21 février 2017

Quand je serai mort et livide (Kad budem mrtav i beo) de Živojin Pavlović - 1967

Il y a indéniablement du Rossellini dans ce film yougoslave, qui regarde le monde avec amertume et pas mal de distance. En tout cas, voilà une comédie dramatique au ras du sol (boueux), et qui montre dans tout son pathétique un petit mec qui tente de faire sa vie dans la mornitude des années 60. On ne sait pas trop s'il faut se marrer devant les minables entourloupes du gusse pour ramasser fric et femmes sur son parcours, ou s'il faut pleurer devant ce portrait à charge d'une société bouchée par tous les côtés, complètement... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]