revenir à sa veine Amistad/Schindler. C'est tout à son honneur de vouloir nous faire découvrir un pan capital de l'Histoire de son pays (l'abolition de l'esclavage) tout en évitant l'attendu biopic, mais encore eût-il fallu qu'il évitât pour ce faire la somme de poncifs, de règles de grammaire usées jusqu'à la corde et de clichés en tous genres qui rythment Lincoln. On pensait que ce type de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 mars 2012

Arrête-moi si tu peux (Catch me if you can) de Steven Spielberg - 2002

Sous ses allures de brillantissime divertissement vintage, Catch me if you can contient les obsessions habituelles de Spielberg, of course : c'est son 800ème film sur la paternité, ou plutôt la recherche d'icelle, thématique douloureuse et intime qui va se nicher jusque dans ses purs films d'action (Indiana Jones ou Tintin). Ici, c'est l'occasion d'un élégant mélodrame sur le thème du père looser que le fils idéalise et auquel il va essayer de retrouver une fierté. C'est vraiment le diamant qui brille tout au fond de ce film... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]