24 septembre 2012

Le Suspect (The Suspect) (1944) de Robert Siodmak

Siodmak, London, Laughton, film noir, Ella Raines, il est clair que cela ne peut présumer que du bon. On est certes dans la broderie traditionnelle niveau scénar : Laughton, bon gars, commerçant,  bienveillant envers son (petit) personnel et toujours à même de raccompagner le soulard du coin (son voisin) chez lui, est marié à une harpie - de la bonne vieille anglaise à la voix de crécelle toujours prompte à la sournoise remarque (le genre de femme insupportable qui pourrait expliquer que le meurtre est une spécialité... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 août 2012

Les SS frappent la Nuit (Nachts, wenn der Teufel kam) (1957) de Robert Siodmak

Un scénar tortin et implacable à l’image de ces responsables SS qui savent jongler avec des meurtres en série comme un acrobate sur fil : qu’importe qu’une personne soit innocente ou coupable tant qu’elle peut servir les intérêts de hauts gradés voire du Führer. Dit comme cela, l’histoire pourrait paraître un tant soit peu naïve alors qu’elle est magnifiquement tramée : chaque rebondissement dans cette affaire devrait nous rapprocher un peu plus de la vérité et de l’arrestation, du jugement du vrai coupable (l’enquête... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 avril 2012

Les Tueurs (The Killers) (1946) de Robert Siodmak

La période de Noël est toujours propice à la révision de ses classiques - et ne me demandez pas surtout pas pourquoi. Quel plaisir de se replonger dans cette version du "citizen Burt" où les multiples flashs-back auraient de quoi faire rougir de jalousie l'ami Welles lui-même... De l'ombre de ces deux tueurs qui sillonnent une rue déserte pendant le générique d'ouverture aux ombres des flics, qui vers la fin, transparaissent à travers les vitres de la maison du suspect number one en passant par celle de Burt Lancaster qui, après un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2012

La Femme à l’Echarpe pailletée (The File on Thelma Jordon) (1950) de Robert Siodmak

L'abus d'alcool n'est pas dangereux que pour la santé. Il peut s'avérer également l'être pour son couple. Attention, je parle bien de ce film de Siodmak où l'assistant du procureur, un certain Cleve Marshall (l'excellent Wendell Corey), décide dans le bureau de son chef de se laminer la tronche : a po envie de rentrer chez lui et de se taper, en particulier, son beau-père... C'est là que survient en pleine nuit, comme sortie de nulle part, la fée Barbara Stanwyck dans, disons-le, l'un de ses rôles les plus finauds. Un mirage, un... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 juillet 2011

Les Hommes le Dimanche (Menschen am Sonntag) (1929) de Robert Siodmak et Edgar G. Ulmer

Devant la caméra, cinq acteurs non professionnels qui touchent par leur naturel et leur spontanéité ; derrière la caméra, des "débutants" qui ne tarderont point à faire les beaux jours du cinéma américain (outre Ulmer et Siodmak à la réalisation, notons la présence de Fred Zinnemann à la caméra et celle de Billy Wilder au scénario) ; l'histoire est, elle, simple comme bonjour puisque, le temps d'un dimanche aprème, nos apprentis cinéastes "se contentent" de suivre les promenades au bord de l'eau ou sur l'eau d'un quatuor de jeunes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2011

Vacances de Noël (Christmas Holiday) (1944) de Robert Siodmak

Troublant film noir que cette œuvre de Siodmak, avec un tout jeune Gene Kelly qui ne danse point et des séquences liturgiques ou musicales assez surprenantes pour le genre (longue séquence lors de la messe de minuit ou lors d'un concert du toujours somptueux Tristan und Isolde de Wagner) - des séquences relativement inattendues mais qui prennent tout leur sens à la vue de l'histoire de notre héroïne (pouponne et émouvante Deanna Durbin) follement amoureuse de son Gene : bien que celui-ci soit accusé de meurtre,  elle gardera... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


28 avril 2011

The strange Affair of Uncle Harry (1945) de Robert Siodmak

Toujours un plaisir de retrouver ce bon vieux George Sanders, d'autant qu'il a cette fois comme partenaire la mirobolante Ellen Raines. Partenaire, partenaire, c'est aller un peu vite en besogne vu que Sanders, qui incarne dans ce film un vieux garçon un poil pantouflard, se retrouve coincé, pour ne pas dire "étouffé" entre deux sœurs, la veuve et un peu vieillotte Hester (Moyna MacGill) - aux petits soins pour son frère mais po méchante -, et surtout l'hypocondriaque et enamourée Lettie (Geraldine Fitzgerald, jolie, moui et... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 avril 2011

La Proie (Cry of the City) (1948) de Robert Siodmak

Victor Mature et Richard Conte viennent tous les deux des mêmes bas-quartiers ritals, mais l'un a choisi d'être raide comme la justice en devenant flic, l'autre a pris l'option tortellini fourbe en se faisant malfrat. Des trajectoires opposées mais qui pourraient toutes deux se caractériser par leur petit côté jusqu'au boutiste ; le Richard ne va ainsi reculer devant rien pour que sa dulcinée n'ait point d'ennui avec la police (une vieille femme ayant été assassinée par un couple de bandits pour lui extorquer ses bijoux, des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2011

La Double Enigme (The Dark Mirror) (1946) de Robert Siodmak

Deux Olivia de Havilland pour le prix d'une dans cette histoire de jumelles fatales... L’inspecteur Stevenson (Thomas Mitchell, pépère mais finaud) est persuadé que l'une des deux a commis un meurtre, seulement comment confondre la meurtrière quand on confond les deux (vous me suivez j'espère) ? Dans le doute, il se voit obligé de laisser les deux en liberté (quel beau pays les États-Unis...) et doit s'en remettre à un docteur fin psychologue spécialisé justement dans les cas de gémellité. Belle variation sur la thématique du miroir... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 février 2011

Le Signe du Cobra (Cobra Woman) (1944) de Robert Siodmak

Si au niveau esthétique, il faut reconnaître qu'on en prend plein les yeux - pour le meilleur (ces plans d'ensemble sur ce petit village en bord de mer, ce Technicolor de folaille avec des milliards de couleurs) et pour le pire (ambiance robe à paillettes pour la danse du Cobra (la pire (ou la plus fendarde) chorégraphie de tous les temps qui mettrait minable Rabbi Jacob) et chemise multicolore (celle du héros) qui rendrait fou de jalousie n'importe quel roi du disco) -, l'intrigue de ce "conte des îles",... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1  2    Fin »