31 janvier 2013

Echec à la Gestapo (All through the Night) (1941) de Vincent Sherman

Je garde toujours un petit Bogart sous la main pour me rappeler le bon vieux temps des années 40 et 50 (« Rappelle-toi quand on s’est quittés sur le tarmac, il faisait nuit et il y avait un léger brouillard, etc… »). Bogie incarne comme bien souvent le leader d’une petite bande de bras-cassés : il mouille dans toutes sortes de paris dans le sport et semble beaucoup plus intéressé en ouvrant le journal pour regarder les résultats sportifs que l’actualité (1941 ? Oui, ça vous dit quelque chose quand même…).... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2012

Du Sang sur le Tapis vert (Backfire) (1950) de Vincent Sherman

Un petit noir qui se consomme tranquillou même si on est dans une construction narrative on ne peut plus classique : Bob Corey (Gordon MacRae) et Steve Connelly (Edmond O'Brien) sont deux vieux potes de l'armée ; peu de temps avant que Bob sorte enfin de l'hôpital, il reçoit une visite troublante d'une jeune femme lui annonçant que le gars Steve est dans une très fâcheuse posture - est-il sous le coup des médocs, a-t-il rêvé ou est-ce bien la réalité ? Le fait est que sitôt sorti, accompagné de la sémillante Virginia Mayo - son ex... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mars 2012

L'Amant sans Visage (Nora Prentiss) (1947) de Vincent Sherman

On cogite dès le départ pour savoir comment on va pouvoir utiliser le subtil jeu de mot du titre et de l'héroïne principale (Ann Sheridan) : Nora Prentiss, apprentice, apprenti(e) en amour... D'accord, mais va-t-elle être l'élève ou la "maîtresse", voire les deux ?... On se pose la question pour la forme. Qu'en est-il alors de cette Ann ? Elle est chanteuse de cabaret (classique), va se faire renverser par une bagnole (ok) et va se retrouver allongée chez un séduisant docteur, Richard Talbot, incarné par le gars Kent Smith et sa... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 janvier 2012

Racket dans la Couture (The Garment Jungle) (1956) de Vincent Sherman

"- I've learnt enough already [about this business] but never once did I hear anything about right or wrong.-There's no such thing in the garment business." Vous êtes fan de La Vérité si je mens ? Vous avez hâte de voir le troisième opus ? Et pourquoi pas plutôt voir un bon film sur le même thème ? C'est ce que nous propose Vincent Sherman (remplaçant sur le tournage Robert Aldrich) qui nous convie à une petite plongée dans le milieu des fringues. Lee J. Cobb règne en maître sur son entreprise. Les syndicats, il ne veut po en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mars 2011

L'Affaire de Trinidad (Affair in Trinidad) (1952) de Vincent Sherman

N'eût été (sans mauvais jeu de mots) la présence de Rita Hayworth, ce film serait tombé dans les oubliettes du film noir qu'on n'aurait pas perdu grand chose. La Rita nous gratifie de deux petits numéros de charme, se déhanchant sur des "a chick a chick boom chick boom" mortels ou faisant la maline en aguichant son monde avec des "I've been kissed before", et c'est bien là tout ce qu'il pourrait y avoir à garder de cette intrigue mollassonne (le rhum de Trinidad aurait-il été fatal à l'équipe ?). Les amateurs de la belle et de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 juillet 2007

Esclave du Gang (The Damned don't cry) (1950) de Vincent Sherman

L'ambition - l'éternel american dream - est un ressort inépuisable pour nos amis les scénaristes hollywoodiens. Si l'on démarre avec une intrigue énigmatique - un mafieux a été assassiné et on retrouve chez lui sur un film vidéo les images de la mystérieuse Lorna Hansen Forbes, héritière dans l'industrie du pétrole -, le récit va s'attacher à retracer l'ascension sociale d'Ethel Whitehead, dont Forbes n'est en fait qu'un prète-nom et qui n'a de rapport avec le pétrole que par son ancien mari qui était un simple ouvrier dans ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1