27 janvier 2023

Douce nuit, sanglante nuit (Silent Night, Deadly Night) de Charles E. Sellier Jr. - 1984

Les années 80 n'ont pas produit que des chefs-d’œuvre en termes de films d'horreur, et quand on tombe sur un navet comme Douce nuit, sanglante nuit, on se rend compte du talent des quelques génies qui ont œuvré dans cette décennie (les Raimi, Craven et autres Carpenter). A vrai dire, le film est tellement raté et ridicule qu'on en vient presque à l'apprécier, si on éprouve cette perversion du nanar. Voilà donc le scénario le plus improbable qui soit censé nous filer les miquettes : une nuit de Noël, un psychopathe déguisé en Père... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]