04 novembre 2016

Présentation ou Charlotte et son Steak (1951 pour le tournage, 1960 pour le doublage) d'Eric Rohmer

Presque méconnaissable, le Jean-Luc Godard du haut de ses 21 ans, qui est le seul à doubler, dix ans plus tard, son personnage, les deux autres actrices (Andrée Bertrand et Anne Couderet !) n'étant pas vraiment passées à la postérité, alors que leur "voix", elles (Stéphane Audran et Anna Karina), beaucoup plus... Comment draguer une femme quand elle fait cuire son steak, c'est toute la gageure de cet épisode qui, à défaut d'être passionnant, bénéficie de petits dialogues de derrière les fagots assez savoureux (plus que le steak, en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2016

Bérénice (1954) d'Eric Rohmer

"Dans l’étrange anomalie de mon existence, les sentiments ne me sont jamais venus du cœur et mes passions sont toujours venues de l’esprit." Voici donc l'une des toutes premières oeuvres rohmeriennes qu'il nous restait à découvrir. Le gars Rohmer, comme le fera plus tard l'ami Truffaut, prend sa colle et ses ciseaux et taille, réassemble, simplifie le texte de Baudelaire. Environ 90% du texte énoncé par la voix off s'appuie sur la traduction du gars Charles (ne me cherchez pas en ce domaine, je viens d'effectuer les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2016

Une Etudiante d'aujourd'hui (1966) d'Eric Rohmer

Comme on pouvait déjà le sentir dans Najda à Paris, il est clair que parmi les auteurs de la Nouvelle vague (un côté plus Truffaut que Godard, indéniablement...), on ne peut pas dire que le Rohmer soit celui qui ait le plus senti venir Mai 68... Il note une montée en puissance des femmes (avant-guerre elles étaient moins de 30% à entreprendre des études supérieures, alors qu'elles sont "aujourd'hui" plus de 43%, mazette), bon, ça c'est bien, et dresse un tableau de cette société de 66 des plus favorables : l'étudiante habite en... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 août 2016

Ma Nuit chez Maud (1969) d'Eric Rohmer

Pas le film le plus olé-olé de Rohmer, et il est clair qu'on imagine mal un Bruce Willis dans le tableau - il y a bien une "cascade" en voiture lorsque celle-ci s'embourbe dans la neige mais c'est juste pour rire. Sympa tout de même de revoir Clermont (mouais po vraiment changé depuis malgré ses éclairages dignes d'un concert de Johnny sur la place de Jaude et son tram) et en tout cas pas le film a priori le plus bandant pour notre jeunesse chinoise. Mais bon c'est bien de placer parfois la barre un peu haut...; allez, ci-dessous mon... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 décembre 2014

Louis Lumière (1968) d'Eric Rohmer

Interviews croisées de Jean Renoir et d'Henri Langlois, qui rendent hommage à Louis Lumière "et à ses opérateurs" entrecoupées de quelques incontournables bandes de ce fondateur du cinoche. Renoir y voit une véritable "histoire animée" et Langlois - qui, une fois qu'il prend la parole ne la lâche plus -, insiste sur la "philosophie de la vie" de l'époque qui transparaît, à ses yeux, dans ses petits films. S'opposant presque systématiquement aux questions orientées de Rohmer sur notamment l'absence de découpage de ses films, de choix... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 décembre 2014

Véronique et son Cancre (1958) d'Eric Rohmer

Nicole Berger qu'on retrouvera dans Tous les Garçons s'appellent Patrick s'occupe d'un élève et tente de lui inculquer des notions de mathématiques (pour tout savoir sur la division de fraction) et de français (sujet de la rédac : qu'allez-vous faire de votre jeudi aprème ?). C'est très bavard et assez rigolo, le gamin jouant avec un certain naturel le parfait écolier de mauvaise foi - et ouais, c'est chiant les devoirs, et ça sert à quoi surtout, hein, dans la vraie vie, ensuite...? - et notre Véronique se lançant dans des palabres... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 décembre 2014

La Carrière de Suzanne (1963) d'Eric Rohmer

Ce que j'aime dans La Carrière de Suzanne, c'est surtout la façon qu'a Rohmer de décrire l'ennui ou peut-être plus exactement la déception. Le gars Eric ne cherche jamais à tricher pour tenter de décrire cette folle jeunesse qui ne l'est jamais. Dans un bar : On boit un café ? peut-on lancer d'un air exalté... puis viennent de longues secondes d’un silence plombant comme si on avait pas grand-chose à dire à la personne qui est en face de soi. On sort en boîte ? Et l'on se retrouve avachi sur une table avec des verres vides... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2014

L'Homme et les gouvernements d'Eric Rohmer - 1967

Je n'ai pu voir que la deuxième moitié de ce documentaire, mais ça peut suffire pour se rendre compte du projet : faire un état des lieux du fonctionnement des structures gouvernementales en cette année 1967, un an donc avant que les petits camarades de Rohmer ne lèvent le poing pour faire tomber lesdites structures gouvernementales. Rohmer ne se doute de rien à cette époque, et filme sagement les différents protagonistes qui viennent témoigner en plan quai-fixes de leur rôle dans la chaîne du pouvoir. Le film s'intéresse surtout,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2014

Raphaël par le Dessin d'Eric Rohmer - 1982

Un film qui commence par : "Les madones de la période combrienne sont encore d'une mise en page très péruginesque" ne peut qu'avoir sa place sur ce blog, et tant pis s'il s'agit d'un improbable film sans générique et pratiquement sans trace. Commande qui n'a pas abouti ? Notes pour un prochain film ? Exercice personnel ? On ne sait pas trop. Voilà en tout cas notre Rohmer en extase devant les esquisses de Raphaël, les filmant frontalement pour tenter d'en dégager la construction, l'évolution et la beauté. Un Jésus sur le ventre,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mai 2014

Entretien sur le Béton (1969) d'Eric Rohmer

Voilà du lourd dans Shangols. Après L'entretien sur l'Atalante, l'entretien sur le béton. Laisse tomber, diront les moins ouverts, et ils auraient tort tant l'on entend dans ce doc des phrases que l'on ne pensait jamais devoir entendre. Deux-trois petits exemples pour la route : "Ce qui est très sympathique dans le premier âge du béton armé..." ; "Le Corbusier a aimé la peau du béton au point de vue lyrique, romantique, expression poétique..." ; "La découverte du plastique a permis de comprendre que le béton était plastique... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]