22 mai 2007

Oedipe Roi (Edipo Re) de Pier Paolo Pasolini - 1967

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Pasolini ne fait pas dans la demie-mesure : son Edipo re est brutal, sanguin, souvent hystérique, et appuie systématiquement là où ça grince, où ça choque, où ça fait mal : musique lancinante (une flûte qui vous vrille le cerveau), cris toutes les deux minutes, photo définitivement impure, montage dans l'urgence : PPP est là tout entier, dans ses excès et sa rage, et ça fait un bien fou. La grande qualité de cette adaptation du mythe réside justement dans cette brutalité constante.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:43 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
10 août 2006

Mamma Roma (1962) de Pier Paolo Pasolini

Ce qui reste d'abord de ce film bouleversant, c'est Anna Magnani. Je ne me souviens pas de l'avoir vue si émouvante, si sublimement belle de dignité et de rires, de tristesse et de force. Dieu (ou un de ses sbires) sait bien pourtant qu'elle a souvent été sublime. Mais là, elle trouve SON personnage, tout en joie de vivre et en douleur maternelle. Elle irradie tout simplement le film, encore plus que la lumière surexposée et magnifique de Delli Colli. Ses derniers plans, une mère brisée face à la décrépitude des faubourgs romains,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 avril 2006

Des oiseaux petits et grands (Uccellacci e Uccellini) (1966) de Pier Paolo Pasolini

Pas facile d'aborder ce film, l'ennui progressif me gagnant malgré moi dans ce qui ressemble à une longue errance à travers l'Italie comme si les héros d' En attendant Godot prenaient la route. Beaucoup de choses me sont un peu passées au dessus de la tête à l'image de ses oiseaux planant dans le ciel mais bon, je vais faire de mon mieux... S'il ne s'avère pas facile de convertir les grands (en piaillant) et les petits oiseaux (en faisant de petits bonds), il est d'autant plus cruel de se rendre compte que les grands continuent à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 06:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 mars 2006

Qu'est-ce que les Nuages ? (Che cosa sono le nuvole ?) de Pier Paolo Pasolini - 1967

Voilà un petit court-métrage qui paraîtrait aberrant de nos jours, absolument infaisable en termes économico-rentables. Dans un théâtre de marionnettes, les acteurs (Toto, Ninetto Davolli, Laura Betti, excusez du peu) jouent une version euh... comment dire... populaire d'Othello, devant un public d'abord amorphe puis révolté. A la fin du drame, Iago et Othello sont jetés à la poubelle puis balancés à la décharge, sous les yeux desespérés des autres personnages. mais tout se termine bien, puisque les deux marionnettes, de leur décharge... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2006

Comizi d'Amore de Pier Paolo Pasolini - 1964

Voilà encore un cinéaste que j'adule. Pasolini attrape sa caméra légère, son pull marin (j'ai le même, mais je sais pas pourquoi, j'ai pas sa classe), et sillonne l'Italie pour dresser un portrait de la sexualité vue par ses compatriotes. Ca pourrait donner un film bien-pensant et fade, mais c'est du Pasolini, alors c'est forcément provocateur, engagé, politique, casse-gueule et poétique. Il faut voir avec quelle insistance il pose ses questions gênantes aux gens : "Que pensez-vous des anomalies sexuelles ?"; "Les... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]