03 février 2014

Le Loup de Wall Street (The Wolf of Wall Street) de Martin Scorsese - 2013

Après ses fades élucubrations jeune public, le gars Martin revient en très grande forme, renouant même, hosannah, avec son âge d'or (les films de mafia) dans sa mise en scène et son sujet. Dopé à la testostérone (et à la coke, qui coule à flots), The Wolf of Wall Street est d'une énergie sidérante, et pendant 3 heures il se déroule en une sorte de flux continu qui n'est pas sans rappeler, mais oui, l'immense Casino. Sur les pas d'un Di Caprio proprement génial, travaillant son personnage dans l'outrance la plus poussée (et renouant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

09 janvier 2012

Hugo Cabret (Hugo) de Martin Scorsese - 2011

Scorsese est plus d'une fois tombé dans l'académisme ; le voilà ici en plein dedans. Hugo a certes bien des côtés émouvants, on y rencontre certes bien des marques du savoir-faire de son auteur ; mais il est aussi tellement convenu et sucré que la sentiment principal à la sortie de ce gros gâteau est l'ennui, une légère nausée d'après-banquet, et une nostalgie qui devient de plus en plus forte du cinéma scorsesien d'antan. On reconnaît bien sûr toute la patte autobiographique que Scorsese a mis dans cette histoire, et c'est vrai... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 octobre 2011

George Harrison : Living in the Material World (2011) de Martin Scorsese

Comme l'ami Scorsese m'a un peu déçu dernièrement au niveau de ces longs-métrages - ne revenons point sur ces polémiques infinies -, je me suis dit tiens, un ptit doc (de 3h30 tout de même) sur le gars George Harrison que je connais finalement guère, ça ne peut pas me faire de mal. Bon, c'est clair que du coup on a le temps pour faire plus ample connaissance avec le bonhomme. La première partie se concentre, forcément, sur l'époque Beatles puis, le gros morceau, sur l'après Beatles. On est un peu surpris de voir que la folle époque... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
22 août 2010

Who's that knocking at my Door ? de Martin Scorsese - 1967

Pas à dire : les génies se reconnaissent dès leurs premiers pas. Ce long-métrage inaugural du gars Martin est un moment excellent, super moderne malgré son ancrage très profond dans les 60's. On le dit à chaque fois, mais c'est plus vrai que jamais : il y a dans ce premier objet toutes les inspirations futures du maître : la communauté italo-américaine, les gangsters à la petite semaine, la famiglia, les personnages hâbleurs et pitoyables, la religion, la cinéphilie, et cette putain de Faute Originelle que Scorsese s'est toujours cru... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2010

Shutter Island de Martin Scorsese - 2010

Décidément, Scorsese fait un véritable retour depuis deux films : son Shutter Island est franchement impressionnant. Dès le départ, on est complètement happé par le talent du maître à planter une ambiance délétère, mortifère, torve (ça y est, j'ai plus d'adjectif) : un bateau qui surgit d'une brûme blanchâtre, une atmosphère fifties très légèrement artificielle, une île absolument fascinante qui se dresse au loin, et même un Leonardo que le premier plan montre vomissant dans les toilettes (le gars a le mal de mer depuis Titanic).... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
21 décembre 2009

Les Nerfs à Vif (Cape Fear) de Martin Scorsese - 1991

Ah c'est sûr que si vous voulez de la subtilité et du jeu d'acteur nuancé, on vous conseillera plutôt Claude Sautet. Quand on envoie un Scorsese dans son lecteur, on ne s'attend certes pas à trouver des couleurs pastels et de la mesure. Cape Fear, dans ce sens, est un archétype scorsesien, grimaçant, excessif, presque clownesque à force d'expressionnisme, et qui balance ses thèmes à la gueule du spectateur comme d'autres balancent des skuds. Furieusement premier degré, le film ne s'embarrasse pas de formules, et c'est une de ses... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 août 2008

The Last Waltz de Martin Scorsese - 1978

Grosse grosse déception face à ce film pourtant mythique de Scorsese. Après le magnifique montage de Woodstock, avant le grand moment d'inventivité de Shine a Light, Marty se met en tête de filmer le concert d'adieux de The Band, entouré de prestigieux invités, et on se frotte les mains à l'avance. Mais au bout de quelques minutes seulement, on déchante gravement : musique très scolaire, filmage maladroit à l'arrache, interviews sans aucun intérêt, le résultat est poussif et à deux doigts du désastre. D'abord parce que la musique... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2008

After Hours de Martin Scorsese - 1985

Un film qui débute sur une rencontre amoureuse autour de Tropique du Cancer de Miller ne peut pas être tout à fait mauvais. C'était à vrai dire mon seul souvenir de ce film que je n'avais pas revu depuis sa sortie, et qui me laissait une impression mitigée. A la revoyure, After Hours a gagné en profondeur. C'est certes une comédie divertissante et enlevée, qui en surface ne joue que son rôle d'entertainment. Pourtant, on sent qu'il y a une foule de lectures possibles dans cet écheveau de situations absurdes. D'abord parce que sous... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 juin 2008

Shine a Light de Martin Scorsese - 2008

Sur le papier, on est en droit d'être moyennement tenté : quatre papys filmés par un cinquième papy, une musique stonienne qui a tendance à devenir soporifique ces dernières années, deux heures de captation de concert qu'on imaginerait plus destinées à une édition dvd... C'est un peu à reculons que je suis allé voir Shine a Light. Seul dans la salle, toutefois, ce qui est toujours un bon présage (j'aime bien faire dans le snobisme, parfois). Après une introduction taquine de Scorsese, à mon avis purement fictionnelle, où on... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
28 décembre 2007

The Key to Reserva de Martin Scorsese - 2007

Une petite friandise de Noël qui arrive de nulle part : un spot publicitaire du grand Martin pour une marque de champagne, adapté d'un scénario inachevé... d'Hitchcock. De quoi bondir de joie dans tous les sens, même si on ne sait pas trop, vu le ton malicieux adopté par Scorsese dans ce film, s'il s'agit d'un coup énorme ou d'une intox totale. En tout cas, The Key to Reserva est absolument immanquable, tant Scorsese y fait montre d'une cinéphilie compulsive toujours réjouissante : il a l'art de rendre les vieilles choses vivantes, de... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1  2    Fin »