16 février 2021

César (1936) de Marcel Pagnol

Je ne pensais pas trouver le courage de revoir cette trilogie avé accent avant de mourir, c'est chose faite, gloire en partie au confinement number 2. En parlant de mort, justement, dieu qu'il fut difficile de rentrer dans le "rythme" de ce dernier épisode pagnolesque : Panisse est mourant et le défilé autour de son lit donne le la de cet épisode qui part dans une ambiance mortifère... Puis, enfin, le bougre meurt, et voilà le fils "illégitime", Césariot (André Fouché, mauvais comme un cochon) qui découvre enfin, à 20 ans, que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 octobre 2020

Regain de Marcel Pagnol -1937

Pagnol a toujours été au mieux gentiment exotique, au pire ringard et régionaliste. Il n'avait jamais été complètement incompétent, ce qui s'avère être le cas avec cette adaptation du lumineux roman de Giono. Celui-ci était une simple ode à la nature, à travers la résurrection d'un hameau abandonné qui renaît à la vie sous le labeur des laboureurs et l'amour retrouvé. Difficile à mettre en scène tant ce scénario n'en est pas un, est uniquement minéral et naturaliste, presque complètement dépourvu de personnages au sens strict.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mai 2020

Le Schpountz de Marcel Pagnol - 1938

Les programmations télé pendant les vacances (forcées en l'occurrence) ont cet avantage de vous proposer éternellement les mêmes films de patrimoine, et de vous permettre de re-visioner de temps en temps un de ces solides "classiques" français qui émouvaient tant notre mémé. Aujourd'hui, Le Schpountz, ineffable comédie sur les sirènes du succès, écrite à grands coups de tirades futées et de scènes tricotées exprès pour son interprète principal (et unique, autant le dire) : Fernandel. Qu'en reste-t-il aujourd'hui, demandez-vous... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2018

La Femme du Boulanger de Marcel Pagnol - 1938

Pire que le film psychologique, pire que les films de Xavier Dolan, pire qu'un coup de pied dans les parties, voici le film avec accent de Marcel Pagnol ; il fallait bien qu'il apparaisse un jour sur ce blog, ne serait-ce que pour avertir les enfants du risque de fêlure de rétine. La Femme du Boulanger n'est peut-être pas le pire de Pagnol, mais il côtoie le fond du cinéma tout court : pour tout dire, c'est à peu près inregardable aujourd'hui. Je sais bien qu'il faut le replacer dans son contexte, hein, mais quand même : nos pères... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:10 - - Commentaires [42] - Permalien [#]