17 juin 2013

Stoker (2013) de Park Chan-Wook

Park Chan-Wook m’avait laissé sur une mauvaise impression (le plus que limite Lady Vengeance) et, comme une bonne partie de son casting, quasiment pour mort en tant que spectateur éventuel de ses prochaines œuvres. J’ai cédé une première fois avec Thirst, une seconde avec Stoker, mea culpa. Ce Stoker est esthétiquement aussi lisse qu’une lame de couteau de cuisine, scénaristiquement aussi improbable qu’une buche farcie aux marrons ou qu’une dinde farcie de crème glacée. Passons d’abord brièvement sur les personnages : on a... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 décembre 2009

Thirst, ceci est mon sang (Bakjwi) (2009) de Park Chan-wook

Après le très indigeste Lady Vengeance, j'avoue que j'attendais plus grand-chose du gars Park. Ce qu'il y a finalement de plus surprenant dans Thirst, c'est que le film arrive auréolé du Prix du Jury à Cannes, alors que franchement, dans le fond, il s'agit vraiment d'un petit vin de soif. Une sempiternelle histoire de vampire avec cette fois-ci dans le rôle titre, un prêtre (Song Kang-ho, le Droopy coréen) qui, après avoir voulu testé un vaccin, devient "immortel"; c'est plutôt assez ironique, à tout prendre, d'autant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
  1