20 mars 2018

Downsizing d'Alexander Payne - 2017

Ah gros ratage, là, de la part du gentil faiseur Alexander Payne. Dix fois trop long, mal joué, se cherchant tout au long des pénibles deux longues heures de métrage, Downsizing échoue dans tous les domaines : celui de la comédie, puisque le film n'est jamais le conte moral acerbe qu'il voudrait visiblement être ; celui de la SF, les effets spéciaux antiques et le manque total d'imagination dans ce monde futur annulant toute l'idée de base ; le film d'anticipation écologiste, le message partant dans tous les sens ; et le drame... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 juillet 2017

L'Arriviste (Election) d'Alexander Payne - 1999

Je sais que ça va faire du mal à un de nos plus fidèles lecteurs, mais moi, personnellement, Election, j'en ai strictement rien eu à foutre. Voilà un film gentil, humain, bienveillant, qui dit en creux que tout le monde a ses raisons, qu'il ne faut pas juger, que c'est complexe l'âme humaine... mais qui le fait avec une telle indigence de mise en scène que tous ses efforts tombent à plat. Le film raconte l'élection d'un délégué de classe dans un lycée américain, autour d'une poignée de personnages : les trois candidats (une... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 janvier 2012

The Descendants (2012) d'Alexander Payne

Sept ans après Sideways, Alexander Payne revient avec une nouvelle chronique "douce-amère" (partez-pas j'y reviens) ; comme il aime sortir des sentiers battus, il s’intéresse cette fois-ci à une famille hawaïenne (ah non, non, pas la musique... trop tard) dont la mère vient de tomber dans le coma. C'est le côté "amer" ? Pas que. En effet le pater familias (George Clooney poivre et sel mais de plus en plus sel) n'en a po fini avec les mauvaises nouvelles ; certes, comme il était super occupé, il n'a pas trop fait gaffe à sa famille... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 05:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]