10 mai 2006

Munich (2005) de Steven Spielberg

Il y aurait une thèse à écrire sur Munich de Steven Spielberg. D’ailleurs… allons-y, retournons sur les bancs de la fac : 1) Thèse : le fond. Il paraît que « le travelling est une affaire de morale ». C’est du moins ce que dit JLG, et je suis pas loin de penser que le cinéma se résume à cette sentence. Le problème, c’est qu’on n’a pas dû traduire cette pensée en anglais, ce qui est bien dommage, car ça nous aurait évité bien des erreurs dans Schindler’s List, Saving Private Ryan ou Amistad. Et dans le scénar de Munich. On... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:51 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
10 mai 2006

Enron: The Smartest Guys in the Room (2004) d'Alex Gibney

Qui fait le malin tombe dans le ravin. Pas facile de démonter pièce à pièce le dossier mais ce documentaire y parvient plutôt rigoureusement... Si vous voulez savoir comment faire de l'argent sans argent, comment entuber une bonne partie de la planète et une vingtaine de banques en racontant des bobards mais en restant sérieux, si vous pensez que votre boss est un incapable mais enquille tout le monde parce qu'il est THE responsable, alors ce film est pour vous. Des pannes de courant en Californie au respectable Georges W. Bush Sr... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 14:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2006

The Boatman's daughter (Chuan Jia nu) (1935) de Shen Xiling

Bon cela démarre un peu plan-plan avec une histoire d'amour à l'eau de lac (rires) puis on dérive dans la critique sociale parce que les pauvres, ils leur restent que l'amour mais même pas, et les riches, ce sont des enflures... et on n'est qu'en 1935, ça c'est ce qu'on appelle une prise de conscience sociale! A'ling est donc la fille du vieux pêcheur. Ils s'occupent ensemble du transport de passager en bateau sur le lac de Hangzhou. L'un de leur fidèle client, Gao, remplace parfois le père à la pagaie qui est en bout de course.... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2006

Quand passent les cigognes (Letyat zhuravli) (1957) de Mikhail Kalatozov

Ce film est un enchantement, du bonheur pur, cela faisait longtemps que je n'avais pas été autant sur le cul... Il y a fort à parier, si on faisait une étude vraiment sérieuse, qu'on parviendrait à prouver que les Russes ont inventé l'Amour et les larmes. C'est pas possible autrement. Je crois que si je ne m'étais pas contenu je serais encore en train de faire couler mes larmes à torrent sur le canapé en me mouchant dans Proutouie pour sauver les apparences... Bref dans ce film, il y a tout: une histoire d'amour déchirante sur fond... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 19:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 mai 2006

Brice de Nice (2005) de J. Huth

Ca faisait longtemps que j'avais pas vu un bon film comique français. Et ben ça continue. Ca casse. Bon ça, c'est fait.
Posté par Shangols à 18:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 mai 2006

La Maman et la Putain de Jean Eustache - 1973

Quand on a un méchant chagrin d'amour (ceci pour donner de façon larvée de mes nouvelles à mon camarade Shang), qu'on est triste donc à mourir, revoir La Maman et la Putain s'avère une expérience extraordinaire. Dans tous les autres cas aussi, puisque ce film est le plus grand film de tous les temps. J'ai déjà dit ça de Vertigo, je sais, et je le redirai sûrement quand sera venu le temps de revoir Journal Intime, Les Parapluies de Cherbourg, Elephant ou La Nuit américaine, mais c'est pas de ma faute s'il y a plusieurs plus grands... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 18:36 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
07 mai 2006

Le Septième Continent (Der Siebente kontinent) de Michael Haneke - 1988

Voilà le vrai film d'horreur que je cherchais depuis des années. Pas de monstres à la con, pas d'hémoglobine, pas d'oeil arraché ou de blondasses terrorisées. Un processus affreusement précis, une rigueur de montage proprement insupportable, une manière d'installer l'horreur du quotidien très doucement... C'est absolument affreux. Pendant la première heure, on ne sait pas ce que Haneke est en train de raconter : on assiste à une succession de gestes banals (faire du café, nourrir des poissons, laver sa voiture, faire ses... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 mai 2006

Mission : Impossible III de J.J. Abrams - 2006

Soyons franc : ce film ressemble plus à une version "jeu vidéo" qu'à du cinéma, le Cruise multipliant les missions (3) pas gagnées d'avance (1- L'usine désaffectée, 2- Le Vatican, 3- Shanghai) mais comme il a plusieurs vies, il s'en sort pas mal à chaque fois. Abrams fait dans l'abattage de folie dams les scènes d'action (beaucoup plus de plans que chez Bela Tarr, par exemple), abusant des gros plans comme jamais ("mes acteurs sont super beaux"... ou alors je suis peut-être de mauvaise foi vu que j'étais au premier... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 20:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 mai 2006

Courts-Métrages 1958 d'Alfred Hitchcock

1958 fut une grande année pour les longs-métrages de Bouddha, puisque Vertigo en est issu. Par contre, pour les courts-métrages, c'est assez moyen... Lamb to the Slaughter a très peu d'intérêt. Le film ne repose que sur une seule idée, assez mince par ailleurs : Barbara Bel Geddes (Quoi, la fille de Dallas ? Non, celle de Vertigo) assassine son mari avec une épaule d'agneau congelée, ben oui. Le principe est que les flics n'arrivent pas à trouver l'arme du crime, puisqu'ils sont en train de la manger. Bon, sympa, mais fait-ce... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 15:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 mai 2006

El Bola (2001) d'Achero Mañas

On a beau se dire que le cinéma européen n'est pas mort, mais franchement que reste-t-il en Italie, en Allemagne, en Angleterre ou en Espagne?... Je tente bien de m'intéresser à ces "petits films" estampillés  "nouvelle génération", il y a quand même souvent pas grand chose à se mettre sous la dent. Non pas qu'El Bola soit raté (il a raflé 3 Goya -film, réalisateur, scénario- quand même, bougre!), cette histoire d'amitié entre ados (l'un étant battu par son père, l'autre ayant un père tatoueur (c'est pas... [Lire la suite]
Posté par Shangols à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]