04 août 2021

César et Rosalie (1972) de Claude Sautet

Si Claude Sautet est passé maître dans l'art de construire une histoire, c'est qu'il sait donner à ses personnages principaux de la chair et du sang : il y a la truculence d'un Yves Montand en pleine bourre, raconteur de sornettes et chien fou sans sa Rosalie, la silhouette stoïque d'un Sami Frey plein de sang froid et enfin la divine Romy, partagée, divisée mais qui garde les pieds sur terre entre ses deux hommes aux styles très différents et que quasiment une génération sépare. Il s'agit bien entendu encore une fois d'un dilemme, le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 juillet 2021

Max et les Ferrailleurs de Claude Sautet - 1971

L'âge venant, ironie du sort, je me mets à apprécier Charles Trénet et Claude Sautet, voyez la dégringolade... En tout cas, Max et les Ferrailleurs a vraiment une bonne gueule, et pas seulement grâce à la présence impériale de Piccoli (dans un de ses plus grands rôles, franchement), et malgré la présence de Romy Schneider (que je ne finirai par aimer que vers 90 ans, selon mes calculs). Toujours aussi affûté au niveau de la justesse des sentiments, le gars nous tresse cette fois-ci une sorte de polar pur jus, ou en tout cas un film... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 mai 2020

Vincent, François, Paul... et les autres de Claude Sautet - 1974

Voilà mon vrai hommage au grand Piccoli, d'autant plus grand qu'il m'oblige à revoir un film que je n'ai jamais beaucoup aimé d'un cinéaste que je n'ai jamais beaucoup aimé. Révérences gardées envers le plus grand comédien français, mon opinion ne change guère aujourd'hui : Vincent, François, Paul... et les autres est un film compassé et bourgeois qui m'horripile la plupart du temps, même si, si on oublie un peu son côté "grand cinnnnnémââââââ", on peut lui trouver certaines qualités. Oui, Sautet sait cadrer, sait diriger ses... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:45 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
20 août 2008

Un Coeur en Hiver (1992) de Claude Sautet

Adapté librement d’un roman de Lermontov, ce film de Claude Sautet reprend le schéma classique du triangle amoureux. Au sommet du triangle, Camille (Emmanuelle Béart), magnifique jeune femme dont la beauté n’a d’égal que son talent musical. Violoniste, elle a fait connaissance de Maxime (André Dussolier) et de son fidèle ami Stéphane (Daniel Auteuil). Maxime ne tarde pas à annoncer à Stéphane son amour pour Camille, mais, dès lors, Stéphane n’aura de cesse de tourner autour de la conquête de son ami. Est-ce pour le plaisir de la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:55 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 juillet 2008

Les Choses de la Vie (1970) de Claude Sautet

Il est fou de voir la facilité qu'on a à vouloir oublier complètement la fin de certains films; j'avais revu Les Choses de la Vie il y a légèrement plus de deux ans - avant la création de ce blog - et j'avais beau m'être dit et répété que la fin était inoubliable, eh ben non, encore cette fois-ci, jusqu'au bout, j'ai voulu croire au miracle. Claude Sautet parvient, en à peine une heure vingt, avec un accident de caisse et une poignée de flashs-back, à nous rendre crédibles non seulement l'histoire d'amour entre Piccoli et Romy... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 juin 2008

Classe tous Risques (1960) de Claude Sautet

Premier vrai long métrage réalisé par Sautet, après avoir joué pour une dernière fois les assistants avec le Sieur Franju pour Les Yeux sans Visage. Basé sur un livre de José Giovanni, l'essentiel du film repose sur les -lourdes- épaules de Lino Ventura qui trouve en Belmondo le seul partenaire de confiance. Si le début du film commence à cent à l'heure avec vol à la tire et barrages de police fracassés, l'intrigue s'attache surtout ensuite aux traces de cet ancien gros bras qui, au fil de sa cavale tragique, va de déceptions en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]