23 juin 2020

Schizopolis (1996) de Steven Soderbergh

Soderbergh fait son Quentin Dupieux avec cette histoire totalement absurde, où il se plaît, avec sa femme, à jouer, où il se crée, tout comme sa femme, un double, où il multiplie les digressions et autres parenthèses... la seule petite différence, avec Quentin, c’est que c'est raté. On l'aime, notre Steven, et ce depuis ses tout débuts, on sait, que notre Steven, est un touche-à-tout, on sent, chez notre Steven, cette envie de se mettre en scène, de jouer sur les codes, le métalangage, de faire dans le loufoque (…) la seule petite... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2020

Traffic (2000) de Steven Soderbergh

Soderbergh s'allie à Stephen Gaghan au scénar pour nous trousser une petite œuvrette sur la drogue : ses origines mexicaines, sa guerre des clans, la corruption des militaires et de la police, la lutte ricaine et les dégâts sur la jeunesse aux States. Une œuvre chorale comme on disait à l'époque, ambitieuse, avec plusieurs histoires qui se croisent autour du même thème... Un casting de bonnes vieilles stars de l'époque (Douglas, Del Toro, Zeta-Jones, Ferrer, Quaid, Brolin...), une musique d'ambiance calibrée et des images... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 mai 2020

Gray's Anatomy (1996) de Steven Soderbergh

Spalding Gray, auquel Soderbergh rendra hommage en lui redonnant longuement la parole en 2010 (And Everything is going fine) est un showman qui, assis derrière sa petite table, un verre d'eau à portée de main, raconte sa vie. Son truc : la verve et le sens du détail. Spalding Gray parle, parle, parle, presque plus que d'autres respirent, monologuant indéfiniment comme si sa vie était un roman dont chaque détail était intéressant. Le résultat oscille entre l'exploit verbal (il aime à enchaîner les phrases sans ponctuation : exercice... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 janvier 2020

The Laundromat de Steven Soderbergh - 2019

Soderbergh se fait gentiment pédagogue avec ce docu-drama taquin qui tente de nous expliquer la crise des Panama Papers par l'exemple. Parler de finances et de magouilles économique équivaut à se tirer une balle dans le pied, et peu de cinéastes ont réussi à rendre la chose claire et passionnante (mes hommages en passant à J.C. Chandor). Steven n'y arrivera pas non plus, malheureusement, même si son film est parfois plaisant et manifeste un bel effort pour rendre ce concept austère fun et spectaculaire. La première séquence pourtant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 novembre 2019

And Everything is going fine (2010) de Steven Soderbergh

Soderbergh nous fait découvrir à nous, public français (je dis ça, peut-être que certains le connaissent déjà au-delà de cette œuvre...), l'indéniable talent de conteur du showman Spalding Gray... Je dis showman mais les mises en scène du gars ferait passer celles de Desproges pour un cascadeur : le type reste derrière une table, avec un petit cahier dessus, assis, et commence à se lancer dans ses fameux "monologues". L'histoire de sa vie (genre de Philippe Caubert en dix fois moins démonstratif), de son enfance, de ses amours, de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2018

Paranoïa (Unsane) de Steven Soderbergh - 2018

On ne peut pas reprocher à Soderbergh de ne pas tenter des choses. Avec Unsane, le voilà expérimentant les nouvelles possibilités offerts par les appareils légers, en l'occurrence un Iphone X-je ne sais combien, avec lequel il tourne donc l'intégralité de ce thriller. Avec la pensée, on le sent bien, de prouver que ces petits appareils permettent de faire du cinéma aussi bien que les gros, et qu'on ne voit pas la différence, et qu'il suffit d'être un génie pour pouvoir les utiliser à bon escient. Bon, premier constat : c'est un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 novembre 2017

Logan Lucky (2017) de Steven Soderbergh

Une petite gâterie sans grande prétention du gars Steven qui renoue avec le film de casse ; aucun acteur classieux ici mais que des bras cassés, avec d'un côté les "cerveaux" (les frères Logan, malchanceux de naissance mais sûrement moins cons qu'ils en ont l'air) et de l’autre les frères Bang (Daniel Craig en anti-James Bond (assez sympa en bourrin mal dégrossi) accompagné de deux brothers encore plus cons qu'ils en ont l'air - et Dieu sait que leur allure ne prête pas à confiance...). Après une bonne heure de préparation pour nous... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 novembre 2017

Sexe, Mensonges et Vidéo (Sex, Lies, and Videotape) de Steven Soderbergh - 1989

Coup de maître pour le tout jeune Soderbergh, qui réalise en 1989 un film ancré dans son époque à mort, pile au bon endroit au bon moment, et qui lui a permis de rafler la Palme et une carrière longue et riche. Sexe, Mensonges et Vidéo est un objet hyper-contemporain, urbain, froid comme un machin de Philippe Starck, conceptuel et intello, mais derrière la cérébralité cool de l'ensemble bat une fièvre sexuelle et sentimentale qui fait indéniablement la marque de l'artiste. En phase avec son époque donc, Soderbergh travaille sur la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 mars 2014

King of the Hill (1993) de Steven Soderbergh

L'on évoquait les films sur l'enfance dans la colonne de droite et je me suis dit, tiens, j'ai ce petit Soderbergh en rayon qui patiente depuis quelque temps, pourquoi pas. Le Steven nous plonge dans l'Amérique économiquement dépressive des années 30 et nous fait voir le tout par les yeux d'un gamin qui va se retrouver totalement livré à lui-même (son chtit frère part chez un oncle, sa mère dans une maison de repos et son père sur les routes pour vendre des montres...) ; ce gamin doué doit vivre d'expédients avant de retrouver les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 octobre 2013

Ma Vie avec Liberace (Behind the Candelabra) de Steven Soderbergh - 2013

Soderbergh avait commencé son oeuvre avec un film très novateur (pour l'époque, hein), il la termine dans un grand classicisme, un peu comme s'il avait fait une très longue carrière à la John Huston, respects. Ma Vie avec Liberace est effectivement classique, assez sage même quand on connaît les recherches sophistiquées de son auteur dans le passé. Mais ça n'enlève rien à la douce beauté de ce film : rien de clouant, non, mais une façon de déjouer les pièges et de se poster avec une grande honnêteté face à son sujet qui emporte le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]