17 octobre 2006

Huit mille lis de Lune et de Nuages (Ba qian li lu yun he yue) (1947) de Dongshan Shi

Les Chinois, c'est un peu comme les Français en football contre les Brésiliens, sauf qu'eux ils ne sont jamais aussi meilleurs pour se motiver et pour s'entendre que contre les Japonais. Ce "classique" chinois revient sur la vie d'une troupe de théâtre qui pendant la guerre est partie galvaniser les gens et les soldats contre les Japonais, pardon ces chiens de Japonais. On reconnaît bien les gens de théâtre qui couchent tous ensemble (Bon là on est en Chine donc c'est dans une salle commune toute pourrie) et qui pendant huit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mai 2006

Deux Etoiles dans la voie lactée (1931) (Yinhe shuangxing) de Shi Dongshan (Tomsie Sze)

Film muet avec une très jolie bande sonore, cette oeuvre qui raconte l'amour impossible entre deux stars (quel titre à la con quand même) est d'une platitude terrible... Elle, elle danse un truc ridicule style "walk like a Egyptian" à mourir, chante pendant 10 minutes en image fixe; ensemble, ils jouent au mini-golf, dansent le tango... Affreux affreux affreux... Il ne se passe rien... Et comme on apprend qu'il est marié, le bougre, ben, quand elle le surprend avec sa femme, elle est verte et elle se retire à la campagne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:20 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
  1