02 novembre 2014

Aelita (1924) de Yakov Protazanov

Ce bon Yakov était absent de notre colonne de gauche, le mal est réparé. Il est toujours bon de se repencher sur un petit film muet surtout lorsqu'on a fêté à notre façon, la veille, avec un peu trop d'enjouement le départ de la route du rhum - tous les prétextes sont bons, certes, mal là c'était déconner. Bref, que dire de ce film russe qui mêle réalisme et S.F. avec une certaine originalité (d'un côté, on voit bien que cette bonne vieille révolution a encore du chemin à faire sur la route du progrès (les problèmes... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]