01 avril 2012

Faust (2012) d'Alexandre Sokurov

Toujours une étrange expérience esthétique que celle de découvrir une œuvre de Sokurov. On est littéralement plongé dès les premières images (un cadavre éventré que l'on vide de ses tripes... Où peut bien se cacher son âme, si jamais âme il y a...) dans un univers glauque et morbide avant de découvrir, dans des tons ocre-verdâtre, un petit village allemand peu ragoutant : le Docteur Faust, affamé, se promène dans ces petits ruelles se faisant alpaguer par d'autres individus crevant la dalle, se faisant presser par une foule... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 juillet 2008

Alexandra (Aleksandra) (2007) d'Alexandre Sokurov

Une grand-mère russe vient rendre visite à son petit fils dans un camp militaire en Tchétchénie. Bon ben pour le résumé, c'est emballé. Bien que le film soit tourné sur place, la dimension humaine du film semble plus préoccuper Sokurov que toute dimension politique. Interprétée par l'immense Galina Vishnevskaya, cette grand-mère erre dans le camp et en dehors comme pour tenter de prendre le pouls de la situation...  Elle a certes quelques problèmes pour se mouvoir de ce wagon de train militaire à ce char blindé, comme un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 mai 2008

Mère et Fils (Mat i syn) d'Aleksandr Sokurov - 1997

Comme dirait Groucho Marx, j'ai vu un excellent film, mais ce n'était pas celui-là. Mère et Fils est un authentique faux chef-d'oeuvre, qui fait tout ce qu'il faut pour qu'on crie au génie, mais qui finalement n'a rien à dire (c'est pas très grave), et pas grand-chose à montrer (ça l'est plus). En fait, ça ressemble à ces dvd vendus dans le commerce, et qui diffusent en boucle des images d'aquarium, ou un feu de cheminée, pour se donner l'impression d'avoir assez de temps pour nourrir des poissons, ou assez d'argent pour avoir une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 novembre 2007

Elégie de Moscou: Andrei Tarkovski (Moscow Elegy) (1988) d'Alexandre Sokurov

Un docu d'1h30 de Sokurov sur Tarkovski, je m'en frottais les mains d'avance. Et ben boum, catastrophe, énorme déception, c'est plat de bout en bout. Sokurov, contrairement à Chris Marker qui avait su trouver un angle personnel pour parler de ce maître, reste totalement aphone, ne tente aucun commentaire, aucune pensée, aucune réflexion: il semble comme aveuglé par la seule présence de Tarovski à l'écran ou par les extraits de ses films; on a droit, avec une image qui n'est pas d'une grande qualité, à de longs morceaux de Nostalghia... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 novembre 2007

Elégie de la Traversée (Elegiya dorogi) (2002) et H. Robert, une Vie Heureuse (H.Robert. A Fortunate Life) (1996) d'A. Sokurov

Petite merveille sokurovienne que cette Elégie de la Traversée qui ne peut que faire penser au "montage poétique" de Tarkovski: même si l'histoire de Sokurov se veut plus linéaire, ce voyage dans le temps et dans l'espace nous amène d'un petit village de Russie, lieu de son baptême, à un magnifique musée désert (celui de Rotterdam) après avoir traversé, dans les tempêtes de neige, des eaux noires et des routes illuminées par la lumière aveuglante de phares de voiture. Sokurov a décidément un don pour nous proposer un grain... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 septembre 2007

Elégie paysanne: Maria (Mariya) (1978/1988), Le dernier Jour d'un Eté pluvieux (1978) d'Alexandre Sokurov

Il est bon de retomber dans le vrai pointu - et là encore pas forcément dans le nécessaire, remarquez.Maria se présente donc en deux parties: Maria, en été 78 et Maria, 9 ans plus tard; la deuxième partie est en fait la présentation du premier film tourné donc neuf ans auparavant aux habitants de cette bourgade, la pauvre Maria étant morte en 82... Que dire sinon que notre Maria est morte à 45 ans alors qu'elle en paraissait 75, qu'elle a perdu son fils de 12 ans et qu'on la voit encore cette année-là inconsolable au cimetière,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 juin 2006

Le deuxième Cercle (1990) (Krug vtoroy) d'Alexandre Sokurov

Si vous recherchez un bon film pour vous remettre la patate, passez votre chemin. Le deuxième cercle c'est un peu un épisode de Six feet under avec absolument aucune histoire. Minimaliste et trivial, c'est encore du grand art, parce que tout simplement Sokurov est aussi attentif et précis qu'un étymologiste. Pour mieux filmer la mort, il nous montre les aspects les plus banals de la vie lorsqu'il s'agit d'enterrer son père dans la Russie profonde: le laver dans la neige (brrr), l'habiller (quel slip il préférait?), commander un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2006

The Sun (Solntse) (2005) d'Aleksandr Sokurov

                                           Sokurov est-il actuellement le plus grand réalisateur? Eh eh. Esthétiquement parlant sûrement. Mais disons 2-3 mots du film, qui retrace la journée où HiroHito accepte du Général MacArthur une défaite diplomatique. Sokurov a tenu à préciser que ce qui l'intéressait n'était point de faire le portrait de dictateurs mais d'hommes qui étaient sortis des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


  1