04 juin 2013

Barfly de Barbet Schroeder - 1987

Séquence retour sur ma jeunesse ce week-end avec ce film fondateur de mon univers mental en quelque sorte, puisque non seulement on y retrouve Mickey Rourke, qui à l'époque était mon idole, mais surtout puisque le scénario est du grand Bukowski, et s'inspire de sa vie, ce qui en fait un film forcément culte. 25 ans après, ma foi, le film a pris quelques coups de vieux, les défauts apparaissent sous le vernis mythologique, mais Barfly a gardé énormément de charme. L'agréable photo de Robby Muller, à qui on ne la fait plus s'il s'agit... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2009

L'Avocat de la Terreur (2007) de Barbet Schroeder

Passionnant documentaire qui nous fait revivre à travers trois principaux clients de Jacques Vergès, Djamila Bouhared, Anis Naccache et Magdalena Kopp (la "compagne" de Carlos) toute une page de l'histoire récente du mouvement du F.L.N aux attentats à Paris dans les années 80, en passant par les mouvements pro-palestiniens. Jacques Vergès, lui, garde toute sa part d'ombre, parvenant toujours à trouver la répartie de façon magistrale ("Seriez-vous prêt à défendre Adolf Hitler? Je pourrais même défendre Bush s'il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 avril 2009

Inju, la Bête dans l'Ombre (2008) de Barbet Schroeder

Je dois bien reconnaître que j'ai eu toutes les peines du monde à entrer dans cette intrigue policière nippone. Que Schroeder tente de mêler les thématiques d'amour et de mort, de sadisme et de plaisir, de faux-semblants et de manipulation, c'est une chose, qu'il parvienne vraiment à nous bluffer et à nous convaincre, c'en est une autre. Deux génies de la littérature policière, l'un français, l'autre japonais, sont censés jouer au jeu du chat et de la souris en dehors du terrain de la fiction, mais franchement leur pseudo... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juin 2008

More de Barbet Schroeder - 1969

En pleine vague hippie, Schroeder faisait déjà le constat d'une certaine faillite de la philosophie peace and love, avec ce film amer et dur qui n'a pas dû lui attirer que de l'admiration de la part de ses congénères flowerpowerisés. More raconte les expériences hallucinogènes d'un couple qui se coupe du monde à grands coups de drogues. Certains vivent d'amour et d'eau fraîche (B**t**n et Shang en ce moment, par exemple); eux vivent de relations vacillantes et d'héroïne, ce qui est moins probant. On a droit à tout un catalogue des... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 23:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2008

La Vallée de Barbet Schroeder - 1972

Voilà un film qui fleure bon l'essence de patchouli. Musique planante de Pink Floyd, délires mystiques, femmes dénudées et retour aux sources, on est bien dans le joli monde coloré des hippies, même si en 1972, Schroeder semble arriver après la bataille. Le scénario : une bourgeoise s'acoquine avec un petit groupe de baboss déchirés et traverse la jungle australienne à la recherche d'une mystérieuse vallée paradisiaque. En chemin, elle va croiser l'amour libre, les papous, un serpent vert et des substances illégales visiblement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 septembre 2007

Général Idi Amin Dada: Autoportrait (1974) de Barbet Schroeder

Personnage affable que cet Amin, presque débonnaire devant les caméras et dont les propos feraient hérisser les poils d'un crocodile, s'il en avait. Après des années de formation en Israël, il a comme qui dirait changé de camp et s'esclaffe devant des propos qui ne font rire que lui ("6 millions de juifs tués par Hitler, c'est pas assez") ou ne ferait rire que Mel Gibson. Il rêve dorénavant avec ses trois tanks et ses deux hélicos de prendre possession du plateau du Golan - on a droit à une répétition en live - et on... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2007

Tricheurs (1984) de Barbet Schroeder

Un petit film du Barbet sur l'enfer du jeu porté par le couple Dutronc/Ogier toujours impeccables. Si l'image pourtant signée du grand Robby Muller (non c'est pas un joueur de foot allemand) a un tantinet pris un coup de blues (bah mettons ça sur le compte de "l'esthétisme" des années 80), la tension reste malgré tout au maximum, bizarrement plus lorsque les joueurs trichent que lorsqu'ils tombent dans la déraison... (la fameuse folie du jeu); Dutronc et son éternel cigare est un parfait loser, plus humain d'ailleurs quand... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mars 2006

Maîtresse (1976) de Barbet Schroeder

Ca commence plutôt pas mal avec un Gérard Depardieu qui est intéressé par "ce qui se trouve derrière les façades". Il sera certes surpris au début mais pas déçu par la suite de voir que le premier appart quand lequel il pénêtre subrepticement est une salle de pratique sado-masochiste. Au final? pas de quoi fouetter un chat malgré un Depardieu et une Bulle Ogier en grande forme. Ce ne sont pas un suçage de talon aiguille ou une crucifixion de bite (je parle bien au sens littéral, cela n'a rien à voir avec de quelconques... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


  1