03 septembre 2019

Dix petits Indiens (And then there were none) (1945) de René Clair

Oui, tiens, encore une drôle d'idée que celle, un peu clair-obscur, de choisir un film du gars René, période américaine. On connaît le bouquin d'Agatha Christie par coeur (autant dire qu'on l'a complément oublié - pourquoi on ne se souvient jamais des trois dernières pages ? C'est là que réside, à mes yeux, tout le mystère des œuvres de la dame), on sait que les dix petits indiens risquent bien d'y passer un à un selon la joyeuse comptine annonciatrice, mais on se dit, tiens, pourquoi pas, cela risque peut-être de donner lieu à... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 septembre 2019

LIVRE : Tous les Hommes n'habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul Dubois - 2019

Ca peut pas faire de mal, parfois, de lire une bonne histoire avec des personnages sympathiques, racontée qui plus est dans un style sans esbroufe et solide comme un roc. On n'en voudra donc pas trop à Jean-Paul Dubois de fabriquer ce livre sympathique, aussi vite oublié qu'il sera lu mais qui occupe paisiblement quelques heures. Certes, on peut demander autre chose à la littéarture que ces sortes de gentil drame qui ne sont guère plus importants que la vie qui va, mais entre une pavasse expérimentale et un auto-portrait trop torturé,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2019

Roubaix, une Lumière d'Arnaud Desplechin - 2019

Je vais toujours voir les films de Desplechin avec un peu d'hésitation, je l'avoue, tant le garçon est capable parfois de nous servir des purges. Là, sur le papier, Roubaix, Léa Seydoux, l'hiver, un polar, bof bof, on se dit qu'on va pas passer le moment le plus délicieux de l'année. Eh bien, les amis, c'est tout le contraire : Roubaix, une Lumière est un des films les plus simples et les plus beaux du bougre, et un très beau moment intense comme il n'en a pas réussi tant que ça. Le voilà donc sur la piste du polar urbain, avec... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:59 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
02 septembre 2019

Le petit Frère (The Kid Brother) (1927) de Ted Wilde

Un ptit Lloyd un lundi, cela ne peut que booster le moral pour le reste de la semaine. Notre Harold incarne ici le benjamin mal aimé. Ses deux frères costauds comme des grizzlis sont les favoris de son père, shérif respecté du canton. C'est d'ailleurs celui-ci qui a récolté des fonds pour construire un barrage dans sa cité : il garde précieusement l'argent à la casa en attendant la visite du "trésorier" de l'état... Pendant ce temps-là, l'ingénieux Lloyd (pas son pareil pour vous laver le linge ou la vaisselle) enchaîne boulette... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2019

Funan (2019) de Denis Do

On enchaîne avec un petit dessin-animé qui revient sur cette sympathique idéologie communiste telle qu'elle fut exploitée entre les mains des khmers. Il faut rééduquer les gens... Quand cela part comme ça, c'est souvent les plus abrutis et les moins diplômés qui ont la main et qui vont en faire chier dur comme fer à leurs congénères - sous l'autorité et le contrôle de l'idéologie, du parti, of course, under your eyes. Shou, Chen (pardon, c'est ma tendance bretonne), Khuon sont un gentil petit couple avec enfant de trois ans. A peine... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 septembre 2019

La Mort aux Trousses (North by Northwest) d'Alfred Hitchcock - 1959

Bon, ça va, on a déjà tout dit sur ce chef-d'oeuvre intersidéral, un des plus grands spectacles de tous les temps, peut-être le film le plus célèbre de Bouddha. Je ne vais donc pas vous faire le coup de m'extasier devant la scène de l'avion ou du Mont Rushmore, devant le dernier plan coquin ou la blondeur d'Eva Marie-Saint, débrouillez-vous avec Google, ou en cliquant ci-contre sur le blog du Docteur Devo, qui a une théorie frisant la schyzophrénie sur les champs/contre-champs dans le film. Mais, après avoir vu le film une bonne... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:50 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
31 août 2019

LIVRE : 77 de Marin Fouqué - 2019

Grandeur et misère de la Seine-et-Marne, splendeur et décadence des abri-bus. Fouqué, pour son premier roman de toute évidence issu d'un gars qui écoute du rap, s'intéresse à ce qui n'intéresse pas les autres : les petits, les sans-dents, les mecs à capuche qui fument des bédos en crachant par terre au lieu d'aller au lycée. Qui plus est dans un minuscule bled ni tout à fait parisien ni tout à fait provincial, une de ces rase-campagne urbanisées, une de ces cité-dortoirs sans âme. Nous voici donc dans la tête d'un jeune désoeuvré,... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 août 2019

Amère Victoire (Bitter Victory) (1957) de Nicholas Ray

Mine de rien on devrait achever sans même y penser toute la filmo du royal Ray. Nous n'étions pas encore tombés sur ce film de "guerre", guerre, dirais-je, plus en interne, entre deux hommes, que combat entre Ricains et Nazis (qui tombent comme des mouches, comme de simples faire-valoir). L'histoire est simple, a une ligne claire : une femme est aimée par deux hommes, l'un qui fut son compagnon avant la guerre (le burné et buriné Burton), l'autre, plus vieux, qui est actuellement son mari (Curd Jurgens dont la triste ressemblance... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2019

Le Prisonnier d'Alcatraz (Birdman of Alcatraz) de John Frankenheimer - 1962

Frankenheimer se lance dans la réhabilitation de prisonnier, et s'en sort avec les honneurs et la dignité de rigueur. Le Prisonnier d'Alcatraz (à ne pas confondre avec l'évadé du même nom, et pour cause) raconte la triste vie d'un homme qui a passé 53 ans en prison sans être jamais libéré, qui plus est dans l'isolement complet : aucun contact ou presque avec les autres, une cellule minuscule, rien à faire de ses journées qu'à contempler le ciel bleu à travers les barreaux et serrer les dents. Inspiré d'une histoire vraie (le gars... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2019

LIVRE : Mon Année de repos et de détente (My Year of Rest and Relaxation) d'Ottessa Moshfegh - 2019

Singulier livre que celui-ci, mazette, mais sa singularité fait mouche, et il faut passer outre la moche couverture trop cool et le côté easy-reading du design. Si vous poussez la porte, vous serez même surpris par l'esprit néo-punk de l'écriture de Moshfegh. Néo-punk, parce que la belle, à l'instar d'un Bret Easton Ellis qui a dû se lécher les babines devant ce livre qui l'érige sans hésitation comme modèle, voit la société comme un étalage vulgaire de marques, de produits de consommation faciles, et du coup de vies gâchées.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :