17 octobre 2016

Captain Fantastic (2016) de Matt Ross

J'allais un peu à reculons à la vision de cette oeuvre dont je supputais les aspects par trop caricaturaux. Bon; mais il y avait Mortensen, ce héros au regard si doux, et je décidai malgré tout de lui faire confiance... Dommage... Le type, perdu en pleine forêt avec ses six gosses, fait donc suivre à sa progéniture une formation qui oscille entre Robin Williams dans Le Cercle des Poètes (une tête bien faite) et Nicolas Hulot (un corps sain au contact de la nature) : le matin, c'est entrainement au dépeçage de chevreuil tué à mains... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:57 - - Commentaires [17] - Permalien [#]