09 octobre 2021

Les Amours d'Astrée et de Céladon (2007) d'Eric Rohmer

Voilà ce qu'on est en droit d'appeler un film champêtre, primesautier, avec beaucoup de sang neuf chez ce jeune réalisateur de 87 ans. Rohmer aura jusqu'au bout (oui, bon, il est pas mort mais il devrait pas enchaîner 32 films après celui-là) défendu une certaine tendance du cinéma français qui ne manque jamais d'audace : faire en 2007 un film d'après un roman du XVIIème qui conte une histoire du Vème, avec un tel respect pour le langage, il faut admettre que c'était osé. La nature, le bon air de nos campagnes (sauf celle du Forez...... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:55 - - Commentaires [85] - Permalien [#]
13 juin 2021

La Sorcière de Michelet (1969) de Eric Rohmer

On finit en beauté cette odyssée rohmerienne qui n'en finit jamais (un abonnement à Télé 7 Jeux pour tout commentateur qui pourra nous fournir une version de Loup, y es-tu (1983)) avec, sur des textes de Michelet, et à l'aide d'illustrations sculpturales, picturales et cinématographiques, cette évocation de la sorcière à travers les âges (en particulier au Moyen). Si le démon peut se faire affreusement cornu ou chafouin séducteur, s'il aime à prendre par la main le pêcheur et lui voler son âme innocente, la femme reste une créature... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 juin 2021

L'Homme et les Gouvernements d'Eric Rohmer - 1967

Gols a vu la seconde partie il y a sept ans, il était donc normal (complémentarité, solidarité, promiscuité (!)) que je complète la chose par souci, bien sûr, d'exhaustivité. Vous n'avez jamais rien compris au fonctionnement de l'Assemblée Nationale ? Vous ne savez point quel rôle est assigné aux commissions, quelle est la fonction des ministres quant un texte est proposé, qui a le droit de prendre la parole ou d'assister au débat, ou encore qui a peint le salon et la bibliothèque dans lesquels les députés peuvent écrire tout à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 octobre 2020

L'Homme et les Frontières d'Eric Rohmer - 1968

En cette anée 68 où il ne se passait pas grand chose en France et où ses copains de la Nouvelle-Vague trafiquaient on ne sait trop quoi, notre bon Rohmer s'attaque à un documentaire pointu sur la notion de frontière. Pour sa défense, on n'était qu'aux débuts de cette année-là, et il ne pouvait guère prévoir combien son petit film allait prendre en quelques mois des allures d'antiquité anachronique. Toujours est-il que, armé de son érudition, de son insatiable curiosité pour tout (et notamment pour la sociologie, la philosophie,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2020

Amour symphonique d'Eric Rohmer - 1989

Ah celui-là nous avait échappé. On l'ignore dans la plupart des filmos du maître, mais il est arrivé que Rohmer, dans sa bonté, dépanne quelques potes et obéisse à quelques commandes. En cette année 1989, c'est l'inneffable Arielle Dombasle qui, à la faveur d'une de ses purges musicales, demande à son mentor de réaliser le clip de Amour Symphonique, une chanson qui vient de me fendre le tympan en quatre. Le gars s'y colle, il ne peut guère refuser. Soit donc un défilé de robes de luxe toutes plus improbables les unes que les autres,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 mai 2020

Regards sur la linguistique (1970) de Eric Rohmer

La linguistique et l'enseignement du français Rohmer filme trois linguistes et deux profs du secondaire qui discourent notamment sur l'utilité de la grammaire en classe... Attention, on est dans le domaine de prédilection de votre serviteur qui scrute d'un œil attentif tout ce qui se dit... Dieu de dieu que c'est pénible. L'une des linguistes, Jeanne Martinet, qui s'improvise animatrice pose des questions de trois minutes où elle semble débattre avec elle-même du bien-fondé de ses propres questions ; elle reformule dix fois la... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 mai 2020

L'Homme et les Images (1967) de Eric Rohmer

On en finira donc jamais avec cette odyssée rhomérique puisque chaque semaine amène son lot de trouvailles télévisuelles du gars - et j'en ai encore 2-3 supplémentaires dans ma manche en plus de celui-là, ahlala. Voici donc une interview de trois personnalités qui, en cette année 1967, « représentent » le cinéma : René Clair, né au siècle d'avant, qui a donc tout connu, Jean Rouch, qui ne se balade jamais en Afrique sans avoir une caméra dans sa poche et eheh nous bon vieux trublion de Jean-Luc Godard, encore jeune, mais... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 avril 2020

Pauline à la Plage (1983) d'Eric Rohmer

"Qui trop parole, il se mesfait."                                                                   Chrétien de Troyes Il y a quand même deux choses qui surnagent dans ce film du gars Rohmer : l'extrême sensualité qui se dégage de ces corps très dénudés - Arielle Dombasle qui nous gratifie généreusement de ses... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 janvier 2020

Le beau Mariage (1982) d'Eric Rohmer

"Quel esprit ne bat la campagneQui ne fait château en Espagne."                                                             La Fontaine Il est facile de comprendre, quand on habite Le Mans, qu'on veuille faire des châteaux en Espagne... Et je dis cela uniquement parce que Moulins me semble bien ne rien avoir à envier à cette bonne ville... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 octobre 2019

La Femme de l'Aviateur (1981) d'Eric Rohmer

"On ne saurait penser à rien." Premier film de la série "Comédies et proverbes" de Rohmer, et reconnaissons honnêtement que j'ai un peu souffert. Le film aurait fait une heure de moins que je n'y aurais vu que du feu au niveau de l'intérêt, tant certaines séquences tirent désespérément en longueur. Le marivaudage, ouais, le verbiage, blurp, et on a presque parfois envie de souffler au gars Rohmer un autre proverbe de façon un peu caustique et grossière : "On ne saurait fermer sa gueule"... Bon entre-temps, heureusement, je suis... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]