11 décembre 2006

Central do Brasil de Walter Salles - 1998

Bon, on aura au moins appris une chose avec ce film : le Brésil est orange et vert. Moi, je veux bien croire qu'au Brésil, les flics flinguent des délinquants en pleine rue ; je veux bien croire que le traffic d'organes se fait dans des appartements classieux ; je veux bien croire qu'un enfant qui perd sa mère soit laissé à l'abandon. Ce que je refuse de croire, c'est à cette lumière orange immonde qui baigne le film de bout en bout, comme si le soleil se couchait sans arrêt. Au bout d'un moment, on n'en peut plus de tant de filtres.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

  1