25 septembre 2017

La Maison sur la Plage (Female on the Beach) (1955) de Joseph Pevney

On continue notre exploration des petites séries B (dans le film noir this time) qui mérite le coup d'oeil : Pevney, en bon petit artisan, a su d'abord s'entourer d'un excellent directeur de photo (Charles Lang, si tu nous écoutes), adapter une pièce avec des dialogues assez tranchants (Robert Hill if you're listening to us), prendre un chef costumier assez coquin (Sheila O'Brien dont la devise semble être "toujours plus court" - ça tombe bien, les jambes de l'héroïnes sont fuselées) et rassembler un casting musclé (la brune... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 21:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2017

Montana (1950) de Ray Enright

Ray Enright est un simple réalisateur de série B en fin de carrière ? Certes, mais il est loin de nous tromper sur la marchandise ; s'il est bien difficile de dire quelle fut la part de Walsh sur ce tournage (pas trouvé d'info), il est clair qu'on est face ici à un petit western haut en couleur (superbe Technicolor vintage), joliment rythmé (he's got the rythm, the Ray) avec un casting ma foi bien sympathique : Errol Flynn, sûr de son charme, the red head Alexis Smith qui met le feu au colt, et des seconds couteaux de choix (le... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2017

Barbara de Mathieu Amalric - 2017

Le film a beau n'être que moyennement passionnant, on ne peut que saluer la façon nouvelle qu'a trouvée Mathieu Amalric de faire du biopic. Enfin, si biopic il y a : sa vision de Barbara tient plutôt du portrait morcelé, de l'évocation impressionniste, mêlant réalité et fantasmes, balançant la chronologie aux orties, se foutant complètement des "grands" moments et préférant prendre la tangente des petits instants du quotidien d'une chanteuse mystérieuse et insaisissable. Barbara tricotant, Barbara s'ennuyant en voiture, Barbara... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 09:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
24 septembre 2017

Boule de Suif (1945) de Christian-Jaque

Voilà une adaptation toute en finesse de Maupassant (Boule de Suif et Mademoiselle Fifi) par ce magicien de Christian-Jaque. Ahaha, la bonne blague. On parlait récemment de "ces" vieux réalisateurs français qui prenaient plaisir à mettre en scène que des personnages négatifs : ben là on est dans le dur. Des officiers prussiens avé accent plus caricaturaux qu'un dessin du prophète (On devrait avoir eu la possibilité de fusiller Louis Salou directement après le tournage), des petits provinciaux forts en gueule et pleins de bons... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 10:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 septembre 2017

Quand le Rideau tombe (The Velvet Touch) (1948) de Jack Gage

Voilà typiquement ke genre de petit thriller forties qui pourrait sortir du lot s'il y avait un réal avec un minimum de style et un casting avec un minimum de charisme. Dans l'état, reste une petite chose tournée dans le milieu du théâtre avec un scénario basique et sans grand suspense. Soit donc la star Rosalind Russell (actrice à succès dans des daubes vaudevillesques) qui assassina son producteur, protecteur et pseudo-amant Leon Ames avec une jolie statuette genre Molière. Pourquoi ? Eh bien parce que celui-ci s'oppose à ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 22:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2017

Nos Années sauvages (A Fei zheng chuan) (1991) de Wong Kar-Wai

Wong Kar-Wai n'est pas mort, en tout cas sur Shangols. Quel plaisir de retrouver les minots Leslie Cheung (beau comme un prince), Maggie Cheung (divine), Andy Lau (viril) ou encore Carina Lau (magnifique petite peste). Nos Années sauvages nous content les histoires d'amour (ratées - c'est toujours ce qui est beau chez WKW, ce foirage de couples si beaux) de Leslie avec Maggie puis Carina (il passe de femme en femme pour les tester puis une fois qu'il en aura fait le tour choisira la meilleure - un peu comme moi, en fait, sauf que... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2017

La Maison de la Mort (The old dark House) (1932) de James Whale

Voilà un titre français qui attire forcément le chaland ; comme il s'agit qui plus est de l'ami James Whale aux manettes (et Carl Laemmle Jr à la prod), qu'on retrouve au casting l'incontournable Boris Karloff (en domestique muet au crâne pété en quatre), le ventripotent Charles Laughton, le finaud Melvyn Douglas et deux charmantes donzelles (la classieuse blonde Gloria Stuart et la brunette extravertie Lilian Bond) et – enfin - qu'on est encore dans une période pré-code (ça sent la scène en nuisette - on l'aura), on a forcément... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2017

LIVRE : La Serpe de Philippe Jaenada - 2017

Il faut être un peu retors pour apprécier La Serpe, être fan des épisodes de Columbo et de Faites entrer l'accusé. Mais si vous êtes in the mood, si vous acceptez de perdre quelques heures devant de longs et austères procès-verbaux, si vous aimez les bons vieux suspenses de tribunal, alors vous passerez un très bon moment à lire cette petite pavasse de Jaenada, auteur qui a viré tranquillement depuis les années 90 de jeune espoir rock'n roll de la littérature française à spécialiste des faits divers sanglants. Cette fois, il... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 12:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 septembre 2017

On the Beach at Night alone (Bamui haebyun-eoseo honja) (2017) de Hong Sang-soo

En route pour le grand rattrapage des films de Hong tournés ces derniers mois (opus 2 sur 4) : que dire donc de ce On the Beach at Night alone qui, sur le papier, s'annonce comme un des films les plus personnels du cinéaste coréen (sa liaison avec la ravissante Kim Min-hee, actrice de Mademoiselle et héroïne de ce film pour ne pas dire "ces" films, celui-ci se composant de deux parties bien distinctes). Première partie, donc, qui nous amène à Hambourg sur les traces d'une certaine Young-hee des plus mélancoliques : suite à son... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 septembre 2017

Frankenhooker de Frank Henenlotter - 1990

Pas assez nazouille pour être un vrai nanar, trop second degré pour être un navet, trop fauché pour être un bon film fantastique, trop con pour servir à quoi que ce soit, Frankenhooker est juste raté. En plein dans la mode des comédies horrifiques des années 80, Henenlotter trousse une farce macabre bourrée de références. Notamment à La Fiancée de Frankenstein, matrice avouée de ce machin qui montre un jeune scientifique voulant ressusciter sa fiancée (éparpillée façon puzzle sous une tondeuse à gazon télécommandée) et réunissant... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]